Crise à la Renaissance du Bénin: L’option très risquée des frondeurs

Crise à la Renaissance du Bénin: L’option très risquée des frondeurs

La crise que connait le parti Renaissance du Bénin ne présage pas d’une issue favorable pour les « rebelles ». Et ce, au regard des dispositions réglementaires et de l’histoire de cet important parti de l’échiquier politique national.

Crise à la Renaissance du Bénin: Me Alfred Bocovo parle de déni de justice

La Renaissance du Bénin, un des plus grands et anciens partis politiques du Bénin à l’ère du renouveau démocratique, est en crise.

Des réunions extraordinaires d’une partie du bureau politique du parti à Abomey les 19 et 21 mai ont débouché sur deux décisions majeures : la destitution de Léhady Soglo de la présidence de la Rb, et son exclusion du parti. Une vingtaine, les frondeurs reprochent à Léhady Soglo sa « gestion opaque, autoritaire et solitaire » du parti, depuis qu’il en a pris les rênes en 2010, la violation des directives et statuts, des préjudices grave aux intérêts du parti, une négligence « grossière de ses obligations envers le parti ».

Pour sa part, le maire de Cotonou qualifie ces réunions « d’illégales », avec des « décisions nulles et de nul effet », et qui « ne sauraient s’imposer au parti ». D’ailleurs, il affirme être le « le seul et légitime président, légalement élu par le dernier congrès du parti », et « ne pourrait être déchu par un groupuscule dénué de toute légitimité. »

En réalité, selon l’article 51 des statuts de la Rb, le président du parti est élu pour cinq ans par le congrès. En cette qualité, il convoque et préside les sessions du congrès, du comité directeur national, et les réunions du bureau politique national. Ceci étant, parallélisme des formes oblige, une instance inférieure au congrès peut-elle décharger Léhady de ses fonctions ? En attendant donc le prochain congrès, l’actuel premier citoyen de Cotonou se considère toujours dans ses droits et devoirs de président de la Renaissance du Bénin.

L’histoire se répète ?

Cette fronde qui a pris corps dans la cité des Houégbadjavi n’est pas la première crise majeure de l’histoire de la Rb. Les « Houézèhouè » en ont connu bien d’autres par le passé. Elles se sont toutes soldées par l’échec et/ou la mort politique des membres « rebelles ».

On se rappelle la grande crise politico-juridique de 2002 dont l’issue fut l’échec cuisant et la mort politique de personnalités comme Nathanael Bah, Maxime Houédjissin et consorts. Il y a eu, ensuite, la crise animée par les députés Azannaï, Patrice Tosse, Raphael Ahandogbo et autres. La plupart des frondeurs y ont laissé politiquement leurs plumes. Plus récemment, le parti a connu d’autres départs tels que Quenum, Ali Camarou, Sado et autres.

Selon des observateurs de la vie politique nationale, le parti a survécu à toutes ces crises et mouvements de départ. Pour celle en cours, l’on attend le grand jeu que sortiront le président d’honneur et la présidente fondatrice que sont Nicéphore et Rosine Soglo ; puisque selon des proches du parti, le dernier mot revient à ces deux ainsi qu’à d’autres personnalités morales très influentes du parti

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire
    mlk 3 mois

    il faut etre sérieux et publier les stauts du parti_ ils ne sont pas sur le net_ nimporte qule parti sérieux a ses statuts sur le ner

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    @Aziz,

    Donne moi ce qui était écrit dans la révision de Talon qui aurait permis l’émergence de deux grands partis.

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    @Aziz,

    Je suis d’accord avec ce que tu as écris sauf sur ton dernier passage. Comment veux-tu passer de la centaine de partis à la création de grands partis ? Que mettra-t-on dans la constitution et qui n’est pas dans la chartes des partis ? Apprenons à appliquer les lois que nous avons avant de penser à créer d’autres.

    Récemment, au Burkina Faso le ministère de l’intérieur a intimé l’ordre aux partis politiques de tenir leur congrès dans un délai sous peine d’être considérés comme dissout.

    Je ne sais pas pourquoi les gens s’offusquent la multitude de partis alors que le pays a fait l’option d’un multipartisme intégral et que dans la réalité très peu de partis fonctionnent et participent régulièrement aux élections.

  • Avatar commentaire
    229vidjidji 3 mois

    Les béninois m’épatent et le Bénin est un pays magnifique. J’espère qu’il y aura aussi une fronde pour éjecter Adrien Houngbedji…
    Ceux qui parlent aujourd’hui et disent que Léhady a “géré” l’argent de Zinsou seul sans les associer pourquoi en son temps (je veux dire au moment de la campagne il n’avait pas dénoncé les faits?). Ils se sont tus et ont même fait campagne pour Zinsou. On a vu beaucoup aux côtés du candidat de la RB dit “illégitime” (même si la nuit on a appris que d’autres faisaient Talon). Si Zinsou était passé on ferait un procès à Léhady??? Non mais arrêtez le cinéma. Le monde vous voit et vous paierez un jour

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    C’est facile..de toujours mettre..tout sur le dos de talon..le pauvre..!!

    Nos propres tares,nos cupidités,nos manques de discernements…ne sont pas forcément..la faute du pouvoir…qu’on prend à tort comme bouc émissaire..

    A ce rythme..si on ne peut plus bander..le soir..pour honorer..nos femelles..en chaleur..ce sera la faute..de talon…comme ce fut le cas sous yayi

    J’aime pas les gens…qui fuient leurs responsabilités..

    Nous avons la classe politique..que nous méritons

    • Avatar commentaire
      229vidjidji 3 mois

      C’est quand même bizarre reconnaissez le que ce soit ceux qui sont proches de Talon qui se reunissent pour éjecter celui qui ne semblent pas faire le jeu.

      • Avatar commentaire
        aziz 3 mois

        229…ce pseudo..est une marque déposée..de mon protégé..le petit agadjavi(quelque chose comme ça)…donc fais gaffe..sinon ..”je vais te blesser”

    • Avatar commentaire
      Amaury 3 mois

      @Aziz,

      ”A ce rythme..si on ne peut plus bander..le soir..pour honorer..nos femelles..en chaleur..ce sera la faute..de talon…comme ce fut le cas sous yayi”. Tu oublies vite qu’au temps du Doc c’était pareil.

      Ainsi va la vie politique à Biglocthémé.

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    Nous les beninois…sommes tres forts..lorsqu’il faut jouer..avec les textes,l’exprit des textes et des lois..

    Depuis le renouveau démocratique..nous nous sommes habitués à violer..la charte des partis politiques..et chacun fait semblant de l’ignorer

    La rb..est un parti identitaire des ..fons et dépendances..créé et financés par les soglo..

    Le psd..est un parti identitaire adja et dépendances..créé et financé par bruno amoussou..

    Le prd..est un parti identitaire…goun et alliés…créé et financé..par houngbedji…

    Le madef..un parti identitaire…nagot..créé par fagbohoun..et financé par lui

    Uds…est un parti (de la mafia admnistrative et professionnelle du ministere du devell ..rural)…créé et financé par ndiaye..dont les cadres étaient essentiellement…de ce ministeres…

    Enfin…le parti far alafia…était un parti..identitaire..de regroupement..nordistes..financé par personne

    Ainsi donc…tous ces partis fonctionnaient..comme des entreprises familliales..des sarl..politiques…sauf le far alafia..qui était un parti de masse..fonctionnant comme..le ps français…avec des courants….

    L’issu des congres du far..était imprévisible..et la tentative..de baba moussa aboubacar..d’en faire..un marche pied a échoué…par ce que..comme tout baba moussa..qui se respect..il était radin,avar,égoiste et individualiste..mais hélas..l’arrivée des opportunistes,des ouvriers de la 25 eme h…a tué ce parti..avant que yayi..ne l’enterre définitivement

    La vérité..c’est qu’aujourdhui..la modification de notre const..qui prévoyait..la création de grands partis finacncés..par l’état…était d’une pertinence..salutaire…mais hélas..

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 3 mois

      Hein !!! on ne demande qu’à lnt l’embauche de notre ami @aziz pour les chroniques d’histoire politique sur le site du journal .
      Il est marrant ce garçon surtout quand il parle du Far Alafia en le qualifiant de parti nordiste financé par personne. Je meurs de rire ……..

    • Avatar commentaire
      Amaury 3 mois

      @Aziz,

      Je suis d’accord avec ce que tu as écris sauf sur ton dernier passage. Comment veux-tu passer de la centaine de partis à la création de grands partis ? Que mettra-t-on dans la constitution et qui n’est pas dans la chartes des partis ? Apprenons à appliquer les lois que nous avons avant de penser à créer d’autres.

      Récemment, au Burkina Faso le ministère de l’intérieur a intimé l’ordre aux partis politiques de tenir leur congrès dans un délai sous peine d’être considérés comme dissout.

      Je ne sais pas pourquoi les gens s’offusquent la multitude de partis alors que le pays a fait l’option d’un multipartisme intégral et que dans la réalité très peu de partis fonctionnent et participent régulièrement aux élections.

      • Avatar commentaire
        aziz 3 mois

        Amaury..!!

        Je considère qu’une const..n’est pas dieu,n’est pas un fétiche..un égrégore….

        Elle est une fonction du temps…et aussi de quelques parametres..je veux dire..c’est f(t,x,y z,…)…dont je ne peux pas donner ici une formulation mathematique

        Le projet de const..de talon..était bien venu..sauf que …il a introduit..caché du poison..dans ce projet

        Deux grands partis..étaient l’idéal…compte tenu..des enjeux

        En finir..avec des partis tribaux,familliaux,ethniques,claniques..anti démocratiques..

        Dès lors que le fonctionnment d’un parti ne dépend plus du concours financiers d’une meme et seule personne…eh bien…nul ne peut en faire ce qu’il veut.

        Celà va contribuer..a renforcer l’unité nationale…et la démocratie..au sein des partis

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    ” je t’invite à manger dans ma marmite , puis tu viens m’arracher ma marmite ” ça c’est le Bénin où un parti est un fond de commerce dont le créateur seul détient ” le titre de propriété ” et le monnaie au prix fort au gouvernement . De ce point de vue, ce n’est pas Adrien houngbedji qui nous démentirait hein ! Qui avec talon l’es.croc , joue en ce moment à : ” qui perd gagne ” même que l’es.croc de talon est maintenant son poulain , que houngbedji montre aux beninoises et beninois combien le poulain es.croc lui a payé, lui aussi qui a le titre foncier du prd

    • Avatar commentaire

      C’est vrai que les partis sont des devenues des entreprises a caratere politique pour paraphraser Roger Ahoyo qui a aussi souffert de l’emprise familiale des Soglo sur le parti…
      Mais dans le cas d’espece, je vois les doigts crochus de L’escroc Talon manipuler les Bada, corrompre les Yehouetome….
      Lehady a commis des erreurs, dans la gestion du parti, mais l’opposition a Talon aux presidentielles est la toile de fonds de cette OPA sur la RB !
      Ajoutez a cela la conception imperiale de TALON qui se croit maire de toutes les villes du BENIN…et vous avez les ingredients du complot contre Lehady!