« L’assemblée nationale est une caisse d’enregistrements », selon Francis LALEYE

« L’assemblée nationale est une caisse d’enregistrements », selon Francis LALEYE

Francis LALAYE sur l'ORTB a cautionné l’annulation des décisions gouvernementales par la cour constitutionnelle.

Participation des jeunes aux instances de prise de décision au Bénin: L’Ocj lance le débat

Il accuse surtout le parlement béninois de voter facilement trop de lois à la fois. « La cour ne va pas laisser passer des lois sous prétexte qu’elle en a trop rejetée », dit l’expert. Selon lui, la responsabilité des députés est fortement engagée dans l’échec d’une dizaine de lois pendant un an de gestion de pouvoir de Patrice Talon.

Nombre de députés donnent l’impression d’être téléguidés. Il s’étonne que des personnalités de cet acabit puissent voter des lois aussi facilement.

« Quand vous voyez  cet aréopage de personnalités, Comment est-ce possible que des textes de ce genre là, de cette facture douteuse puissent passer ? Ça donne l’impression que l’assemblée nationale est une caisse d’enregistrement ».

La lecture de la situation politique actuelle du pays montre que le gouvernement Talon s’impose. Pour lui,  le gouvernement veut passer en force et n’a donc pas de respect pour l’Etat de droit. Face à cela, sa crédibilité est mise en doute. Et ça ne rassure pas les investisseurs. Ces manquements obligent le gouvernement béninois à se conformer à la constitution. « C’est le règne de la légalité. Les gouvernants doivent donner impérativement l’exemple », conclut Francis LALAYE l’expert en gouvernance.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchite' 6 mois

    Au moins, il y a encore des gens eveille’s dans ce pays. Tous ces politiques ne font que faire la politique du ventre. Ils sont prets a’ vendre leurs geniteurs (papa et maman) contre des milliards, repartis en millions par tete venant du gouvernement. Nous sommes presque a’ Yayi 3