Bénin : Le gouvernement pour la réhabilitation du Lac Ahémé

Bénin : Le gouvernement pour la réhabilitation du Lac Ahémé

Cette mesure vient mettre un terme au problème de l’ensablement et de l’appauvrissement du Lac Ahémé, principal pôle d’attraction touristiques à Possotomè.

Réformes de la santé au Bénin : La rupture confirme la gouvernance de l’opacité

Le conseil des Ministres en date du 24 mai 2017 a adopté le Projet de décret portant création, composition, attributions et fonctionnement de l’Unité Spéciale d’Orientation et du Comité de Suivi et d’Appui à l’exécution des mesures d’assainissement et de réhabilitation du lac Ahémé ainsi que du Lac, Nokoué et  la lagune de Porto- Novo.

Le Lac Ahémé a de beaux jours devant lui. C’est le moins qu’on puisse dire depuis la décision du conseil de ministre en date du 24 Décembre 2017 portant création, composition, attributions et fonctionnement de l’Unité Spéciale d’Orientation et du Comité de Suivi et d’Appui à l’exécution des mesures d’assainissement et de réhabilitation de ce lac et deux autres.

Cette décision du gouvernement vise à engager des actions à court, moyen et long termes pour  l’accroissement de la production halieutique et le développement de la filière crevette. Ce lac est situé au sud-ouest du Bénin, principalement à Possotomé, Commune de Bopa. La pêche est la principale activité  des communautés vivant autours de ce lac.

En effet, la situation à l’heure actuelle est préoccupante sur le lac Ahémé. Très prisé, en raison de ses produits halieutiques, le lac Ahémé ne comble plus les attentes des pêcheurs qui longent sa berge.D’une superficie totale de 8.500 ha, la production halieutique du Lac Ahémé est passée de 6.298.57 tonnes en 1987 à 4.283.51 tonnes entre 1990 et 1995.

Nécessité de réhabilitation du Lac Ahémé

Un état de chose qui a fait prendre conscience aux politiques de la nécessité d’agir vite. Pour ce faire, au cours dudit conseil des ministres, le Ministre de l’Économie et des Finances a été instruit de mettre à la disposition de l’Unité Spéciale d’Orientation et du Comité de Suivi et d’Appui à l’exécution des mesures  d’assainissement et de réhabilitation du lac Ahémé, les ressources nécessaires à l’accomplissement de leur mission.

Si elle arrivait à se réaliser, cette nouvelle mesure de faire du Lac Ahémé l’une des plus importantes réserves halieutiques du pays et un pôle d’attraction touristiques rénové.

Il faut noter que l’appauvrissement du lac est, entre autres, la conséquence du rejet des eaux usées et des ordures ménagères dans le lac et l’utilisation anarchique des ‘’Acadjas’, une technique de pêche réputée nuisible

Commentaires

Commentaires du site 0