Benin – Kenya : Talon et Kenyatta explorent les opportunités d’investissements

Benin – Kenya : Talon et Kenyatta explorent les opportunités d’investissements

Comme annoncé, le président du Bénin est en visite de travail et d’amitié à Nairobi au Kenya, depuis hier 09 mai 2017.

Présidentielle au Kenya : Uhuru Kenyatta déclaré vainqueur avec 98,2% des voix

Quelques heures après sa descente d’avion, Patrice Talon s’est entretenu avec son homologue Uhuru Kenyatta au State House. Les deux hommes ont échangé autour des opportunités d’investissements dans leurs pays.

C’est la deuxième fois que Patrice Talon se rend au Kenya en tant que chef d’Etat. En août 2016, le président du Bénin y était à l’occasion du sommet de la Ticad, sur la dynamisation des relations entre l’Afrique et le Japon. Lors de cette rencontre internationale, le chef de l’Etat béninois s’est entretenu avec son homologue Uhuru Kenyatta, sur des questions de développement.

9 mois après, Talon y retourne cette fois-ci non seulement pour parrainer la table ronde de la 17e assemblée générale de l’Agence pour l’assurance du Commerce en Afrique (Aca) dirigée par Georges Otieno, mais aussi et surtout pour négocier des financements qui entrent certainement dans le cadre dans la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement, chiffré à plus 9 mille milliards de fca.

La délégation présidentielle a été accueillie hier dans la matinée à l’aéroport international Jomo Kenyatta, par le ministre du plan kenyan. Après les honneurs militaires et les salutations d’usage, Talon et sa suite se sont rendus au State House où les attendait déjà Uhuru Kenyatta. Pendant plusieurs heures, les deux hommes d’Etats ont abordé différents sujets. Dans son message de bienvenue, le chef d’Etat Kenyan a félicité son homologue du Bénin pour les nombreux efforts de développement qui se font. Il a salué par exemple la suppression des visas d’entrée au Bénin pour les citoyens africains. Patrice Talon a lui aussi félicité son hôte pour les prouesses réalisées au niveau des indicateurs macro-économiques, qui font de ce pays la première puissance économique d’Afrique de l’Est. Il a pour finir la matinée, signé le livre d’or du Kenya.

La délégation du Bénin a eu l’occasion de visiter dans la soirée « Karen roses », l’une des plus grandes fermes productrices de rose au monde. Un cadre de partage d’expériences entre le Bénin et le Kenya dans ce domaine, sera défini. Le président de la République du Bénin prononcera ce jour 10 mai 2017, un discours à la 17e assemblée générale de l’Aca. Il faut rappeler que le ministre des affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci, et son collègue de l’économie et des finances Romuald Wadagni, accompagnent le chef de l’Etat dans son voyage

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Freegomas 7 mois

    C est vraiment la danse des haineux et des loosers.

  • Avatar commentaire
    Ben 7 mois

    Patrice Talon est un vrai voyou mais le peuple béninois est plus intelligent que lui,

    • Avatar commentaire
      Magbedo 7 mois

      Vous êtes tous des bêtes irréfléchis. Qu’est ce que les kényans font avec cette plantation de rose. C’est une de leurs cultures d’exportation pour gagner des devises.
      Vous constatez vous mêmes que à la place de votre cerveau il n’y a que de boue. Vous ne pourrez jamais et jamais comprendre ce que veut dire structurer une économie.
      Au lieu de rester à humer l’air pensez à comment faire pour devenir un entrepreneur agricole. Il y a beaucoup de filières à organiser: La filière crevettes – la filière soja – la filière tomate – la filière carotte et concombre.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 7 mois

        Tout ce qui peut être fait pour le développement du Bénin doit être bien accueilli mais la culture industrielle des roses demande beaucoup de terres. Il ne faudrait pas qu’après reconversion de nos paysans dans cette nouvelle filière, le pays se retrouve dans l’obligation d’importer du maïs, du sorgho, du mil, de l’igname des tomates, du manioc et même du piment. Ce piment qui rapporte beaucoup de devises en Grèce. Il fait inciter nos ministres à voyager pour aller voir ce qui se passe ailleurs !

      • Avatar commentaire
        Freegomas 7 mois

        Tres bien dit

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 7 mois

    Est-ce qu’on mange rose là ? Et il faut parler des dégâts occasionnés par cette culture intensive de roses au Kenya , expropriation des terres , utilisation intensive d’eau déjà pas suffisante pour la population, salaires dérisoires etc etc , donc le nord du benin n’a pas besoin de celà

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Le chien de Monsieur Dumollet ne regardait pas le bleu du ciel parce qu’il n’était pas comestible. Les roses peuvent s’offrir. Dans deux semaines la fête des mères… Alors, OLLA vous savez ce qui vous reste à faire. Bonne journée

  • Avatar commentaire
    Soft 7 mois

    Si l’avion transportant pata & co pouvait disparatraire des radars tout le Benin fetera.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 7 mois

      Allons, allons, vous allez trop loin. Mieux vaut combattre Talon vivant car sa mort justifiera après toutes les dérives de son clan.