SBEE – Bénin : le ministre Houssou installe deux Conseils d’administration

SBEE – Bénin : le ministre Houssou installe deux Conseils d’administration

Depuis mardi 23 mai 2017, la Société béninoise d’Energie Electrique (Sbee) et l’Agence béninoise d’Electrification Rurale et de Maitrise d’Energie (Aberme) ont désormais chacune un nouveau Conseil d’Administration.

Bénin – Energie: Le projet Recaseb lancé avec la 1ère réunion du comité de pilotage

La journée du mardi 23 mai 2017 n’a pas été de tout repos pour le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines Houssou Dona. Entre autres activités, il a procédé à l’installation de deux Conseils d’Administration de structures sous tutelle.

Nommés en Conseil de ministres il y a quelques semaines, les nouveaux membres ont été officiellement installés par le ministre en charge de l’Energie, DONA Jean-Claude Houssou.

C’est d’abord la Sbee qui eu l’honneur d’inaugurer cette vague d’installations. Et cela dénote de la volonté du Gouvernement de la Rupture de changer de fusil d’épaule en vue de donner un nouveau dynamisme dans la gestion et la conduite des structures sous tutelle.

Pour le directeur général de la Sbee, il s’agit d’un acte très important qui aidera la société à renaitre, et instaurer une meilleure gouvernance afin de garantir de meilleurs services aux usagers. Laurent Tossou a rappelé l’accord de don de l’Etat américain au Bénin à travers le Millenium Challenge Account (MCA Bénin II) qui induit des projets structurants.

D’où les profondes réformes, dont le renouvellement des Conseils d’Administration. Pour lui, l’équipe sortante n’a pas démérité, mais les contingences du moment ont poussé à la mise en place d’une nouvelle équipe. Rappelant aussi les vastes chantiers lancés et la grande attente des populations, il a rassuré que le défi sera relevé avec l’aide de tous.

Raouf Badarou, le président sortant, a rendu grâce à Dieu, et remercié le ministre pour lui avoir permis de faire cette expérience exaltante et qui a aidé à comprendre que « la Sbee a un capital humain compétent ». Car, une économie de près de 1,9 milliards F.CFA aurait été effectuée en 2016 par rapport à 2015. Il a fait des recommandations pour permettre à la Sbee de constituer un atout, et non un frein au développement et à l’épanouissement des populations.

Responsabilité des Conseils d’Administration

Le ministre de l’Energie a salué les uns et les autres pour les actions et contributions concourant à la bonne santé du secteur de l’électricité. Dona Jean-Claude Houssou a profité de l’occasion pour rappeler les efforts du gouvernement à travers le PAG qui a consacré près de 761 milliards F.CFA pour le sous-secteur de l’énergie. Pour lui, le Conseil d’Administration doit aider à l’amélioration de la bonne gouvernance au sein des sociétés.

C’était aussi l’occasion pour lui de rassurer l’assistance et surtout les membres du Comité de direction de la SBEE et les partenaires sociaux présents à l’installation du conseil d’Administration de la SBEE,  que la mise en Gestion délégué de la Sbee est loin d’être une privatisation. Il s’agit d’un passage obligé pour remettre la Sbee sur de bons rails, et lui assurer un avenir meilleur.

Ce qui se justifie par la remise de dette de 25 milliards de nos francs par l’Etat béninois à son profit. Le ministre en charge de l’énergie a mis les nouveaux membres du CA devant leurs responsabilités historiques.

Juste après, le ministre Houssou s’est rendu au siège de l’Aberme pour le même exercice. Sur place, il a été accueilli par le personnel à la tête duquel se trouve Jean Francis Tchèkpo, le directeur général.

Dans son mot de bienvenue, ce dernier a remercié le ministre pour cette première visite et présenté l’Aberme dans ses structures et attributions. Il a demandé à la tutelle d’être plus regardante. Car une dette colossale plomberait toutes les velléités.

Ici aussi, Dona Jean-Claude Houssou a rappelé aux nouveaux membres du Conseil d’Administration leur mission, surtout sociale. Sans qu’ils ne perdent de vue que les volets de décision, de surveillance, de gestion, de gouvernance et d’éthique ne sont pas à négliger. Car, moins de 7 % des populations rurales n’ont pas accès à l’énergie, et il faut que cela change, dit-il.

Que ce soit à la Sbee ou à l’Aberme, le ministre en charge de l’Energie a souhaité que les deux Conseils d’Administration se réunissent très rapidement pour désigner leur président respectif.

Commentaires

Commentaires du site 0