Lehady Soglo : «Les contrats d’assainissement de la ville ont été longtemps bloqués par l’Exécutif»

Lehady Soglo : «Les contrats d’assainissement de la ville ont été longtemps bloqués par l’Exécutif»

Le conseil municipal de Cotonou tient depuis ce mercredi 28 Juin 2017 sa deuxième session ordinaire de l’année 2017. Plusieurs sujets d’intérêts sont inscrits à l’ordre du jour de ladite session.

Bénin – Mairie de Cotonou: Lettre de démission de Nourou-Dine Saka Saley

Les travaux de cette session sont essentiellement consacrés à l’examen et au vote du compte administratif 2016  et du premier collectif budgétaire de la municipalité de Cotonou, au titre de 2017. Le président du conseil Léhady Soglo a saisi l’occasion pour dénoncer les représailles du gouvernement.

Les membres du conseil municipal vont, durant trois jours, aborder plusieurs sujets d’intérêt majeur pour les populations. Ceci dans le cadre de la deuxième session ordinaire du conseil municipal de la mairie. Au nombre des points inscrits à l’ordre du jour, le rapport d’activités du maire et celui de ses adjoints. Il est également prévu l’examen et le vote du collectif budgétaire, l’examen et le vote du compte administratif 2016, la délibération des projets Fadec et agriculture, la délibération sur la désignation des agents communautaires dans le cadre du projet Unicef, la délibération sur la fixation des frais de session des membres du conseil d’arrondissement et du conseil de quartier, sans oublier la présentation des rapports des commissions permanentes et le point divers. La première journée, les conseillers ont eu droit à la présentation des rapports d’activités du maire et de ses adjoints.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la session, le maire Léhady Soglo s’est réjoui du respect des textes fondamentaux dans la mise en œuvre de l’action municipale par le conseil de Cotonou.

Il a invité ses collègues à remplir leurs prérogatives malgré les représailles du gouvernement. «Tourner dos à nos prérogatives par crainte de représailles s’assimilerait à une démission irresponsable dont nous répondrons devant nos mandants», a affirmé le président du conseil municipal. Il a ensuite dénoncé  la politique politicienne qui semble avoir pris en otage les Cotonois. A titre illustratif, Léhady Soglo a cité le problème d’inondation auquel font face actuellement ces populations. Malheureusement, il regrette le fait que le conseil municipal soit handicapé par le pouvoir exécutif, dans le cadre de l’exécution de ses prérogatives.

«Les contrats d’assainissement de la ville ont été longtemps bloqués par les services de l’Exécutif, plongeant notre ville dans l’impasse et dans l’insalubrité», a laissé entendre l’autorité municipale.

Pour finir, il a rassuré les uns et les autres que la ville de Cotonou va maintenir le cap de la discussion et de l’exigence, malgré les pressions, les intimidations et les menaces

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Chrystelle 5 mois

    Est ce qu’il reconnait qu’il est vraiment incompétent ce maire? De Yayi à Talon c’est le même refrain que ce maire chante. J’ l’ai tjrs voté à cause de son papa mais plus jamais je ne le voterai. Ganiou est encore mieux que lui

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 5 mois

      Êtes-vous une ” groupie ” de ganiou , et comment vous mesurez l’incompétence ? Pour nous lehady gagne de l’assurance , de la matière , de la compétence , même en politique de par la maîtrise et self-control dont il fait preuve en ce moment où il est en adversité avec l’exécutif dont Le Bras armé est toboula gros-nez

  • Avatar commentaire
    olyver 5 mois

    je suis entièrement d’accord avec monsieur le maire de cotonou, la commune de cotonou est gérée par des non élus qui se trouvent au ministère de l’intérieur à la préfecture et même à l’économie… c’est un scandale, ce sont des corrompus notoires une mafia en sorte qui refusent toutes réformes afin de délocaliser les vrais pouvoirs aux élus….aucune taxe n’est vraiment reversée à la commune comme cela ce fait dans toutes les capitales de ce monde..
    le président soglo n’a malheureusement pas eu le temps de mener à bien cette réforme des territoires qui lui était si important….
    la ville de cotonou est étouffante l’érosion côtière monte en puissance j’en passe…
    la réponse est simple un maire à la tête d’une ville comme cotonou avec de bon résultat c’est un tremplin pour accéder à la marina…..ils ont donc peur c’est si simple que ça…..

  • Avatar commentaire
    Olatundji1 5 mois

    Mr soglo vous n’êtes pas en mesure de faire la différence entre insalubrité et propreté,…la ferme ””’vous feriez mieux de changer de métier