Littérature béninoise: Armel Kouyami lance « La plume d’ocre »

Littérature béninoise: Armel Kouyami lance « La plume d’ocre »

La littérature béninoise a un nouveau recueil de poésie à son actif. Il est titré « La plume d’ocre ». Paru aux Editions plurielles, le contenu de cet ouvrage a été présenté au public béninois.

Congrès de l’Union islamique du Bénin: Un bureau provisoire élu et présidé par Ouzéfath Hamzat

C’était au cours d’une cérémonie de lancement, tenue le samedi 17 juin 2017, au centre Artisttik Afrika à Cotonou.

« L’amour, la vie, la mort, la solitude, la haine et l’enfance », sont entre autres les différentes thématiques abordées dans le nouveau recueil de poèmes qu’enregistre la littérature béninoise. Intitulé « La plume d’ocre », cet ouvrage de 190 pages dont l’auteur est Armel Kouyami, a été officiellement lancé dans la soirée du samedi 17 juin 2017 au centre culturel Artisttik Afrika à Agla.

Paru aux Editions plurielles de Koffi Attédé, le recueil de poésies est préfacé par le musicien Oscar Kidjo. « La plume d’ocre » est composée au total de 85 poèmes majoritairement inspirés d’histoires d’amours vécues et entendues. C’est le journaliste-auteur béninois Paterne Tchaou, qui a présenté ledit ouvrage au parterre d’invité venu assister à cette cérémonie de lancement. De sa présentation, il ressort que le vocabulaire des sentiments et sensations utilisé dans le recueil et marqué par de phrases courtes, est accessible à tout lecteur. Il n’a pas manqué de toucher du doigt non seulement la fluidité des textes de l’auteur, mais également le style sentimental et doux qu’il emploie dans cet ouvrage.

Un constat qui d’ailleurs reste unanime avec les différents témoignages reçus tout le long de la cérémonie de lancement de ce recueil de poésies. Tout comme ce dernier, le journaliste Gratien Ahouanmènou et l’ancien ministre Lambert Koty et bien d’autres encore, ont félicité l’auteur pour la facilité avec laquelle il écrit ses textes, tout en y mettant des mots sensibles et évocateurs. Le préfacier Oscar Kidjo quant à lui trouve les textes de « La plume d’ocre » très beaux. « Je recommande aux artistes béninois d’en faire leur bréviaire », a préconisé le musicien. Pour étayer les différents témoignages faits sur son œuvre littéraire, l’auteur explique le style utilisé. A l’en croire, « La plume d’ocre » est un recueil de poèmes en vers et en prose, très influencé par le pétrarquisme du moment, où la femme est quasiment idolâtrée. Néanmoins, La plume d’ocre ne parle pas que d’amour, car on y retrouve également des satyres sociaux qui évoquent plusieurs réalités courantes. Pour Armel Kouyami, il faut parfois traverser des difficultés dans la vie avant de savoir apprécier ce que l’on a. « L’important n’est pas de tomber, mais de savoir se relever », atteste l’auteur

Commentaires

Commentaires du site 0