Bénin : 29 à 33% des terres se trouvent dans un état de dégradation

Bénin : 29 à 33% des terres se trouvent dans un état de dégradation

A l’occasion de la célébration de la 23ème édition de la journée mondiale de lutte contre la désertification, le directeur du fonds national pour l’environnement et le climat, Appolinaire Gnanvi, a appelé à une prise de conscience générale.

Roller sports: Neuf athlètes béninois en stage en Colombie dès le 15 juin

« Notre terre, notre maison, notre avenir ». C’est autour de ce thème que les acteurs intervenants dans le domaine ont réfléchi lors de la célébration de cette édition de 2017.

Faisant le point des conséquences de la désertification due à la dégradation des terres au Bénin, le directeur national pour l’environnement et le climat Appolinaire Gnanvi, a énuméré entre autres l’insécurité alimentaire, la pauvreté, la réduction de la disponibilité de l’eau, l’accroissement de la vulnérabilité aux changements climatiques, l’immigration forcée des populations, la perte de matière organique par érosion.

Plus loin il soutiendra qu’au plan mondial, 24% des terres agricoles sont dégradées. Au Bénin, on assiste à des pratiques agricoles inadéquates, ce qui implique que 29 à 33% des terres se trouvent dans un état respectivement de forte et moyenne dégradation. Les sols sont fortement dégradés au nord du Bénin, 84% des terres dans l’extrême nord et 40% dans le nord. Ces données appellent selon le directeur à un engagement dans une campagne pour réinvestir les terres.

Commentaires

Commentaires du site 0