Bénin : La location de groupes électrogènes préoccupe les députés

Bénin : La location de groupes électrogènes préoccupe les députés

(Le ministre Jean-Claude Houssou apporte des éléments de réponses) Plusieurs séries de questions d’interpellation ont été examinées hier en séance plénière en présence des membres du gouvernement, dont le ministre de l’énergie Jean-Claude Houssou.

Bénin : Eric Houndété annonce une législation spécifique pour la paix

Ce dernier a apporté des éléments de réponse à plusieurs questions d’interpellation des députés. En effet, outre les réponses apportées aux questions des députés, notamment celles de l’honorable Valère Tchobo sur la disponibilité et l’accessibilité de l’eau potable pour les populations du département des collines, celles de l’honorable Jean-Eudes Okoundé relatives à l’approvisionnement en eau potable dans les communes de Dassa-Zoumè, Glazoué et Savalou, et celles du député Comlan Léon Ahossi, le ministre a donné des explications par rapport aux préoccupations de l’honorable Dakpè Sossou, deuxième secrétaire parlementaire à l’Assemblée nationale.

Selon le député Dakpè Sossou, le gouvernement béninois, il y a quelques années, avait opté pour la location de groupes électrogènes de grandes capacités, ceci en vue de combler le gap observé dans la distribution d’énergie électrique.

Il a souhaité savoir entre autres le nombre de groupes électrogènes en location par le Bénin, où sont ces groupes électrogènes et quel est leur état actuel de fonctionnement. Quelle a été la procédure de passation des marchés de location, quel est le coût de location d’un groupe électrogène par mois, pendant combien de temps le Bénin a loué ces groupes électrogènes, combien le Bénin a-t-il déboursé à ce jour pour les frais de location, le règlement des frais de location se fait-il sur le budget national ou par celui d’une société et la quelle ? La direction générale de ladite société est-elle informée du projet de location des groupes électrogènes, avant sa mise en œuvre, combien coûterait un groupe électrogène de les mêmes marques et puissances à l’état neuf ?

A toutes ces préoccupations, le ministre Jean-Claude Houssou dira que le gouvernement a procédé à court terme à la location de centrales électriques thermiques pour une puissance totale installée de 100Mw, auprès des entreprises Apr et Agrekko, en complément aux centrales électriques thermiques de 80 Mw louées depuis 2014 auprès des entreprises Mri et Agrekko.

Ainsi, la puissance totale des centrales électriques thermiques en location est portée à 180 Mw. Le ministre a également parlé de la réhabilitation des centrales électriques thermiques de la Sbee pour une puissance de 30 Mw par l’entreprise Wartsila, et la signature par la Sbee d’un contrat d’importation d’énergie électrique pour 60 Mw avec la société Paras Energy du Nigéria.

Depuis le 1er février 2017, Paras Energy fournit à la Sbee de l’énergie électrique pour la puissance contractuelle à travers le réseau de Tcn et celui de la Ceb. Le ministre de l’énergie rassure que ces différentes centrales électriques en location sont en bon état de fonctionnement, et réparties comme suit : 100 Mw à Maria-Gléta, 35 Mw à la centrale thermique d’Akpakpa, 15 Mw au poste source de Gbégamey, 20 Mw au poste de Vèdoko, et 10 Mw au poste de Parakou. Aussi, précise t-il que le règlement des frais de location se fait par la Sbee.

Selon les propos du ministre Jean-Claude Houssou, les actions à court terme ont permis d’engager déjà à ce jour des dépenses à hauteur de 30 milliards Fcfa (location des centrales électriques et réhabilitation des centrales de la Sbee). D’autres actions à moyen terme envisagées par le gouvernement et ont également été énumérées par le ministre

Commentaires

Commentaires du site 0