Bénin : Le Syntra-Sonacop dénonce des « complots » qui visent à tuer l’entreprise

Bénin : Le Syntra-Sonacop dénonce des « complots » qui visent à tuer l’entreprise

Les travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), se sont réunis en assemblée générale hier 1er juin à Cotonou, sous la bannière de leur syndicat.

A la suite de l’incendie de Louho, le président Houngbédji assiste les sinistrés

Le Syntra-Sonacop a voulu partager avec les travailleurs certaines manœuvres en cours, pour « faire disparaitre la Sonacop ».

Les travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) sont remontés. Réunis au sein du Syndicat des travailleurs de la Sonacop (Syntra-Sonacop), ils ont tenu le 1er juin une assemblée générale.

Réunion au cours de laquelle il a été questions des « complots » ourdis contre la Sonacop afin de la ruiner. Le syndicat met à l’index, des agissements « malicieux » du président du conseil d’administration de la Sonacop, en même temps personne responsable des marchés public.

« Avec cette double casquette, le président du conseil d’administration et personne responsable des marchés publics fait de l’amalgame qui aboutit au blocage des dossiers de la Sonacop », a fait savoir Liamidi Soumanou, secrétaire général du Syntra-sonacop.

Les reproches faits par le Syntra-Sonacop

Selon Liamidi Soumanou, la personne responsable des marchés publics cautionne le blocage de la direction générale de la Sonacop dans plusieurs dossiers sensés donner un coup de pousse à l’entreprise. Il y a d’après le secrétaire général du Syntra-Sonacop, le blocage sans raison de l’appel d’offre relatif à l’acquisition de nouveaux ascenseurs au siège de la direction générale de la Sonacop.

Les actuels sont en effet hors d’usage et mettent en danger la sécurité des agents. Le dossier d’appel d’offre relatif à la réparation et à l’acquisition du matériel contre l’incendie dans les dépôts d’hydrocarbures de même que le dossier d’appel d’offres relatif à la réfection des bacs de réception des stocks de carburants, sont en souffrance au niveau de la Prmp.

A en croire Liamidi Soumanou, la Prmp est également à la base du blocage de la rentabilité de l’entreprise. Il va citer la réfection du pipeline pour le passage du fuel oil au dépôt port Cotonou, dont l’appel d’offre est resté bloqué au niveau de la Prmp.

« Ce pipeline assure la transaction de la bonne partie des transferts du fuel du Niger et du Burkina-Faso », a expliqué le secrétaire général du syndicat. « Aujourd’hui, ces deux pays décident de partir définitivement au port de Lomé au Togo poursuivre leurs opérations de transfert », déplore-t-il.

A tout cela s’ajoute le blocage du plan global de relance de la société qui devrait la sortir de son état actuel.

Mise en garde

Face à ces situations, les travailleurs n’entendent pas se laisser faire et voir tomber leur société. A travers une motion, ils mettent en garde aussi bien la Prmp que le ministre de l’industrie du commerce et de l’artisanat. Ils projettent pour les jours à venir des actions pour fustiger le « complot » qui se prépare contre la Sonacop. Toute chose qui reçoit le soutien de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin, représentée par son secrétaire général adjoint, Richard d’Almeida

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Totchénagnon 6 mois

    Sonacop ! Vous exister encore ? Faites-vous entendre pour que les béninois reconnaissent votre présence dans le concert des nations.