Benin : « Pas de tourisme sans un minimum de standards … » selon Moudachirou Babio

Benin : « Pas de tourisme sans un minimum de standards … » selon Moudachirou Babio

Elkir Moudachirou Babio était l'invité l’émission ‘’Ma part de vérité’’ de la chaîne de télévision privée Golfe Tv. Il a présenté au cours de l'émission deux des huit (8) stratégies opérationnelles du gouvernement pour ce secteur

Bénin : Les projets touristiques du gouvernement pour les villes enfin connus

Réagissant sur les politiques en matière de tourisme, Elkir Moudachirou Babio, conseiller technique au tourisme et à l’hôtellerie, a fait savoir dans l’émission ‘’Ma part de vérité’’ de la chaîne de télévision privée Golfe Tv, que le gouvernement de la rupture et du nouveau départ s’est fixé trois grands objectifs, déclinés en huit (8) stratégies opérationnelles (dont deux ont fait objet de débat sur l’émission).

Selon l’invité reçu par le journaliste Darius Hervé Hountondji, la première stratégie opérationnelle est de développer des infrastructures de soutien à l’activité touristique conformément aux normes et standards internationaux.

« On ne peut développer au Bénin, un tourisme pour les béninois. On ne peut pas avoir des chambres d’hôtel pour les béninois si ces chambres d’hôtel qui doivent accueillir des touristes au Bénin ne sont pas conformes aux standards qu’on aura à Jakarta, en Italie, et en Colombie » a confié le conseiller technique.

Il en résulte que le Bénin doit avoir des infrastructures qui répondent aux attentes des touristes. La stratégie opérationnelle vise à améliorer l’existant qui pour la plupart n’est pas encore conforme aux normes.

Formation des professionnels du tourisme

En ce qui concerne la deuxième stratégie opérationnelle, l’invité assure qu’elle va permettre de renforcer les capacités des ressources humaines, puisque le secteur est « un secteur très intégrateur » selon l’invité. Il faudra former ceux et celles qui travaillent dans les hôtels pour éviter la qualification de « tourisme gentil mais pas professionnel » donnée au pays.

Elkir Moudachirou Babio arrive à la conclusion selon laquelle il n’y aura pas de tourisme au Bénin sans un minimum de respect de standards internationaux.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 mois

    Pour l’instant il y a un maximum de bavardage , de bouche avec les ruptucons ; qui va financer la mise en standard international , des chambres d’hôtel existantes dont le taux de remplissage est catastrophique .