Bénin – Mise en concession du Cnhu : « On ne peut pas faire du business … » dixit Théophile Dossou

Bénin – Mise en concession du Cnhu : « On ne peut pas faire du business … » dixit Théophile Dossou

Hier, le secrétaire général du Syntra-Unité Cnhu était l'invité de l’émission ‘’Forum de la matinée’’ de la Béninoise Tv.

Mise en concession du CNHU : « Il faut plutôt privilégier les discussions avec les acteurs… », selon Valentin Djènontin

Réagissant sur les réformes dans le secteur de la santé et la mise en concession du Cnhu (Centre national hospitalier universitaire), le secrétaire général du Syntra-Unité Cnhu, Théophile Dossou a fait une déclaration : « On ne peut pas faire affaire dans tous les domaines et aller faire business dans le secteur de la santé ».
En dehors des emplois que les travailleurs du Cnhu défendent, Théophile Dossou soutient que c’est le volet social que le gouvernement de la rupture et du nouveau départ veut supprimer aux citoyens béninois qui fait objet de mécontentement de leur part.

Les travailleurs contre la mise en concession du Cnhu

Selon les propos du secrétaire général, le Syntra-Unité Cnhu et les autres syndicats refusent catégoriquement la mise en concession du Cnhu, parce qu’on ne peut pas remettre la santé des béninois à un privé, et dans « aucun pays de la sous région, un gouvernement n’a remis un hôpital public à un privé ».

L’invité a assuré que la commission Chobli a fait un bon diagnostic. Un diagnostic selon lequel tous les béninois ont un problème financier pour accéder aux soins dans les hôpitaux public. Au lieu de remettre l’hôpital à un privé, le secrétaire général préconise que l’Etat paie les dettes des travailleurs.

« On a aujourd’hui une ardoise de 7milliards que l’Etat refuse de payer. Vous asphyxiez une maison et vous décidez de la remettre à un privé », a regretté l’hôte du journaliste Gilchrist Tchidi.

Son souhait est que le Chef de l’Etat, le président Patrice Talon appelle les vrais acteurs de la santé (tous les syndicats et tous les professionnels de la santé) pour un diagnostic collectif afin que le traitement adéquat, une thérapie pour le secteur de la santé.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    LANI Coovi Hervé 1 mois

    Pensez à nous les pauvres.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 1 mois

    Cher ami dossou , ces ruptucons n’ont aucune décence ni morale , bientôt ils feront du business avec les cadavres en privatisant les cimetières

  • Avatar commentaire
    Analyste 1 mois

    Si l’état est débiteur vis-à-vis du CNHU, c’est difficile de comprendre que l’état soit mauvais payeur et espère en même temps de la performance du CNHU.
    Cela n’est pas pour autant pour endosser la qualité de la gestion de l’hôpital qui pourrait effectivement être un motif de vouloir faire autrement.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 1 mois

    Heureusement qu’il y a encore des gens qui ont un peu de jugeote comme ce Dossou.
    L’escroc de compétiteur -né étant de retour au pays depuis hier nuit ; doit prendre la mesure de la situation avant qu’il ne soit trop tard .

    • Avatar commentaire
      Gont Gont 1 mois

      Mort de rire.

      Même Joeleplombier est devenu un pourfendeur du régime dit de rupture. C’est la preuve que le pays va vraiment mal.

      • Avatar commentaire
        YesMan 1 mois

        Ce pays va si bien mal que des gens n’hésitent plus à vous demander de l’argent en pleine rue parce qu’ils ont faim.