Conditions des femmes: Une Ong s’indigne de l’indifférence de Talon

Conditions des femmes: Une Ong s’indigne de l’indifférence de Talon

L’Ong « Dignité féminine » a analysé la situation socio-économique qui prévaut au pays actuellement et note avec amertume le recul dangereux du Bénin en matière d’égalité des genres.

Bénin : Talon, Un président -homme d’affaires- coupé du monde politique et de son peuple

Sous le règne du président Talon,  les conditions de vie des femmes n’ont pas changé, au contraire elles se sont davantage dégradées à cause de l’indifférence des autorités. Profondément touchée par cette situation malencontreuse, « Dignité féminine » à travers un communiqué de presse signé de sa présidente Honorine Attikpa, appelle le gouvernement à corriger le tir.

Communiqué de presse de Dignité Féminine

L’ONG Dignité Féminine fustige la dégradation des conditions de vie des femmes et appelle le gouvernement TALON à rectifier le tir.

L’ONG Dignité Féminine , analysant la situation sociale et économique actuelle au Bénin relève avec amertume non seulement le dommageable recul  de notre pays en matière  de l’égalité des genres sur le plan décisionnel, mais aussi la dégradation prononcée des conditions de vie des femmes béninoises.

Sans  vouloir cautionner le dangereux manque de respect aux institutions de la République qu’on observe dans notre pays depuis toujours, nous nous refusons cependant de  continuer à garder  le silence.

De la fusion des ministères dévolus aux questions de la femme, de la famille et de l’emploi des jeunes avec celui du travail déjà si dense, au déguerpissement des femmes occupant les domaines publics sans mesure d’accompagnement à la suspension déjà trop longue des microcrédits aux plus pauvres  et bien d’autres décisions contrastantes, rien ne rassure quant à la volonté au sommet de l’état de promouvoir la femme . Ces dirigeants ont  pourtant  reçu mandat de leurs électeurs pour mettre en œuvre des politiques publiques qui  règlent  les problèmes des populations et donc,  ceux  des femmes dont le rôle crucial reste indéniable et le poids numérique  demeure jusque-là imbattable.

L’ONG Dignité Féminine , profondément touchée par les nombreuses plaintes des femmes désespérées, s’indigne de l’indifférence  qu’affiche le gouvernement quant à la détresse dans laquelle , inoffensives, les femmes se résignent et qui  fragilise davantage  leur statut déjà peu reluisant.

En tant que  structure de vigilance pour le respect des droits  de la femme, notamment le droit à la participation aux affaires publiques et  celui de bénéficier de l’état un environnement propice à l’entrepreneuriat l’ONG Dignité Féminine :

– Appelle les acteurs à divers niveaux à élever le débat public où tout  semble, non seulement prendre une allure politique en flagrant mépris du réel recul, qui se veut exponentiel   si nous ne changeons pas de fusil d’épaule, que connait  notre pays en matière de l’égalité des genres  ;

– Appelle le gouvernement à faire preuve d’empathie et  entendre les souffrances des femmes béninoises bouleversées dans l’exercice  de leurs activités commerciales et  qui,  désespérément, circulent dans les rues de nos villes  à la recherche de leur clientèle dispersée du fait des opérations de libération des domaines publics sans mesure  d’ accompagnement ;

– Appelle le gouvernement, tout en saluant l’annonce de la relance des microcrédits aux femmes, à aller diligemment, et sans distinction de chapelle politique,  à la reprise effective de ce précieux programme , bouée d’oxygène pour les femmes afin que renaisse la joie dans nos hameaux ;

– Exhorte le gouvernement à s’affranchir de tout esprit de stigmatisation et de misogynie et à déceler et utiliser les compétences féminines dont regorge notre cher et beau pays, le Bénin ;

– Appelle,  tout en saluant la clairvoyance du Président de l’Assemblée Nationale et des honorables  députés, et  le vote de la loi promouvant les droits des personnes  handicapées, à témoigner  leur adhésion à la cause des femmes par leurs décisions,  notamment,  en examinant rapidement  et favorablement le projet de loi sur la parité homme/femme ;

– Demande à toute personne éprise de justice à œuvrer où qu’elle se trouve à redonner à la femme béninoise ses lettres de noblesse.

 

Cotonou, le 06 juin 2017                 

Honorine Hounnonkpè Attikpa

Présidente Dignité Féminine

Commentaires

Commentaires du site 0