Education : Des ministres et PTF échangent sur des réformes urgentes

Education : Des ministres et PTF échangent sur des réformes urgentes

La première session du Comité de pilotage du secteur de l’éducation s’est tenue le jeudi 15 juin 2017 au Ministère du plan à Cotonou.

Bénin : L’Etat engage la Sbee dans une gestion déléguée

Une session au cours de laquelle les ministres en charge de l’éducation, les partenaires techniques et financiers et les cadres en charge dudit secteur, ont échangé sur les réformes et décisions à prendre afin de doter le Bénin d’un plan de développement de l’éducation d’ici décembre 2017.

« Les résultats de notre secteur de l’ éducation ne sont guère reluisants ». Cette déclaration du ministre en charge du plan et du développement montre bien les défis qui sont à relever dans ledit secteur. C’est fort de cela que les ministres, les cadres en charge de l’éducation et les partenaires techniques et financiers se sont retrouvés le jeudi dernier 15 juin 2017 au Ministère du plan à Cotonou.

C’était pour échanger sur les mesures à prendre afin de doter le Bénin avant la fin de cette année d’un plan de développement de l’éducation. C’est à la faveur de la première session du Comité de pilotage du secteur de l’éducation. Avant d’entrer dans le vif du sujet, le secrétariat technique permanent du plan décennal par l’entremise de son secrétaire, Abdel Rhamane Baba Moussa, a présenté le modèle de simulation du plan sectoriel de l’éducation post 2015.

De sa présentation, l’on peut retenir qu’en termes de qualité d’enseignement et d’apprenants le tableau est sombre. Après avoir reconnu les efforts qui sont fait par le Bénin dans le secteur de l’éducation, le Directeur résident de la Coopération Suisse et représentant des Partenaires techniques et financiers (Ptf), Benoît Meyer Bish, a expliqué que ces efforts sont malheureusement insuffisants.

Et face à cette situation, ajoute-t-il, des mesures rigoureuses doivent être prises pour l’adoption dudit programme. A ce sujet, il a suggéré que les Directeurs de la programmation et de la prospection formés à grands frais soient associés à l’élaboration du Plan sectoriel de l’éducation (Pse). D’ailleurs, selon le chef de file des ministres du secteur de l’éducation, Salimane Karimou, la réunion est consacrée à la validation du modèle de simulation du plan du secteur de l’éducation post 2015. Bien évidemment, argue-t-il, cette validation ne pourra se faire qu’après les apports des uns et des autres.

« Nous sommes dans la logique de rendre le plan de développement du secteur de l’éducation pour le compte de l’année 2017. On n’a pas d’inquiétude. On mettra les bouchées doubles pour que ce plan puisse être disponible. Il y va de l’intérêt de notre pays » a assuré le ministre.

Le président du Comité de pilotage, le ministre Abdoulaye Bio Tchané, a indiqué qu’un plan de développement du secteur de l’éducation s’impose eu égard les problèmes de ce secteur. Il exhorte les cadres en charge dudit secteur et les Ptf à mettre à disposition le document à bonne date, avant de lancer officiellement la première session du Comité de pilotage du secteur de l’éducation.

Recommandations

S’en sont suivies les discussions entre les acteurs parties à ladite session. De ces échanges bien nourris, sont sorties des recommandations pertinentes visant à apporter des solutions réelles et définitives aux problèmes que rencontre le secteur de l’éducation. Entre autres : associer le privé au financement de la formation professionnelle, repenser la formation continue des enseignants, inciter la formation scientifique technique et professionnelle, et créer un cadre d’orientation scolaire.

 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Jean 1 semaine

    ABT est un grand manager, un bon et vrai cadre béninois.
    Vive ABT .