Les enseignants retraités du Bénin se mettent en association

Les enseignants retraités du Bénin se mettent en association

Dans la matinée d’hier mercredi 31 mai 2017 à la bourse du travail à Cotonou, fut porté sur les fonts baptismaux le Syndicat des enseignants retraités du Bénin (Syner-Bénin).

Bénin : Le gouvernement fait semblant de satisfaire les travailleurs selon la Cstb

L’Univers des associations du Bénin s’agrandit. C’était à la faveur du congrès constitutif dudit syndicat, le premier du genre.

Comme tout syndicat, celui-ci vise à lutter pour la satisfaction des intérêts de ses syndiqués et à la jouissance de leur vie dans les meilleures conditions de santé possibles.

« On n’est jamais vieux si on a des idées jeunes ». Cette déclaration est celle du Secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb). C’était lors du congrès constitutif du Syndicat des enseignants retraités du Bénin (Syner-Bénin), hier mercredi 31 mai 2017, à la bourse du travail à Cotonou.

Un syndicat pour défendre les intérêts des enseignants retraités du Bénin

Une déclaration qui vient conforter les enseignants retraités dans leur lutte. Le nouveau syndicat a pour objectif la défense des intérêts matériels et moraux des enseignants retraités, et la jouissance des meilleures conditions de vie dans la protection de leur santé. Le conseiller technique à la famille du Ministère du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Cosme Kangnidé, n’a pas manqué de saluer l’initiative de ces enseignants à vouloir se mettent en association pour défendre leurs intérêts, avant de leur fait savoir que la vieillesse n’est pas une fatalité. « Les personnes âgées constituent une cible importante dans le volet social du Ministère » a rassuré le conseiller aux retraités. Par ce syndicat poursuit-il, vous mettrez votre expérience au service de la jeune génération.

Il a fait savoir que le ministre de la fonction publique est prêt à les accompagner dans la défense de leurs intérêts. Abondant dans le même sens, Raphaël Darboux, conseiller technique au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a laissé entendre que le ministre ne doute point des analyses qui sortiront de ladite rencontre, avant de souhaiter plein succès auxdits travaux. Paul EssèIko Sg de la Cstb, a expliqué que certaines personnes pensent que les retraités ne doivent plus bénéficier d’aucun avantage. « La situation des retraités est très mauvaise » s’est-il-offusqué. Ce creuset, ajoute le Sg, est l’aboutissement d’une lutte implacable.

« Nous vous accompagneront jusqu’à la satisfaction de vos revendications » a-t-il martelé, avant de lancer les travaux dudit congrès. Entre autres revendications : le paiement effectif des 1.25 à tous les enseignants retraités, la prise d’un décret rectificatif de la situation d’intégration en A3 des enseignants retraités des enseignements maternel et primaire, et la remise à l’enseignant retraité de son livret de pension le jour de son admission à la retraite

Commentaires

Commentaires du site 0