Traitements infligés aux Etudiants à la Flash : l’He Gbénonchi interpelle le gouvernement

Traitements infligés aux Etudiants à la Flash : l’He Gbénonchi interpelle le gouvernement

Le député Gérard Gbénonchi a déposé ce lundi au parlement une question orale avec débat au gouvernement sur la situation des étudiants des promotions ayant fini la quatrième année en 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Bénin/Points d’eau: Gérard Gbénonchi interpelle le gouvernement

Ces étudiants sont en effet, en instance de soutenance de mémoires de maîtrise, mais bloqués depuis. Pour le parlementaire la reconstruction et l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur tant prônées par le gouvernement ne semble pas trouver écho dans certaines universités et plus à la Faculté des lettres arts et sciences humaines (Flash) à l’université d’Abomey Calavi.

D’un autre côté, l’élu du peuple s’est indigné contre les traitements infligés à ces étudiants par des animateurs de cette faculté. Ces traitements sont le rançonnement (paiement préalable de cent mille (100.000) francs Cfa) à outrance, droit de cuissage sur les filles, menaces de mort contre toutes dénonciations des pratiques honteuses etc.

Comptant sur l’article 108 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, l’honorable Gérard Gbénonchi demande au gouvernement de donner à la représentation nationale des clarifications sur ce dossier, qui mérite une attention particulière des autorités qui interviennent dans ce secteur de l’éducation.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchite' 4 mois

    Je sais de quoi, il parle. J’ai un cousin qui a fait les frais de ces e’honte’s “d’administrateurs” a’ la Flash et autres faculte’s du campus.

    Comment le pays peut-il evoluer quand ont fait voir les jeunes (l’avenir de la nation) de toutes les couleurs pour juste arrondir ses fins du mois ou juste satisfaire ses de’sirs pervers?