Bénin – Fronde au Psd : Golou exhorte les militants à la sérenité

Bénin – Fronde au Psd : Golou exhorte les militants à la sérenité

Comme par contagion de la situation à la Rb, la crise s’empare progressivement du Parti social démocrate (Psd).

Bénin – PSD : Golou annonce les dates du congrès extraordinaire

(Un congrès convoqué pour le 30 juinLors d’une conférence donnée la semaine dernière, certains ténors du parti s’en sont en effet pris au président Emmanuel Golou dont ils réclament la tête.

Mais ce dernier a aussitôt pris le taureau par les cornes pour désamorcer la bombe. Ainsi, il a convoqué une réunion du Bureau exécutif national (Ben) pour le vendredi 09 juin, afin de sauver les meubles.

Du 30 juin au 1er juillet 2017 se tiendra un congrès extraordinaire du Psd. Ceci est l’une des grandes décisions issues d’une réunion du Bureau exécutif national (Ben) du parti, ce vendredi 09 juin. Au cours du congrès, plusieurs différents existants entre le président et certains membres du Ben seront abordés. En effet, à une réunion le 28 décembre 2016, certains membres ont tenté de remettre en cause les mesures conservatoires prises contre des membres qui avaient foulé au pied la décision du Ben de soutenir la candidature de Sébastien Ajavon à l’élection présidentielle. Qui plus est, certains ont installé des cellules parallèles à celles du parti. La crise est partie de là.  Ces derniers ont surfé sur quelques dispositions statutaires et demandé la non mise en application des mesures. Dans ce scénario, la réunion du BEN du 23 février 2017, après avoir intimé l’ordre à tous ceux qui installaient les bureaux parallèles de cesser immédiatement, avait décidé d’organiser un conseil national sans en préciser la date ou le lieu.

C’est dans la quête de moyens pour organiser ce conseil national que les trois camarades Bintou Taro Chabi Adam, Jocelyn Degbey et Jean Baptiste Edayé, ont adressé au président du PSD un exploit assorti d’une intimation à s’exécuter sous huitaine le 26 mai 2017. Dans le souci de rendre compte au Ben des démarches entreprises pour l’organisation du conseil national et suite à ces nombreux exploits, le président a convoqué les membres du Bureau à une réunion le vendre 9 juin 2017.

Contre toute attente, une opposition à la tenue de la réunion du Bureau Exécutif National du 9 juin 2017 lui a été notifiée par exploit d’huissier le 8 juin 2017. Les signataires qui ne sont rien d’autres que les trois camarades ci-dessus cités, affirment avoir découvert le message d’invitation à la réunion sur les réseaux sociaux. Ils se sont constitués en collectif des membres opposants du Bureau Exécutif National. A cette correspondance, le président a répondu en précisant qu’il y a une différence entre messagerie sms et réseaux sociaux, et que la convocation des réunions en la matière, a toujours respecté la pratique. Il leur demande la preuve de leur affirmation. Quant à l’existence d’un collectif dit d’opposants au bureau, le président dit n’avoir pas connaissance de l’existence d’une telle structure dans les textes, et leur demande de préciser les articles des statuts et du règlement intérieur qui l’instituent. Enfin, il confirme la tenue de la réunion du Ben du vendredi 9 juin 2017 et les y invite à nouveau. Mais a quelques heures de la tenue de cette réunion, une sommation de prendre en compte les amendements aux textes fondamentaux du Psd a été déposée au président

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 mois

    Ce soit disant Parti Social Democrate préside´par Golou n’est pas plus qu’un de ces Clubs électoraux au Bénin, toujours incapables de présenter leur propre candidat à l’élection présidentiel et qui préférent vendre leurs électeurs à coup de milliard, qu’ils encaissent ici et là pour s’engraisser et remplir leur poche au détriment des populations vivotant dans la misère cruelle.

    Que le PSD cesse de tromper les populations béninoises comme l’a toujours fait en son temps Amoussou Bruno. Ces gens- là cultivent la médiocrité dans le paysage poolitique béninois.

    le Moment venuu, ils seront tous chassés comme les brebis galeuses au Bénin.