Journée Interforces au Bénin: les militaires sacrifient à la tradition à Lokossa

Les forces militaires, de sécurité publique et assimilées du département du Mono, ont célébré samedi dernier la 3ème édition de la journée nationale interforces.

Droits fonciers des femmes : « Nous devons changer de mentalité pour un Bénin prospère »

L’évènement qui s’est tenu à Lokossa a été marqué par une célébration eucharistique à la cathédrale de Lokossa, dite par l’évêque du Diocèse Mgr Victor Agbanou, en présence du préfet du Mono Komlan Séna Sedzro Zinsou.  

C’est dans une ambiance festive et fraternelle que l’aumônerie des forces militaires, de sécurité publique et assimilées, a rassemblé les différents corps armés du département du Mono, dans le cadre d’une journée de rapprochement et de cohésion inter forces. Cette troisième édition a été marquée par plusieurs actions fortes. En début de journée, lesdites forces unies autour de l’aumônier, ont mis en terre environs cinq cent plants, pour matérialiser leur engagement ferme à œuvrer pour la préservation de la nature. S’en est suivie une messe d’action de grâces dite en la cathédrale Saint Pierre Claver de Lokossa. Au cours de la célébration eucharistique qui a marqué l’évènement, le préfet du Mono, Komlan Séna Zinsou Sedzro, a salué l’initiative et l’engagement des différents corps militaires et de sécurités publiques présents. Pour lui, cette journée vise entre autres à éliminer les préjugés entres les forces militaires, de sécurité publique et assimilées, et œuvrer à enraciner la cohésion sociale.

Pour le célébrant de la messe, Mgr Victor Agbanou -évêque du diocèse de Lokossa-, la grâce du Seigneur dépasse toute barrière et cliché social. Nous sommes tous frères dans un même Christ, et membres d’un même corps qu’est le Christ. Le commissaire central de la ville de Lokossa, Aimé François Kpanou quant à lui,  pense que la 3ème journée départementale inter forces militaires et paramilitaires, est l’occasion pour les agents de la police, des douanes, des eaux, forêts et chasse, et les sapeurs-pompiers, de familiariser et d’agir ensemble et se sentir unis pour la même cause, la sécurité des personnes et des biens. Selon le capitaine des eaux, forêts et chasse, Amen Kassa, cette occasion permet à toutes les forces militaires et paramilitaires de se mettre ensemble dans un esprit de cohésion et de convivialité, convergeant vers la paix et la sécurité aux plans national et régional.

Il faut noter que dans le cadre de cette 3ème édition, au total 1008 plants de Gmelina arborea ont été mis en terre dans l’enceinte de la section départementale des eaux, forêts et chasse de Lokossa, et qu’une séance de don de sang a eu lieu

Commentaires

Commentaires du site 0