Frontière Bénin-Togo : L’équipe du commissariat d’Hillacondji mutée pour corruption

Frontière Bénin-Togo : L’équipe du commissariat d’Hillacondji mutée pour corruption

A travers une note de service prise vendredi dernier, la direction générale de la police béninoise a limogé la quasi-totalité des agents en poste au commissariat de Hilacondji de même que le commissaire.

Mutations des policiers officiant à Hillacondji : les explications de Sacca Lafia

De sources concordantes, une vaste affaire de corruption serait à l’origine du limogeage de l’équipe du commissariat d’Hillacondji. Ces agents mutés vont être redéployés à l’intérieur du pays où ils devront prendre service ce lundi.

Par ailleurs c’est le commissaire de police Ghislaine Bocovo qui a été nommé à la tête du commissariat d’Hillacondji suite à la décision. Il est à souligner que cette sanction entre dans le cadre des nombreuses mesures prises par le gouvernement pour mettre fin à la corruption dans les rangs des forces de sécurité publique.

Ces derniers sont souvent accusés de rançonner les populations sur les axes routiers et aux postes frontaliers du pays. Les autres forces de sécurité qui s’adonnent à des pratiques peu orthodoxes doivent en prendre de la graine.

Quelques semaines plutôt, ce sont les forces de sécurité en poste à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou qui ont été limogées pour des pratiques qui entachent l’image et la crédibilité du pays.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Sourou 1 mois

    Je souhaite vivement que LNT aille constater de visu ce qui se passe à cette frontière de Sèmè-Kraké. Ces douaniers-là ont atteint un niveau critique de pourriture morale…

    • Avatar commentaire
      Tchite' 1 mois

      Cher Sourou, leurs boss(es) en mangent dedans, raison pour laquelle rien de change et peut-etre ne changera de si tot. Dommage!!!

  • Avatar commentaire
    Sourou 1 mois

    Il y a mieux à la frontière de Seme-Kraké pour le paiement des laissez-passer. Le montant mis sur le reçu est de 6580 F.CFA. Allez leur présenter ce montant et ils vous diront que c’est 7.000 F.CFA ou rien. Vous aurez beau leur expliquer que vous êtes prêts à payer 7.000 F.CFA s’ils vous délivrent reçu pour ce montant, ils vont vous renvoyer comme un malpropre.
    Par ailleurs, ils ont instauré une pratique de 10.000 F.CFA si vous ne présentez pas votre véhicule. D’ailleurs, la voie donnant accès à leur bureau est totalement dégradée, et si vous efforcez d’y aller, vous allez vous enliser. Alors, même si vous garez un peu plus loin, ils refusent d’envoyer leurs aides jeter un coup d’oeil pour s’assurer que vous êtes bien arrivé avec votre véhicule. Ils vous demandent 10.000 F.CFA ou rien. Quelle déchéance morale dans ce corps-là!On devrait les renvoyer tous aussi de là.

  • Avatar commentaire
    Emile 1 mois

    Ou bien je ne comprend pas français, c’est une simulation et une fuite en avant sinon tout le monde est dans le collimateur de cette gangrène seulement entre le Bénin et le Togo qui est mieux on dirait qu’ils sont de même père et même mère c’est a dire les jumeaux séparés

  • Avatar commentaire
    Tchite' 1 mois

    Limogeage mon oeil! Limoger n’est pas synonyme de muter.

    Mais rien ne m’etonne, la corruption est partout dans le pays, de la presidence au plus petit fonctionnaire de l’Etat en passant par l’Assemblee dite Nationale, ils cherchent toujours a’ manger meme si le salaire est petit ou gros. “Adoh we’ maan”

  • Avatar commentaire
    VOICI LA VERITE 1 mois

    on n’appelle pas ca limogeage.normalement la justice devrait les interpelés.c’est quoi ces histoires la?