Logements sociaux au Bénin : l’He Kora Gounou Zimé interpelle le gouvernement

Logements sociaux au Bénin : l’He Kora Gounou Zimé interpelle le gouvernement

L’élu de la 7ème circonscription électorale, Kora Gounou Zimé a invité le gouvernement à s’expliquer sur la gestion qui faite des logements sociaux.

Fichier de nomination des cadres : le gouvernement lance bientôt des tests d’aptitudes

A travers cinq questions, le député a souhaité que l’exécutif puisse apporter des clarifications sur un projet qui, à l’origine devrait aider les fonctionnaires à se doter d’un habitat adéquat.

Des milliards de nos francs ont été engloutis dans la construction de ces logements dont la qualité fait polémique. Ces logements sociaux qui se trouvent dans les villes de Lokossa, Abomey-Calavi, Avrankou, Adjarra et Parakou constituent des éléphants blancs.

Seuls les reptiles et les hautes herbes y ont élu domicile au grand dam des fonctionnaires qui peinent à se loger convenablement.

Le parlementaire ne pouvant rester insensible à cet état de chose, exige entre autres du gouvernement des explications sur le nombre de logements sociaux qui ont été construits à ce jour sur la direction de l’Agence foncière, des mesures prises pour mettre en bon état ces logements sociaux et leur cession aux concernés, et enfin les sanctions prévues à l’encontre des auteurs de cette malversation. A suivre…

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 4 mois

    Des logements sociaux pour des beninois à revenus modestes. Pourquoi ne pas mettre en place aussi un organisme pour le financement pour la faisabilité du projet ? Nous sommes dans un pays où des terrains constructibles existent, alors pourquoi cette appétence pour la verticalité ? Pour des maisons à étage ? Ce n’est pas le meilleur moyen pour créer des liens sociaux.

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      pour moi…logements sociaux..se sont des foutaises..de élitistes…pour nous entuber

      Nous les peulhs..nous vivons..avec la nature,en fonction du temps et des intemperies..

      On ne construit jamais quelque chose de solide, de fixe…juste quelques cases..en paille…qu’on colmante avec des bouses de vaches..

      Comme nous sommes toujours anarqués par les wassagari (les salauds)…eh bien..on est toujours en mouvement..pour échapper..à leur cupidité et voracité..

      Ma petite tète..me dit meme que talon est un wassangari..

      wassagari dans le sens négatif du terme veut…dire bandit,escroc,usurpateur,mafieux violent…en tout cas quelqu’un en qui il faut jamais faire confiance

      Wassangari et le fon d’abomez…sont pareils…les salauds..!!! va

      • Avatar commentaire
        aziz 4 mois

        tout le monde..trouve..le sultan aziz..bizarre et irrationel..et moi je rigole…tres bien

        J’ai construit des immeubles en location à parakou..mais j’ai jamais dormis..là dedans

        je me suis fait construit..dans mon village natal..à ban pkerou..une bonne case de peulh..en paille..renforcé par les bouses de vache..au milieu de mes troupeaux..

        J’y viens avec mes enfants métis…à l’abris de olah omar…qui est un prédateur notoire..dangereux

        j’enleve…mes costumes de blancs…je file mon cache sexe….et je fais le paturage..avec mes neveux,et cousins…et il arrive meme qu’on dorme à la belle étoile en brousse..pendant au moins trois jours….

        J’aime bien ..ces moments..de retour aux sources

        Mes enfants sont choqués…eh bien…ils se sont habitués et m’ont compris…et pour eux..papa est une bouseux,un plouc…heureux

        Ils ont bien..fait sinon…je leur casse les gueules..et puis ..il n’y a rien

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 4 mois

    Le vrai problème c’est que l’on se lance dans la construction de logements sociaux sans tenir compte des habitudes et des besoins de ceux qui vont les occuper. On ne prend possession d’un logement que si l’on s’y sent bien. Les affairistes ont encore beaucoup de chemin à faire car ce sont des vautours qui ne pensent qu’à ce qu’ils vont mettre dans leurs poches. D’ailleurs pourquoi ne tient-on pas compte de certaines habitations traditionnelles qui se fondent dans le décor pour construire ces logements ? Décidément nous aimons les éléphants blancs dans notre pays. Celui de Porto-Novo qui est la caricature de la bêtise humaine est là pour en témoigner. Quel est ce pays où les dirigeants ne savent pas la valeur de l’argent difficilement acquis ? Donnons la parole au Sultan et il nous dira ce que l’on peut attendre du Négre.

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      Doyen..

      Que veux tu…,?

      Combien..me prennent ici..pour un fou..dès lors..que ne dit pas…ce qui est convenu..médiatiquement parlant..le politiquement correct…la bien pensante

      J’observe,j’écoute,j’analyse…avant d’écrire mes posts..sans tenir compte de ce que pensent les gens

      C’est du azizisme….n’est ce pas

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 4 mois

    @Amaury, il faut de temps en temps se poser les bonnes questions en situant les responsabilités. Un éléphant blanc est souvent plus complexe à restaurer que la mise en oeuvre de nouveaux programmes mûrement étudié et mis en oeuvre. Les responsables de ces éléphants, non pas seulement Yayi Boni lui même, mais aussi les fonctionnaires complices à l’instar de la dame Fatouma, l’incompétence personnifiée, qui a commis pendant une dizaine d’années ce désastre. Plus que jamais, notre pauvre pays a besoin de reformes. Mais en attendant, personne ne sera attrait devant la justice pour cette entreprise d’appropriation illicite des ressources publiques. Dieu ouvrira un jour les yeux aux béninois pour leur permettre de se rendre compte de la nécessité de changer le cours des choses. En boutant dehors les chantres du “Ici c’est le Benin” de le médiocrité et du règne de l’incompétence.

    • Avatar commentaire
      Amaury 4 mois

      @ALLOMAN,

      Vous croyez que le projet des 20000 logements sont mieux élaborés que les autres ? Personnellement je ne me crois pas et je ne suis pas le seul.
      En plus, je ne suis pas sûr que les 20000 seront réalisés avant avril 2021. Mais bon, ce n’est pas ça l’important vu qu’on avisera pour cette échéance.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      ALLOMAN , nous avons un peu de ” fritures ” sur votre ligne , votre réseau de télécommunications. . Dites nous depuis combien d’années un projet de construction de logements sociaux a été initié, et réalisé, avant celui du president yayi boni ? C’est déjà pas mal et est à salué, tout comme d’autres projets innovants , revigorants , qui devraient booster l’économie du benin , entamés pour certains , réalisés pour d’autres avec ce même YAYI BONI , pour exemple , usines de fabrications ou d’assemblage de tracteurs , usines de productions de tomates concentrées et de jus de fruits , décorticages du riz paddys qui sont en dégradations en ce moment , etc etc etc
      Le malheur du benin est d’avoir à sa tête ( j’espère pas plus pour longtemps ) l’es.croc ,pilleur de talon et son gang de ruptucons

  • Avatar commentaire
    Amaury 4 mois

    C’est ce que je ne comprends de ce gouvernement. Il y a plein de logements sociaux dans le pays non habités. Pourquoi ce gouvernement ne peut-il pas étudier ce qu’il faut pour rendre ces lieux habitables plutôt que d’en construire d’autres avec des ressources qui viennent augmenter l’endettement du pays ?

    • Avatar commentaire
      Dreb 4 mois

      bonne question

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Amaury , tu vois bien pourquoi nous les appelons ” ruptucons ” en plus des pilleurs ; ils vont bientôt demander une étude payée à grand frais au profit des copains pour savoir pourquoi les logements déjà construits sont vides et à l’abandon .
      Et puis beninois aime chose gratuite , vous verrez qu’ils vont se jeter dessus s’ils apprenaient que ces logements sont gratuits .
      Ça me rappelle les logements sis du côté de Yamoussoukro que nana houphouet boigny a construits puis offerts aux baoulés de son village , qui sont de véritables porcheries en ce moment ; ” africains pas bons , à éduquer à la chicote “

    • Avatar commentaire
      Analyste 4 mois

      Ce n’est pas vraiment des logements sociaux non habités. Ce sont des sites de logements sociaux où les travaux ont commencé mais jamais terminés. Les logements déjà construits sur le site sont parfois occupés par ceux qui les ont acquis. Les autres en cours de construction, ainsi que les pans de terre non encore travaillés sont à la merci des herbes et des reptiles de toutes sortes.

      Cas concret pas loin de Cotonou: allez à Ouèdo.

      L’autre péché de ces logements sociaux est qu’ils sont construits de telle sorte que n’importe quel acquéreur, fut-il pauvre, est obligé d’investir presque autant que le coût d’acquisition, pour rendre réellement vivable les lieux. Les matériaux utilisés sont désuets, de très basse gamme. Logement sociaux ne devraient pas rimer avec mauvaise qualité, mais plutôt bon rapport qualité-prix pour un citoyen à revenu modeste.

      • Avatar commentaire
        Analyste 4 mois

        Le pire, c’est que des structures privées (comme GCITT) qui vendent aussi des logements sociaux pas loin de Ouèdo par exemple, livrent une qualité bien meilleure, à telle enseigne qu’on se demande si l’État est sérieux dans sa volonté de loger ses citoyens en leur livrant des cadres de vie à qualité clairement discutable. Cette Agence de l’habitat sous le régime précédent a péché grave!