Bénin-Mandataire au Port: L’He Nourénou interpelle le gouvernement

Bénin-Mandataire au Port:  L’He Nourénou interpelle le gouvernement

Le gouvernement a lancé par avis d’appel public, le 26 mai 2017, le recrutement d’un mandataire pour la gestion du Port Autonome de Cotonou.

Bénin : Deux groupes parlementaires rencontrent les « victimes » des réformes administratives

Cette initiative gouvernementale serait contraire aux dispositions de la loi N° 64-39 en date du 31 décembre 1964, instituant les prérogatives de l’Autorité du Port Autonome de Cotonou.

Face à cette situation préoccupante, la représentation nationale par l’intermédiaire de l’honorable Atchadé Nourénou, s’inquiète et demande des comptes au gouvernement à travers une question d’actualité.

Intégralité des questions posées au gouvernement

QUESTION D’ACTUALITE ADRESSEE AU GOUVERNEMENT

(Dispositions : Article 110 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale)

Objet :

Recrutement d’un mandataire pour la gestion du Port Autonome de Cotonou

Par avis d’appel public à candidature N° 0825/PRMP/MIT/S-PRMP du 26 mai 2017, le Gouvernement a lancé le recrutement d’un mandataire pour la gestion du Port Autonome de Cotonou.

En effet, les services attendus du mandataire relèveraient des prérogatives de l’Autorité conférée au Port Autonome de Cotonou par la loi N° 64-39 du 31 décembre 1964 instituant l’Etablissement Public chargé de la gestion du Port Autonome de Cotonou.

Il est demandé au Gouvernement de fournir à la représentation nationale les réponses aux préoccupations ci-après :

1-Quelle différence le Gouvernement fait aujourd’hui entre l’Autorité portuaire et le mandataire chargé de la gestion du Port Autonome de Cotonou ?

2-Pourquoi le Gouvernement qui a consacré l’Autorité portuaire et ses prérogatives au Port Autonome de Cotonou par une loi n’a-t-il pas libéralisé l’exercice de l’Autorité portuaire par une autre loi avant d’autoriser cette forme de délégation par mandat ?

3-Que peut-on attendre de cette gestion par mandat au Port Autonome de Cotonou ?

4-Qu’en serait-il des emplois des travailleurs du Port Autonome de Cotonou ?

 

Porto-Novo le jeudi 1er Juin 2017

Atchadé NOURENOU

 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Analyste 3 mois

    Le problème est que nos organisations ont tellement failli de part leur leadership, les résultats et la qualité que le pouvoir en place justifie facilement les interventions sous différentes formes (mandat, gestion déléguée, etc.)

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    Talon se permet à présent tout et il serait temps de l’arrêter si non le pays s’enfonce à coup sûr vers la guerre civile.

    Il est inadmissible que le Président de la République prend décret pour accorder des salaires de complaisances à des fonctionnaires nommés par lui. Ce faisant il s’attache une clientèle soumise.

    Il est inadmissible qu’à tous les postes générant des récettes pour l’Etat le Président nomme des mandataires qui n’ont qu’à rendre compte qu’à lui seul.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Ce député , lui aussi , il feint de ne pas savoir ce talon l’es.croc et son gang de ruptucons attendent de cette gestion du port par mandant , piller les ressources du port