CEDEAO : Obasanjo propose le nom “Eco” pour la monnaie commune

CEDEAO : Obasanjo propose le nom “Eco” pour la monnaie commune

La Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pourrait très prochainement disposer d’une monnaie commune dans la zone. Les partisans de la monnaie unique dans la zone CEDEAO ont décidé de se faire entendre.

Cedeao : premier plan régional au monde visant l’éradication de l’apatridie

Au cours d’une rencontre à Kigali, l’ancien Président nigérian Obasanjo s’est invité dans le débat de l’adoption de cette monnaie qui n’a pas jusque la été validée. Selon lui, l’arrivée de cette monnaie unique aura un impact significatif sur les opérations commerciales dans la zone.

De 25 % actuellement, elles pourront dépasser le double. En se basant sur ces prévisions, il signale que les mouvements commerciaux dans la sous régions ne devraient pas être influencer par les différentes zones monétaires (naira, cedis, …).

L’appel du Président Obasanjo

Il a par ailleurs invité les dirigeants de la zone CEDEAO à parler le même langage sur ce dossier. Dans son adresse, il s’interroge sur les raisons de ce retard alors que le nom « ECO » était déja retenu par les chefs d’État de la zone.

Le Président Obasanjo fait noter que les différents internes sont les causes des retards constaté dans la zone et se réjouis de la prompt réaction de la CEDEAO dans le règlement de ces différents internes.

Commentaires

Commentaires du site 26
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    La CEDEAO -La Communauté Economique de Etats de L’Afrique de l’Ouest- c’est 15 pays : Benin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Gambie, Gahna, Guinée, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Senegal, Sierra-Leone et Togo.

    Cette communauté a été établie par le traité de Lagos le 28 Mai 1975.

    Je proposerais comme appelation de la monnaie commune s’il arrivait qu’une telle monnaie soit crée, “Kôbô”. Non seulement cette appelation est simple et pratique,c’est aussi un étalon qui fut utilisé dans l’histoire de l’Afrique ancienne.

    La Banque centrale que je nommerai tout court “la Banque Centrale Africaine” devrait à mon avis siéger à Lagos au Nigeria.

    Mais Attention: Avant toute Chose, il faudra se Poser la question de savoir, si l’integration monétaire envisagée remplit les conditions de l’espace monétaire optimal.

    S’agissant de l’espace monétaire optimal, il faille observer, si pour le groupe de pays en question, cela vaut mieux de se rassembler dans une intégration monétaire.

    C’est le cas si l’utilité,les avantages d’une telle intégration dépassent les coûts et les inconvenients qui s’y rattachent.

    Car une monnaie commune n’apporte pas que des avantages.

    A cet Effet la science économique a élaboré des critères qui permettent -s’ils sont remplis- de décider, si c’est avantageux pour un groupe de pays de former une intégration monétaire,ou pour un seul pays donné, s’il est avantageux de s’adéhrer à une communauté monétaire:

    -quatre critères (à ne pas confondre Avec les critéres de convergence) sont régulièrement cités:

    1. Flexiblilté des Prix et des salaires y compris la mobilité du facteur
    de production: le travail dans l’espace monétaire envisagé.

    2. Diversification dans la structure de production et semblable gamme
    des sortimentts de produits dans l’espace monétaire.

    3. Assez Grande ouverture des économies nationales vers l’extérieur.

    4. Homogénité des préférences et grande disponibilité de soutenir
    l’intérêt commun chez les responsables des différents pays devant
    Composer la communauté monétaire.

    L’évidence empirique des pays de l’Union européenne comme exemple d’une intégration monétaire montre un Tableau mitigé en la matière. Voire la Situation de la Grèce et d’autres pays dans cette Union Avec des déboires économiques à ne plus en finir.

    Qu’est-ce que tout cela nous enseigne:

    Parmiles 15 pays dela C.E.D.A.O hormis la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Gahna et le Nigeria, tout le reste ne présente encore aucun Attribut pouvant conduire à la Formation d’un espace monétaire optimal, où les avantages et les inconvénients pour les uns et les autres peuvent être équilibrés et compensés.

    Les pays cités mis à part, beaucoup reste encore à faire dans le reste afin que le rapprochement des économies dans l’espace commun soit réussi et conduire à la réalisation d’un espace monétaire optimal.

    Mais voilà que l’on écoute déjà tant de non-senses diffusés qui préconisent que l’on décrète d’abord la monnaie commune dans cet espace et l’on pourra voir après ce qui en découlera.

    C’est la plus grande bêtise que les Etats africains peuvent faire. L’exemple de l’union européenne qui n’a pas été le résultat des convergernces réelles des économies dans l’Union mais politiquement voulue Avec tout ce que l’on sait aujourd’hui pour les Petits pays doivent nous servir d’alarme.

    Une communauté monétaire forcée par la volonté politique amène plus de problèmes que des Solutions aux Petits pays.

    Une intégration monétaire n’est pas la seule voie du Salut.

    Un pays comme la Suisse n’appartient à aucune communauté monétaire mais il a le plus Grand revenu par habitant dans le monde et sa monnaie est l’une des plus fortes monnaies internationales.

    Tout ceci se gagne par le travail sans cesse dans la sincérité et dsns la discipline auto-inculquée.

    Sommes-nous africains prêts pour cela? C’est en cela que nous devons nous mesurer quotidiennement d’abord.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 3 mois

    Voici quelques liens sur la monnaie unique.

    https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2004/12/pdf/masson.pdf&ved=0ahUKEwiYk9ayhObUAhULw4MKHRnRBO0QFgghMAE&usg=AFQjCNFdTnFhmsqxPup5bDcxz-OALDShkA

    http://www.ictsd.org/bridges-news/passerelles/news/instauration-d’une-monnaie-unique-dans-l’espace-cedeao-et

    https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Publications/AEB_Vol_7_Issue_1_2016_POURQUOI_ET_QUAND_INSTAURER_UNE_MONNAIE_UNIQUE_DANS_LA_CEDEAO.pdf&ved=0ahUKEwj1rZ3RhObUAhVC2oMKHWrTA_4QFggfMAA&usg=AFQjCNGElUwAFQHEPHuQnwsG0ye26GsklA

    Ce processus a debute deouis tres longtemps mais a connu 3 reports. La prochaine echance de 2020 semble etre reportee a 2030.
    Je pense qu’il est important pour y arriver de se fixer une date butoire et seuls les pays ayant rempli les criteres de convergence vont commencer. Attendre que tout le monde soit au pas avant son lancement sera une utopie.

    Les pays de l’UEMOA ne sont pas encore prets a couper le cordon avec le colonisateur.

    Il faudrait des dirigeants politiques courageux pour sortir ces pays du joug colonial afin de joindre ce grand marche ouest africain pour en tirer les avantages.
    Nous tirerons des avantages de la gestion austere du cfa dans sa stabilite pour le mettre en application dans la gestion de la nouvelle monnaie ECO, CAURIS, CORI etc peu importe son nom.

    Il est tant que le Nigeria , moteur economique de la sous region prenne ses responsabilites.

  • Avatar commentaire
    Tonagnon 3 mois

    le salut de l’Afrique viendra de cette monnaie

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Moi je propose comme appellation de cette monnaie commune ” moncul ”
    Ces africains raisonnen à l’envers , et pourtant ils ont eu des précédents comme en Europe ( la CEE ) où leur monnaie euro est venue aprés d’autres paramètres comme leur marché commun ( autour du charbon ) , des normes juridiques , administratives , politique ( qui bat de l’aile , pour problème de souveraineté) etc etc , même qu’ils ont du mal en ce moment , ( Brexit) et peut-être ( grexit) Avec le problème de l’endettement énorme de la Grèce qui plombe les autres pays etc etc
    Et quelle serait la banque centrale qui va réguler ce marché monétaire africain ?

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    Ceux qui prendront cette responsabilité ; répondront devant l’histoire.
    Un vœu pieux. Cette monnaie ne verra pas le jour. Du moins par de notre vivant.
    L’Afrique francophone n’a pas les moyens de cette politique. N’a pas non plus une économie performante pour se lancer dans cette aventure.
    Nourrissez vos peuples, soigner vos populations, gagner la bataille de l’analphabétisme et revenez me voir et on parlera de comment battre une monnaie.
    Pauvre des Africains. Des esprits tordus. On met toujours la charrue avant les bœufs. Je crois .

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 3 mois

      Lire : pas de notre vivant

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er 3 mois

      What stupid guy? Comment pouvez-vous etre si pessimiste? Les pays de l’Amerique latine n’étaient pas pour autant avancés par rapport à tous ces indicateurs que vous avez cités (Alimentation, santé, Education); et pourtant certains ont cru devoir se mettre ensemble pour une monnaie commune et ça leur marche allègrement.
      Retarder encore ce processus pour des raisons de niveau de développement non encore atteint est synonyme de “vendre son ame au blanc qui en profite tranquilement”.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 3 mois

      Il s’agit juste d’un symbole. Cela ne coûtera rien de remplacer CFA par CAURI ou ECO si ce sont toujours les mêmes qui tirent les ficelles. Cela me fait penser au remplacement de Colonie par République !

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 3 mois

        Et cela ne changera rien non plus…

      • Avatar commentaire

        Beaucoup de choses vont changer, surtout avec la participation des pays Anglophones qui ont déjà’ une certaine expérience avec sa monnaie propre a’ soi, et mieux, cela donnerait une pleine autonomie financière aux pays Africains, concernant leur dépendance vis-a’-vis de la France et des institutions étrangères a’ la sous-région.

        • Avatar commentaire
          Tchité 3 mois

          Commentaire de Tchité.

          Beaucoup de choses vont changer, surtout avec la participation des pays Anglophones qui ont déjà’ une certaine expérience avec sa monnaie propre a’ soi, et mieux, cela donnerait une pleine autonomie financière aux pays Africains, concernant leur dépendance vis-a’-vis de la France et des institutions étrangères a’ la sous-région.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 3 mois

    @Aziz le sénégalais m’a marché sur la langue avec le CAURIS……

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 3 mois

    @Amaury et Jaidit. Comme vous ne savez pas, je peux vous informer que le processus de convergence est sur les rails depuis 2004 avec la création de la deuxième zone monétaire qui devrait converger vers les pays de la zone franc uemoa afin d’aboutir à la monnaie unique. Comme vous ne vous renseignez pas avant de distiller vos posts, sachez que les pays de la la zone CFA respectent tous les critères de convergence et c’est pour cette raison que les Chefs d’Etat ont recommandé expressément aux autres pays d’adopter les mêmes mesures de discipline (budget, inflation, comptes extérieurs…) pour se rapprocher de la zone CFA. Les évaluations périodiques qui sont soumises aux Chefs d’Etat indiquent que les pays de la deuxième zone font du STOP and GO, ce qui conduit à repousser de manière cyclique les échéances….
    Je conviens avec vous que la politique de change fixe est un peu “autiste” dans la mesure où le taux de change ne s’ajuste pas aux exigences de la conjoncture. Mais, elle impose une rigueur à laquelle les pays de la zone franc sont déjàhabitués. A ce que je sache (sur la base des derniers rapports de la Présidence de la CEDEAO), les pays de la zone CFA sont prêts. Peut-être, faudrait-il décréter la convergence et imposer cette monnaie commune à un moment donné !!!! A condition que cette monnaie garantisse les avantages du franc CFA tout en rémédiant à ses inconviénients majeurs, à savoir la rigidité du taux de change.
    Surtout, ne répétez plus que le Nigéria , le Ghana et autres gèrent bien leurs monnaies… C’est plutôt la catastrophe au regard de leurs potentialités et nous pouvons y revenir si vous souhaitez le débat.
    Par ailleurs, la dénomination ECO n’a rien d’original et n’est qu’une dérivée de ECONOMIQUE. On aurait pu être plus imaginatifs…. Tenez, on avait évoqué entretemps, le CAURI…….

    • Avatar commentaire
      aziz 3 mois

      Et surtout…à coté..de cet symbole cauri…le sultan aziz…dans toute sa majesté…

    • Avatar commentaire
      Amaury 3 mois

      @ALLOMAN,

      Je ne suis pas sûr que vous avez bien lu mon post avant de me répondre parce qu’il veut dire tout sauf que je ne suis pas au courant de ce que vous m’apprenez. Retournez lire mon post et répondez moi correctement.

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    Une monnaie..africaine digne et authentique…doit etre “le cauris”

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 3 mois

      Exact et on peut même écrire CORI pour faire simple.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    QUE OBASANJO AILLE SE FAIRE VOIR AILLEURS .
    IL AIME CHERCHER A TIRER LE DRAP DE SON COTE.
    CE NOM N’EST PAS UNE NOUVEAUTE ET IL VEUT LA PATERNITE.
    OBASANJO EST A LA BASE DU DESORDRE AU NIGERIA.
    MOI JE PROPOSE COMME NOM DE LA MONNAIE COMMUNE : [ TALON ]rire……….

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    Juste une question : est- ce que les pays non FCFA sont prêts à adopter et respecter des critères de convergence necessaires à la stabilité d’une monnaie commune ?

    • Avatar commentaire
      Jaidit 3 mois

      @Amaury,
      C’est quoi une monnaie stable?
      Les pays anglophones contrairement à ceux de la zone franc cfa ont une grande expérience de l’initiation et la gestion d’une politique monétaire responsable. Leurs économies se portent en général mieux…

      Dans la zone franc cfa, la politique monétaire est autiste et complètement déconnectée des préoccupations économiques des pays de la zone. Pire, elle joue comme une subvention aux importations et un impôt sur les exportations…

    • Avatar commentaire
      Jesaistout 3 mois

      Ce sera une monnaie pour la CEDEAO. Donc le nigéria, le ghana pour ne citer que ceux-là vont adopter cette monnaie si tout se passe comme prévu.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 mois

    Ce nom “Eco” existait depuis et devrait entrer en vigueur en 2003, mais cela fut retarder, voire mis au placard a’ cause des guerres en Sierra Leone et au Liberia et l’instabilite’ de certains pays de la sous-region en ce temps la’ et pire, les pays francophones n’etaient pas encore prets a’ adherer a’ ce projet pourtant noble. Ils (les pays francophones) sont toujours otages du systeme “Francs CFA”

  • Avatar commentaire
    magbedo 3 mois

    Je salue la proposition de du Grand Homme d’Etat qu’est Obasanjo. Voilà C’est une réponse claire à certains chefs d’états de la CEDEAO qui complotent contre les intérets des peuples. Le dernier exemple c’est cette acceptation du MAROC au sein de l’organisation sans faire des analyses minutieuses. La monnaie de la CEDEAO doit être une réalité dans quelques années. Les Chefs lèches cul qui n’en veulent pas resterons à la traîne et leurs populations aviserons.
    La presse doit prendre ce sujet au sérieux

    • Avatar commentaire
      Tchite' 3 mois

      Ce nom “Eco” et ce projet existaient depuis au sein de la communaute’ et devrait entrer en vigueur en 2003, mais cela fut retarder, voire mis au placard a’ cause des guerres en Sierra Leone et au Liberia et l’instabilite’ de certains pays de la sous-region en ce temps la’ et pire, les pays francophones n’etaient pas encore prets a’ adherer a’ ce projet pourtant noble. Ils (les pays francophones) sont toujours otages du systeme “Francs CFA”