Afrique du Sud: Le vote de défiance contre Zuma autorisé par la Cour constitutionnelle

Afrique du Sud: Le vote de défiance contre Zuma autorisé par la Cour constitutionnelle

La cour constitutionnelle sud africaine vient de rendre sa décision en autorisant le vote de défiance contre Zuma.

Afrique du Sud : un ministre propose de renommer le pays, Azania

Longtemps voulu par l’opposition, ce vote pourra être fait à bulletin secret selon le président de la Cour constitutionnelle sud africaine Mogoeng Mogoeng. Il a fait savoir que la présidente du parlement Baleka Mbete avait les pouvoirs constitutionnels d’organiser un vote de défiance contre Zuma à bulletin secret.


Il faut préciser que la Cour constitutionnelle a mentionné que si le vote doit être mené à bulletin secret, cela est laissé à l’appréciation la présidente du parlement. Mais elle ne pourra plus prétextée d’une interdiction en droit. L’interprétation des dispositions constitutionnelles est claire, Baleka Mbete a le pouvoir d’autoriser le vote de défiance contre le chef de l’Etat.

Vote de défiance contre Zuma à bulletin secret

Par ailleurs, si la requête sollicitant ce vote avait été déposée par l’opposition sud-africaine (pour convaincre les députés de la majorité présidentielle à aller contre Jacob Zuma), elle est intervenue à un moment où le président de la République est mêlé à des scandales financiers. Celui des Gupta Leaks est le dernier en date, qui a fait baisser sa côte de popularité.

Pour nombre d’observateurs de la chose politique sud africaine, Zuma ne grimpe plus dans l’estime de son peuple. Ce vote de défiance dont la date n’est pas encore fixée pourrait être un indicateur.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Subsaharien 1 mois

    C’est à cause de ces presidents voyou comme ça que l’Afrique régresse ! Au lieu d’essayer d’être a la hauteur pour prouver à l’homme blanc qui guette que nous sommes (peuples noirs) capable de diriger un pays , gouverner un pays; mais non ! Honte à ce voleur, vivement son depart

  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA 2 mois

    Un dé-linquant devenu president! Ceux qui ont voté pour lui ont eu ce qu’ils ont choisi. Le temps des miracles, s’il y en a jamais eus, est révolu! Une élite qui veut jouir des memes prerogatives que le colon sans rien produire! C’est en cela que l’Afrique post independance a echoué…

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    Un président indigne