Bénin : Des abonnés mécontents aux portes des réseaux Gsm Mtn et Moov

Bénin : Des abonnés mécontents aux portes des réseaux Gsm Mtn et Moov

Face aux abus dont ils sont victimes de la part des réseaux de téléphonie mobile Mtn, Moov et Glo, les consommateurs ont décidé de donner de la voix. Ils se sont rendus hier aux sièges de Mtn et de Moov à Cotonou, pour montrer leur frustration.

Mtn, Glo et Moov sanctionnés par l’Arcep: Des mesures pour décourager l’arnaque des abonnés

La pluie qui est tombée sur Cotonou et environs dans la matinée de ce mercredi 05 juillet 2017 n’a pas émoussé leur ardeur et leur détermination.

Eux, ce sont les abonnés des réseaux Moov et Mtn qui ont tenu ce mercredi à dire leur lassitude par rapport aux outrances que leur font subir ces réseaux de téléphonie mobile.

Une longue attente à Moov

Conduits par Robin Accrombessi, le Président du Conseil national des associations de consommateurs au Bénin, ils se sont rassemblés tôt ce matin à la place de l’Etoile Rouge, puis en passant par le carrefour Zongo et le carrefour des 3 banques, ils se sont rendus au siège du réseau Moov situé avenue Jean-Paul II.

Ignorés pendant un bon moment par les responsables du lieu et sur le point d’entrer de force dans l’immeuble, les marcheurs ont finalement été reçus par le Directeur commercial, Vincent Kouadio. Ceci n’a pas découragé pour autant Robin Accrombessi qui a fait savoir tout le mécontentement des abonnés.

« Quand nous achetons des crédits et que nous ne pouvons pas en jouir convenablement, que nous constatons que nos crédits disparaissent. Nous nous demandons si vous êtes en train de nous fournir des services ou si c’est devenu de l’escroquerie, de l’arnaque. …. Nous souhaitons que cela change. Si cela ne change pas, tous les mois nous allons faire une campagne de 30 jours par mois et aboutir à un boycott dont le nombre d’heures s’accroîtra au fil des mois.» a-t-il déclaré.

Après avoir écouté les plaintes, Vincent Kouadio a fait savoir aux marcheurs que toute la direction et le personnel de Moov travaille de sorte à être à l’écoute du client afin de lui offrir les meilleurs services.

«Toutes les préoccupations sont entendues et seront étudiées. La vérité se verra sur le terrain.», a affirmé Vincent Kouadio.

Des preuves concrètes demandées à Mtn

De Moov, les marcheurs se sont ensuite rendus au siège de Mtn en prenant par la Haie vive et Cadjèhoun. Le portail du lieu était fermé à leur arrivée. Mais l’attente n’a pas été aussi longue qu’au siège de Moov. Ils ont été reçus par le Directeur du service client, Serge Soglo. Pour lui, le réseau travaille déjà à corriger les problèmes. Le Directeur du service client de Mtn a expliqué aux marcheurs que la notification informant le client au cours de son appel que son crédit était sur le point de finir et dont ils s’étaient plaints a déjà été supprimée. Parlant des messages intempestifs, il a déclaré qu’un short code a été créé pour permettre à l’abonné d’empêcher leur réception. Quant aux forfaits de nuit, le Directeur du service client a informé les marcheurs que depuis jeudi, une nouvelle offre donnant des forfaits de jours a été lancée. Parlant de la disparition de crédits, il a demandé à en avoir des preuves concrètes. Concernant la rapidité d’achèvement des forfaits internet, Serge Soglo a décliné les responsabilités de Mtn❒

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 4 mois

    Comme chacun peut maintenant le constater, même floués, les gens ont du mal à exprimer leur mécontentement. Je ne sais vraiment pas à quoi l’on peut attribuer cet immobilisme de la société béninoise lorsqu’il s’agit de défendre ses droits. À mon avis les gens sont dos au mur à cause de tous leurs problèmes quotidiens et je dirai même qu’ils sont DÉPRIMÉS. On comprend avec cet exemple de non réactions pourquoi les béninois ne répondent pas aux multiples provocations du gouvernement et du préfet TOBOULA.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 4 mois

      Il y a 2 façons de voir les choses et il semblerait que je sois exempt de la 1ère (question de tempérament peut-être):

      – Soit on vit en considérant la partie vide du verre ou,
      – on mesure la manière dont il se remplit.

      Je veux dire que M. ACCROMBESSI et les marcheurs, devrait être unanimement salués pour s’être engagés dans la défense des intérêts du plus grand nombre.

      La perfection n’est pas de ce monde et surtout pas béninoise. Ma suggestion serait de ne non plus passer sa vie à couiner parce que “pas assez ceci ou pas assez cela”.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 mois

    C’est triste de voir ce peu de monde pour la marche de defense des interets des Consommateurs.

    Ou sont passes ces syndicalistes marcheurs qui savent drainer le monde?
    Voila une cause noble pour laquelle il fallait montrer qu’ils ne preoccupent pas seulement des sujets politiques.Helas!

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 4 mois

      La société béninoise est bloquée et les beninois sont déprimés. C’est ainsi que je m’explique leurs peu de réactions.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    Chapeau à M. ACCROMBESSI. J’imagine les difficultés qu’il a eu à mobiliser les marcheurs au bénin.

    Quant aux déclarations des directeurs, dès lors qu’ils ont reconnus des défaillances dans les services rendus aux consommateurs et payés par eux; il va falloir que ce soit eux qui fournissent les preuves aux autorités de la consommation intégrale des crédits par les clients qui s’estiment lésés.

    Facture d’un côté, traces des consommations de l’autre; devant un auditeur de l’ARCEP ou du Ministère. Consommateur par consommateur si besoin.

    Si les actions de groupe n’existent pas en droit béninois, une association de consommateurs (personne morale), qui porterait plainte au civil, suffira à un tribunal pour mandater l’auditeur de l’autorité compétente; afin que l’opérateur soit dans l’obligation de fournir les preuves qu’il prétend exiger des consommateurs.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 4 mois

      Ce n’est pas Djogbenou qui s’occuperait de ce cas pour se faire un peu de publicité car il dispose d’une voie royale et n’en a nul besoin. Gbetomagnon, prenez quelques jours de congé et faites ce que vous avez à faire pour débloquer cette situation et nous vous en serons tous reconnaissants. D’avance merci à vous. (Je suis sérieux).

  • Avatar commentaire
    Un Contributeur 4 mois

    tam-tam, cloche, tambour ???
    Tiens, je me demande comment on fait pour envoyer un mail professionnel dans ce cas.
    Non je comprends bien l’esprit de votre message mais il y a un mal un peu nécessaire et il nous faut trouver le moyen d’empecher ses sociétés de telephonie de continuer à offrir de pietres services…

    Bon courage @RobinAccrombessi, car au Bénin tout le monde voit mais personne ne dit rien, continuez votre militantisme.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 4 mois

      Le tam-tam ou la clochette, c’est juste pour rire et dédramatiser ! Vous connaissez bien Aziz…

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Face à un état défaillant..quant à la défense des usagers…

    Face aux lobbys..des sociétés de telephone mobile…qui démontrent..que l’etre beninois..est fondamentalement génétiquement congénétalement..un tricheur,un fraudeur,un cupide,un malhonnete..

    Dis je..il faut établir..un rapport de force…quitte à mettre entre parenthese..les conforts déjà acquis..ne serait ce qu’une petite semaine

    En effet..lorsque unanimement.. les consommateurs cessent d’utiliser leur service…en trois jours…ils vont tous couler…c’est certain.

    Ils vivent bien..parce que vous utiliser leurs services…en vous prenant comme des moutons à tondre

    Pendant..quelques jours..utilisez..les moyens..à l’ancienne..(tam tam,cloches,tambours..)