Coopération Nord/Sud : La Suisse appuie le Bénin à hauteur de 80 millions de dollars

Coopération Nord/Sud : La Suisse appuie le Bénin à hauteur de 80 millions de dollars

La Suisse va appuyer le Bénin à hauteur de 80 millions de dollars. L’annonce a été faite par la présidente de la confédération Suisse Doris Leuthard. Dans son discours, elle a mentionné que la Suisse vient de se doter de sa stratégie de coopération au Bénin.

Visite de Doris Leuthard au Bénin: La présidente Suisse attendue au Port, à Abomey-Calavi et à Ouidah

Cette coopération va apporter un soutien important dans les domaines du développement économique rural, l’éducation de base, la formation professionnelle, la gouvernance locale et la décentralisation. Des domaines qui sont pris en compte par le programme d’action du gouvernement (2016-2021).

La présidente Doris Leuthard assure que la nouvelle stratégie englobe les nouveaux enjeux clés du développement du Bénin à savoir la forte croissance démographique, le changement climatique et la migration.

Par ailleurs, la jeunesse étant le fer de lance de tout mouvement porteur de développement social qualitatif, la Suisse va appuyer le gouvernement à bien former les jeunes et leur assurer une insertion professionnelle réussie.

La présidente de la confédération Suisse Doris Leuthard a également apprécié l’engagement du Bénin pour avoir aboli la peine de mort et le respect des principes démocratiques. Le président Patrice Talon a, pour sa part remercié la Suisse pour les actions qu’elle mène au profit du peuple Béninois.

Cap sur Dèkoungbé et Ouidah…

La présidente de la conférence Suisse Doris Leuthard et sa délégation se sont rendues dans l’après midi de ce jeudi à l’Ecole primaire publique de Dèkoungbé. Accompagnés des membres du gouvernement, elle a inauguré un module de classe. La délégation a été accueillie par le préfet de l’Atlantique Jean Claude Codjia.

Dans son mot introductif, elle a signifié que le Bénin et la Suisse n’ont pas seulement des liens historiques mais aussi des liens d’amitié. Visite de classe et photo de famille ont mis fin à cette étape de la tournée.

Dans la cité historique de Ouidah, elle a eu une séance de travail avec le groupe de femmes du programme de leadership politique féminin financé par la Suisse. Les discussions à ce niveau ont tourné autour des violences faites aux femmes.

Par ailleurs, elle a visité certains sites historiques de Ouidah notamment le Port du non retour et la place Chacha.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 7 jours

    Talon fait de la ruse.
    Tout ceci est un simulacre qui ne doit tromper personne.
    Le PVI dont Talon se sert maintenant pour Piller systematiquement ´toutes les recettes de la douane béninoise pour lui et ses héritiers, la Suisse n’avait elle pas au départ sa main dedans?

    Cette Dame est venue porter secours à Talon dans ses actes de pillage de l’Etat, alors qu’en réalité c’est le deal concocté pour soutirer les maigres ressources du pays et les placer en Suisse.

    La Suisse n’a jamais été un Etat philantropiste. Tout ce que les chefs d’Etat africains vo-lent à leur peuple est déposé dans les Banques en Suisse. C’est cela la spécialité de la Suisse, c’est ce qui fait la prospérité de ce pays qui n’a ni Industries importantes, ni ressources minières particulières.

    Tout ceci doit renforcer la détermination des populations béninoises pour chasser Talon du pouvoir.

    Aucune loi, aucune disposition démocratique n’oblige un peuple à supporter un Président de la République qui méprend la constitution du pays, les autres lois du pays pour faire à la tête de l’Etat rien que des affaires entre lui-même et l’Etat:

    Une entreprise à lui par exemple ne doit pas gérer les recettes de l’Etat.
    Le port autonome du pays ne doit pas être géré par un mandataire issu de ses amis sans qu’aucune juridiction du pays ne reconnaisse cela.

    Talon n’a pas droit de retirer des caisses de l’Etat 42 milliards de nos Sous pour lui-même et ses héritiers et dire que c’est une dette que l’Etat lui doit sans qu’aucune juridiction du pays ne lui reconnaisse cela, pendant que les populations manquent de tout sutout de l’eau, du pain et de l’assurance de protection an cas des maladies, comme il a fait.

    Talon n’a pas droit de décider de lui-même le patrimoine lucratif de l’Etat qui n’est pas mis en vente, de l’acheter à un Prix fixé par lui-même pour se l’approprier.

    Talon n’a pas à ignorer la réglementation en vigueur du marché de gré à gré pour offrir ces marchés à ses amis et partisans par sa seule volonté au mépris de la loi.

    Talon , homme d’affaire se sert visiblement de son mandat présidentiel pour Piller et partager toutes les ressources et secteurs du pays entre lui-même et ses amis.

    Ceci n’est pas le rôle d’un Président de la Re´publique dans un pays.

    Jamais dans l’histoire le Bénin n’a eu un Président aussi pil-leur, aussi méprisant de la constitution et des populations.

    Président, Talon ne peut pas supplanter la constitution comme il le fait. Talon n’est pas au-dessus des lois du pays.

    Puisque Talon s’embourbe tous les jours dans de multiples conflits d’intérêts bien qu’étant Président de la République en se moquant délibérement, le peuple doit reprendre le pouvoir le plus radicalement que possible pour stipuler l’exemple à l’avenir pour tous ceux qui vondront accéder à la magistrature suprême pour s’enrichir et s’embourber dans les conflits d’intérêt et maintenir les populations éprouvées dans la misère et dans la pauvreté cruelle.

    Béninoises! Béninois! il n’y a plus rien à faire, Talon doit partir afin que cesse sous nos yeux ce pillage honteux qui ruine notre pays pour des générations et des générations.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 1 semaine

    L’ACCEUIL DE CETTE BELLE DAME PAR TALON SUFFIT A N’EN PAS DOUTER A RASSURER QUE TALON EST BEL ET BIEN A COTONOU ET NON PORTE DISPARU COMME LE SOUHAITE LES ENNEMIS DE LA BIENSEANCE ET DES FLEAUX SOCIAUX .
    AZIZ, OLLA OUMAR , AGADJAVIDJIDJI , CODJO ATAKOUN ET AUTRES ONT DEJA COMMANDE LE CERCEUIL DE LA RUPTURE ALORS QUE CE DERNIER VIT BEL ET BIEN .
    LONGUE VIE A LA COOPERATION AVEC LA SUISSE .

  • Avatar commentaire
    aziz 1 semaine

    Je suis contre…les aides financières de toutes formes..pour nous les africains..

    Depuis 1960…personne ne peut affirmer..que celà a changé qualitativment..dans la vie quotidiennes des africains..puisque ces aides..à coups de déclarations médiatiques…ont toujours profité à une elite..par des jeux de passe passe..

    De plus..la culture d’assistés éternels…nous a consumé..mentalement

    L’afrique n’a pas besoin d’aide financiere..mais d’assistance en terme d’expertise..d’apport humain…pour nous aider à domestiquer..la nature

    En effet..l’expertise israelienne,allemande…surtout dans tous les domaines..est la bien venue..dans nos écoles de formations technologiques,dans nos champs,dans l’élevage,dans la maitrise de nos cours d’eau…et meme…dans nos administration..

    Le sujet…est trop long..mais chacun peut apperçevoir ce que..je veux dire

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 1 semaine

    Combien des 80 millions arriveront à la formation des jeunes et aux objectifs assignés ?
    Quelle proportion, ira dans des dépenses de structures, “s’évaporera” dans les poches d’indélicats ?

    Gageons que la mode n’est plus, en Suisse même, à jeter l’argent par les fenêtres sans se soucier de son usage.