Sommet de l’UA: L’autonomie financière au cœur des débats

Sommet de l’UA: L’autonomie financière au cœur des débats

L’autonomie financière de l’Union Africaine est au cœur des débats du Sommet qui se tient actuellement à Addis Abeba. Plusieurs chefs d’État africains sont attendus à cet événement majeur de l’organisation.

Chaos en Libye : l’UA critique les initiatives solitaires d’Emmanuel Macron

Plusieurs sujets seront discutés au cours du sommet de l’UA. Les dirigeants africains parleront des mécanismes pour couvrir le financement de l’organisation sans avoir recours à l’aide étrangère.

Entre autre sujet qui sera abordé au cours du sommet, la question des taxes à percevoir sur les importations. Même si l’idée a été acceptée par certains dirigeants, elle ne fait pas encore reçu l’assentiment de tous les dirigeants.

Les grands absents du somment de l’UA

A ce grand rendez-vous du continent, on compte quelques absents dans le rang des dirigeants africains. En dehors du béninois Patrice Talon, on note également l’absence du Président Buhari, du Sud africain Jacob Zuma et le sénégalais Macky Sall.

Les crises en Afrique

Outre la question du financement de l’UA qui sera abordé au cours du 29 ème sommet de l’UA, les dirigeants africains parleront également des crises qui secouent de certains pays à savoir le Mali, le Soudan du Sud et la Libye.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    ric 3 mois

    Pauvre Afrique,j’ai pitié de mon continent!je penses que jamais nous ne nous développerons. D’une part nous sommes bloqué dans notre mental et d’autre part, les occidentaux nous tiennes excusé moi l’expression “par les couilles”; quelque soit ce que nous ferons pour nous libérer, ils auront toujours un plan B pour nous bloquer.je suis triste pour l’Afrique, vous alliez me traité de pessimiste mais je suis réaliste et je penses que l’Afrique ne va jamais se libérer.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    Ils me font rire ces Etats africains.

    Des Etats qui pour la plupart sont indepandants depuis plus de 50 ans et c’est aujourd’hui qu’ils débattent de leur autonomie financière.

    L’autonomie financière, ce n’est pas une question de débat ni du verbiage stérile.

    C’est le travail dure, c’est la crátivité et c’est l’imagination.

    Si l’Algérie en guerre pour sa libération dévait passer le temps à débattre de l’autonomie financière, serait-elle là où elle est aujourd’hui.

    L’Afrique est regorgée de tout ce qui fait la richesse du monde. Mais voila que ceux là-même qui en majorité s’emploient à détourner pendant des decennies les derniers publics de leurs pays qu’ils envoient remplir le coffre-fore des Banques à l’étranger viennent débattre de l’autonomie financiére.

    C’est cynique, c’est ridicule.

    Que font les Chefs d’Etat africains de toute la richesse de leur pays?
    Savent-ils créer l’argent?

    Comment peuvent-ils être financièrement autonomes quand plus d’une douzaine d’entre eux confient la trésorerie réelle de leur pays à un Etat étranger. Savent-ils vraiment ce qu’ils font?

    Décidement l’Afrique est mal partie.

    Une Union Africaine au solde de l’Union européenne après avoir été au solde du génereux feu Mouamar Kadafi ne peut rien pour les populations africaines.

    C’est le syndicat des Chefs d’Etat qui pour une fois de plus veut collecter pour assouvir leur ventre.

    Il n’y a rien à espérer d’eux pour leurs populations, comme c’est le cas depuis plus de cinquante ans.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 3 mois

      Napoléon 1 toi qui en 1800 ” a donné le code napoléonien aux français en enfermant les érudits de l’époque pour ça , pourquoi tu ne réédites pas cet exploit , en débarquant à Addis-Abeba, enfermant tous les chefs d’états présents , pour avoir le financement , l’armée etc etc

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    Une récréation de plus pour les décideurs Africains pour festoyer et bavarder sur tout et n’importe quoi .
    Pauvre Afrique malade ses dirigeants.