Bénin: Le maire de Cotonou en audition à la préfecture du Littoral (lire le questionnaire)

Bénin: Le maire de Cotonou en audition à la préfecture du Littoral (lire le questionnaire)

Comme annoncé, Léhady Soglo est auditionné à la préfecture de Littoral. Le maire de Cotonou est invité par le Préfet Toboula à prendre part à une session extraordinaire du Conseil Départemental de Concertation et de Coordination auquel il appartient.

Bénin : Le PV qui exclut Léhady Soglo de la RB

Tout porte à croire qu’une procédure disciplinaire est enclenchée contre le maire de la ville de Cotonou. Et dans ce cas, le maire risque gros. L’audition se poursuit actuellement. Plus d’infos dans les prochaines heures.

Questionnaire adressé au maire Léhady Soglo

Commentaires

Commentaires du site 22
  • Avatar commentaire

    Selon moi c’est un film mal scénarisé c’est anormal… Suivons…….
    SUSPENSION DU MAIRE LEHADY SOGLO : RÉACTION DE CLAUDE DJANKAKI, SPÉCIALISTE DE LA DÉCENTRALISATION

    Le législateur a prévu les étapes d’appréciation de la faute lourde.

    D’abord, elle est constatée par l’autorité de tutelle qui, après avis du conseil départemental de concertation et de coordination, en dresse un rapport au ministre chargé de l’administration territoriale.

    La suspension peut alors intervenir par arrêté du ministre et la révocation par Décret pris en conseil des ministres.

    Le Maire de Cotonou a été invité à donner une explication suivant une procédure d’audition , alors que le législateur a prévu suivant l’article 56 de la loi 97-029, des explications par écrit au conseil départemental de concertation et de coordination.

    A la fin de l’audition à 16 h parait-il, intervient la suspension à 16h30.

    Visiblement l’on note une mise en scène spectaculaire.

    L’idéal aurait consisté à l’observance d’un délai de 48 h au moins pour ne pas donner l’impression d’un acharnement inutile.

    Ce qui viole le droit de la défense.

    Le législateur n’a donc pas prévu une telle procédure d’urgence.

    Ce faisant, les actes pris pourraient être entachés d’irrégularités pour non respect du droit de la défense.

    C’est un principe sacro-saint en droit.

    Un bon dossier qui ne respecte pas la forme est perdu d’avance.

  • Avatar commentaire
    F HOUHATODE 4 mois

    Qu’il y ait signature ou pas aujourd’hui une certaine est certaine dans la tete de la vie politique béninoise et je pense que le président Talon est entrain de perdre de vue l essentiel.Il ferait mieux de se concentrer sur son soit disant PAG dont il est indéniable aujourd’hui qu’il a du mal à trouver de financement un bébé mort née que de vouloir déchaîné sa haine sur ses opposants je trouve que c’est regrettable

  • Avatar commentaire
    kplike 4 mois

    Vous même si vous voulez aux doctorat, en combien de temps vous répondez a ce questionnaire ?

  • Avatar commentaire
    aziz 5 mois

    Kérékou…fut chassé du pouvoir en 1990 ouvrant une ère nouvelle pour notre pays..

    La gestion du pouvoir d’état par soglo…a amené les beninois…à aller ramener kérékou au pouvoir pour encore dix…ans

    Il y a à peine 1 an et quelques mois…talon a été elu..par le rejet de yayi et son désir de voir zinsou lui succéder..

    Aujourdhui…l’affaire ajavon,la destitution des maires et la destabilisation des partis politiques..s’incrit dans une dialectique des choses..

    Et j’ai comme l’impression..qu’un boulevard s’ouvre..pour faire revenir..yayai au pouvoir

  • Avatar commentaire
    sonagnon 5 mois

    Pour moi, peu importe la forme des questionnaires.
    Et les au Bénin sont sous tutelle des préfets, il est vrai dans le cadre d’une réglementation.

    Et rien ne doit justifier une gestion des affaires publiques non conforme à la légalité.
    Ce n’est pas aujourd’hui que rumeurs de mauvaise gestion circulent à la mairie de Cotonou. Il est vrai que TALON est trop sale pour faire un ménage propre dans le pays,mais mieux vaut faire quelque chose que de ne rien faire.
    Que Léhady s’explique, une suspension n’est pas une éviction. S’il n’a rien à se reprocher, il retrouvera son poste.

    Mais si ces faits sont vérifiés, alors là, après la sanction administrative, ce serait la sanction judiciaire. Nul n’est au dessus de la loi.

  • Avatar commentaire
    Cathie 5 mois

    Où est passée la justice dans notre pays? Léardy a été élu par le peuple. Où sont passés les avocats, les juges, le peuple béninois? On peut tout reprocher au Maire de Cotonou, mais, tout doit se passer dans les règles du droit. Le Bénin est-il devenu un pays dictatorial.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 5 mois

    Toboula est un policier de la PJ ou un magistrat ????
    Dans quel pays vivez-vous ????

    • Avatar commentaire
      sonagnon 5 mois

      Un site d’information concurrent, vient d’annoncer l’interpellation de Léhady SOGLO.
      Je ne sais pas s’il y a des faits qui relèvent du pénal.
      Mais il est citoyen comme tout béninois, qu’il s’explique on verra si le procureur a des éléments à charge.

      Mais que TALON sache qu’il a aussi des dossiers à faire face, et lui aussi doit rendre compte à la justice.

  • Avatar commentaire
    AKOGBETO 5 mois

    Réfléchissez un peu! ou est la signature de Toboula ??????

  • Avatar commentaire
    Vince 5 mois

    Une question: le préfet a t-il le pouvoir d’auditionner un élu du peuple ?

  • Avatar commentaire
    LEDEPUTEDESDEPUTES 5 mois

    Une dictature fantaisiste politique qui coûtera très cher pour tout le peuple béninois, se la me rappelle aux années 1988 et 1989, et ceci sera une fin tragique pour PATRICE TALLON

    • Avatar commentaire
      Maou 5 mois

      Une fin tragique! Pourquoi? 88 n’était pas une fin tragique pour personne à ma connaissance.
      Ici il s’agit d’une audition. Attendions la suite.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 5 mois

    K Thomas
    Un doc officiel non encore signé, déjà sur la place publique…
    Lehady n’est certainement pas “propre” mais ça sent trop l’acharnemenT.
    D’OU SORTS CET INDIVIDU HONTEUSEMENT NOMME [ k thomas ?]
    LEHADY N’EST CERTAINEMENT PAS PROPRE ? AS-TU DU SAVON POUR LE LAVER ?
    SAIS-TU L’HISTOIRE DES SOGLOS AU BENIN DEPUIS 1960?
    SAIS-TU QUI A SAUVE LE BENIN LORS DE LA TRANSITION AU MOMENT OU KEREKOU A PRIVE LE BENIN LORS DES 8 MOIS SANS SALAIRE ?
    SUREMENT TU AS ETE A L’ECOLE GRATUITE DE YAYI BONI .
    SUREMENT TU TRAVAILLES DANS LE WC DE TALON QUI EST A LA BASE DE TOUTES CES SALADES .
    DIEU DONNERA RAISON AUX SOGLOS .

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 5 mois

    “Collusions” au lieu de “collisions”.Koooyi!!!!!!! Anyway, ce chiffon sans le sceau préfectoral demeure à mon avis, pour le moment, un vulgaire tract et devrait être vu comme tel.

    Je ne suis personnellement pour l’humiliation de qui que ce soit.

  • Avatar commentaire
    K Thomas 5 mois

    Un doc officiel non encore signé, déjà sur la place publique…
    Lehady n’est certainement pas “propre” mais ça sent trop l’acharnement…

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 5 mois

    Mr GbetoMagnon c’est trop facile non?????? Réfléchissez un peu! ou est la signature de Toboula ???????

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 5 mois

      En toute rigueur vous avez raison, Nous on est sur le site.

      Mais à la réunion ? Si le document a été lu devant l’assitance et que le Maire en a copie, le Préfet est habillé pour l’hiver et ça prédit de grands moments.

      Ceci dit, on donc bien là le type de documents produits par les plus haut fonctionnaires de l’Etat ?

      C’est ça un document de niveau préfecture ? Qui les relis avant sortie officielle, franchement ?

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 5 mois

    🙂 🙂 🙂 On dirait une lettre de lycéen.

    Ce ne sont pas des questions de ressort administratif, c’est un mélange d’accusation et de jugements portés en public.

    – Ton comminatoire (“veuillez justifier…”, “donnez les raisons”),
    – qualificatifs inacceptables et diffamatoires (“attribution abusive…”),
    – accusations publiques injurieuses (“gaspillage”, “attribution abusive”, …),

    Il y a tout pour que le Maire refuse de répondre et somme le Préfet, avant toute chose, de produire les éléments qui étayent ses accusations publiques sous peine de poursuites.

    Des amateurs… Le gouvernement n’a pas choisi le plus finaud pour tacler et barrer la route de futures élections, à l’équipe du Maire de Cotonou

  • Avatar commentaire
    BIGNON 5 mois

    Où se trouve la signature du préfet ?