Bepc 2017 au Bénin: Kakpo Mahugnon dévoile la thérapie du gouvernement

Bepc 2017 au Bénin: Kakpo Mahugnon dévoile la thérapie du gouvernement

Donnant les raisons des résultats appréciables enregistrés au Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juin 2017 sur la radio nationale, Kakpo Mahugnon assure qu’il y a un certain nombre de facteurs qui ont conduit à ces résultats.

BEPC Bénin : taux de réussite de 50,56%, nette amélioration par rapport à 2016

Le premier facteur selon l’invité de l’émission ‘’éclairage’’ est l’inspection pédagogique, qui a pour mission fondamentale d’aller inspecter ce que les enseignants font dans les classes, de vérifier la progression dans l’exécution des programmes. Ce suivi régulier permet à l’enseignant de prendre conscience.

Ensuite, il a indiqué qu’il y a eu cette année des brigades de contrôle qui ont été montés au niveau de tous les départements pour interpeller les enseignants retardataires. A cela, il a ajouté l’animation pédagogique.

Un chef d’établissement qui a un pourcentage faible à l’examen est déchargé…

C’est une décision qui existait depuis n’était pas correctement appliqué. Elle a été appliquée l’année dernière au niveau des chefs d’établissement. « Un chef d’établissement qui a un pourcentage faible pour l’examen est déchargé » assure l’hôte du journaliste Henri N’da Sékou. Ce qui a obligé les chefs d’établissement à fournir davantage d’effort. Il n’a pas occulté le rôle joué par les parents, qui se sont plus occupés des enfants à l’examen cette année.

D’un autre côté, craignant la décision de l’autorité selon laquelle pour passer en classe de seconde, il faut avoir et la moyenne de classe et le Bepc, les élèves ont pris conscience de ce filtre imposé par l’autorité. La mise en commun de tous ces facteurs a fait que le Bepc de cette année a donné un résultat encourageant sur l’ensemble du territoire national.

« Il ne faut pas penser qu’en dessous des résultats obtenus cette année, il y autre chose, il y a une main politique… » a renchérit le directeur des examens et concours, Kakpo Mahugnon.

Commentaires

Commentaires du site 0