Brésil/Corruption: L’ancien président Lula da Silva condamné

Brésil/Corruption: L’ancien président Lula da Silva condamné

Le juge Sergio Moro vient de condamner l’ancien président du Brésil Lula Da Silva à 9 ans et demi de prison pour corruption et blanchiment d’argent. Mais, ses avocats ont aussitôt réagi annonçant qu’il ferait appel au Brésil et devant les Nations Unis.

Bénin – Yayi cité dans l’affaire Petrobras : Sadikou Alao répond à Jeune Afrique

Alors qu’il est candidat favori de l’élection présidentielle brésilienne de 2018, Lula Da Silva a été condamné, aujourd’hui mercredi 12 juillet pour corruption et blanchiment d’argent. Il s’agit de la première des cinq affaires de corruption dans lesquelles Lula serait impliqué.

En effet, le Président Lula est accusé d’avoir bénéficié d’environ 1,06 million d’euros de la part une société de BTP dénommée OAS.

« Il aurait reçu un triplex dans la station balnéaire de Guaruja, en remerciement de son intervention pour l’attribution de contrats avec la compagnie pétrolière publique Petrobras. », informe Le Monde.

Pour rappel Lula a été président du Brésil de 2003 à 2010. C’est en 2016 que cette bataille juridique a démarré. Selon certaines sources, le Président Lula Da Silva sera libre de ses mouvements jusqu’à son procès en appel.

En mai dernier, l’ancien président brésilien a nié avoir bénéficié des avantages de la dite société. Cette poursuite judiciaire en lien avec l’opération « Lavage express », nuit considérablement à l’ancien président Lula, candidat à la Présidentielle brésilienne de 2018.

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Tundé 2 mois

    Lula est un homme bon. Il a sortie 16 millions de brésiliens de la pauvreté. Néanmoins, il répond des forfaits et des inconduites qui lui sont reprochés.

    J’attends de voir Yayi Boni, le chantre du yinwelandisme qui a fait piller 1000 milliards de nos ressources, devant la justice et mis en prison. Il le faut ! !!!

    Le tonitruant Adjaka et juge opposant de son état, attend quoi pour donner injonction à ses mandants de se saisir des multiples scandales en floraison dans le pays ?

    • Avatar commentaire
      Amaury 2 mois

      @Tundé,

      Etes-vous sûr que si ADJAKA le tonitruant comme vous l’appelez et ses ouailles décident de s’attaquer à Yinwê, son compère de la rupture les laissera faire ?

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    Le beninois..sont quand meme forts ..deh

    Ils veulent mourir..avec rien du tout..

    Le bon dieu..n’est pas un épicier peulh du fouta..avec son cahier de credit…

    Non plus…un tenant de débiterie haoussa…ou béllah…avec un cahier de credit..

    Chez le bon dieu..tu payes meme avant d’etre servi

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 2 mois

    il faut que ca comme d’abord pas les deputes et les ministres !

    • Avatar commentaire
      sonagnon 2 mois

      Il d’abord sauter les procédure de la haute cour de justice pour les faits de corruption, un voleur est un voleur.

      La même procédure doit être valable pour tous, même le Chef de l’Etat.

      On peut à la limite écouter les officielles dans des conditions pour respecter la fonction qu’ils occupent. Mais aucune fonction qu’elle soit député, ministérielle ou présidentielle, ne doit empêcher ou retarder une procédure judiciaire pour atteinte au denier public!!!

      Voilà la République d’égalité que nous devons souhaiter.

  • Avatar commentaire
    sonagnon 2 mois

    Mais chez nous au Bénin, quand on cherche à entendre un politique, à fortiori un ancien chef d’Etat, on parle d’acharnement.

    Alors qu’au regard des informations qui circulent, il faut nécessairement une information judiciaire pour clarifier certains dossiers.

    Encore qu’il faudrait que nos magistrats soient à la hauteur des attentes du peuple. Et ça c’est une autre paire de manche.

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    Le blé, le blé et toujours le blé. Oublient-ils qu’à la mort, nous partons tous sans rien ?

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      “sans rien”…dis tu…?

      Moi..je partirai..et je me ferai enterrer avec tout mon blé…et si j’ai faim..la bas…je fais quoi donc..?

      Sans compter toutes mes femelles..n’est ce pas

      C’est pas parce qu’on est mort..qu’on fera plus bounga bounga..

      De toute façon..je partirai..avec toutes mes provisions..mes compte en banques..

      Qui est fou…?

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 2 mois

    On ne gouverne pas sans crimes économiques dit-on. Personne n’échappe à cette règle, meme Lula.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Si yayi et demain talon..sont aussi impliqués…eh bien qu’ils soient alpagués..présentés..à la division des investigations criminelles..

      Sous les feux roulants des pandores…qu’ils crachent le morceaux…