Cantines scolaires au Bénin: Encore un autre projet de Yayi, un conseiller pédagogique clarifie

Cantines scolaires au Bénin: Encore un autre projet de Yayi, un conseiller pédagogique clarifie

Le projet de relance des cantines scolaires gouvernementales dans 1574 écoles primaires publiques à compter de la rentrée 2017 annoncé tambour battant par le conseil des ministres du 19 juillet dernier, n’est pas une mesure nouvelle. Tant s’en faut!

Révision de la constitution: Le Fsp reçoit le soutien des anciens présidents Soglo et Yayi

Le gouvernement du Dr Yayi tirant leçon des expériences passées, s’était déjà engagé dans des réformes du système existant à travers l’organisation du deuxième forum sur l’alimentation scolaire en 2015 Dans cette tribune libre, Dieudonné Yékpéhéton,conseiller pédagogique à la retraite revient ici sur les efforts déployés sous les deux quinquennats du Dr Boni Yayi et les perspectives envisagées que le régime de al rupture n’a fait que reconduire. Le peuple attend des actes concrets et non la gouvernance par la ruse, la rage, le mensonge, l’intoxication et la manipulation.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’une politique d’accès et de maintien des élèves à l’école, notamment dans les zones rurales et/ou défavorisées, la République du Bénin, à travers tous les régimes qui se sont succédé, a retenu l’alimentation scolaire comme une des mesures essentielles visant à corriger les faibles taux de scolarisation et de rétention.

Ainsi, pour éviter qu’aucun enfant n’aille encore à l’école le ventre vide, avec l’appui des Ptf’s, plusieurs expériences de cantines scolaires ont été mises en œuvre pour renforcer les cantines gouvernementales : Unicef, Danida, Crs, Pam Pme.

Avec le régime du Dr Boni Yayi, et surtout avec le coaching personnel du Président Boni Yayi, le Pme a soutenu les efforts du gouvernement dans sa vision : Chaque école, sa cantine scolaire à l’horizon 2025.

Résultats

Environ 7,2 milliards mobilisés par an pour l’alimentation de 2409 écoles impactant plus de 500.000 élèves.

Le nombre d’écoles à cantines scolaires est passé de 813 en 2006 à 2350 en 2015. Soit un taux de couverture de 16 % à 30%.

Ainsi 497 568 élèves mangent à l’école ce qui correspond à environ 29% des élèves contre 19% en 2006.

Cette disposition impacte environ 182 624 filles.

Les sources de financements sont réparties comme il suit :

  • Gouvernement : 1,5 milliard pour 1307 écoles et 265.153 élèves
  • Pme (Partenariat mondial pour l’éducation) : 1,7 milliard pour 89.083 élèves provenant de 396 écoles dans 17 communes et 6 départements ;
  • Pam (Programme alimentaire mondial): 2 milliards pour 125.000 élèves provenant de 562 écoles ;
  • CRS (Catholic relief services): 2 milliards pour 39.765 élèves provenant de 144 écoles

Principales actions

Le régime du changement dans sa vision stratégique d’offrir une éducation à tous les enfants du Bénin à travers un taux d’achèvement et de rétention appréciable a initié et soutenu plusieurs actions de promotion des cantines scolaires dont les plus essentielles sont les suivantes :

  • L’érection en 2013 de la Direction d’Alimentation Scolaire, autre fois Cellule de Coordination de l’Alimentation Scolaire qui dépendait de la Direction de la Promotion de la Scolarisation(DPS);
  • L’organisation d’un diagnostic sur l’alimentation scolaire au Bénin avec un outil de la Banque Mondiale (SABER) en 2014 ;
  • L’élaboration et l’adoption en Octobre 2014 de la Politique Nationale d’Alimentation Scolaire (PNAS) ;
  • La création et l’approvisionnement d’une ligne budgétaire au niveau du gouvernement au profit de l’alimentation scolaire ;
  • Signature en 2013 d’une convention cadre d’un montant de 1.051.103.904 FCFA, entre le Ministère des Enseignements maternel et primaire et le PAM, sur financement des Fonds communs budgétaires et relative à l’assistance alimentaire en milieu scolaire dans le cadre du PDDSE 2006-2015. Ce programme consiste à mettre en place des cantines scolaires au niveau de 300 écoles ciblées, à servir des repas chauds à l’école et à installer un dispositif de suivi des prestations.
  • L’organisation en 2015 du deuxième forum sur l’alimentation scolaire sur le thème : Investir sur l’alimentation scolaire c’est promouvoir le développement durable au BENIN. Ce forum conjointement organisé par le Centre d’Excellence contre la faim du Pam au Brésil et le Pam, et qui a mobilisé du 16 au 18 novembre, les délégations étrangères, les Ptf’s, les ONG, les personnalités et les cadres de l’administration béninoise, a permis d’établir un consensus autour des stratégies opérationnelles de mise en œuvre de la Politique nationale de l’Alimentation scolaire et du modèle intégré de l’Alimentation scolaire durable.

Retombées

Les avancées notables des actions du régime du Dr Boni Yayi ont été appréciées au-delà des frontières. Ainsi déjà en 2015 le Pam a étendu ses interventions sur 386 nouvelles écoles choisies dans 17 communes du Bénin. Les préalables relatifs à la sélection des Ong pour la mise en place des comités de gestion étaient bien avancés avant le départ du régime.

Difficultés à l’heure du Bilan

Cette nouvelle réforme au service d’une relève équitable et de qualité est confrontée à de nombreux problèmes d’ordre institutionnel, technique et éthique.

L’organisation du deuxième forum sur l’alimentation scolaire a permis de faire plusieurs recommandations suite aux faiblesses constatées sur le parcours ; il s’agit essentiellement de ce qui suit :

  • Sur le plan institutionnel

Il faut reconnaitre que la Direction nationale de l’Alimentation scolaire est constituée de personnel peu qualifié et disposant de capacités très limitées en matière de mise en œuvre de la réforme. Ainsi, le montage des documents de gestions et la mobilisation des ressources financières et matérielles sont souvent des opérations exagérément consommatrices de temps ;

A cela s’ajoute les organes départementaux, communaux et locaux de gestions des cantines scolaires qui sont pour la plupart inoppérationnels.

  • Sur le plan technique

La mise en place des vivres dans les écoles constitue une phase importante de matérialisation de la réforme mais qui est fortement dépendante des prestataires de services qui en général n’ont pas des moyens roulants appropriées.

Par ailleurs, la Direction de l’alimentation scolaire ne dispose pas de magasins de stockage de vivres répondant aux normes. Ce qui se matérialise par l’utilisation des salles de classes ou des locaux des Circonscriptions scolaires pour la livraison des vivres. Cela constitue indubitablement des risques de déperdition, d’avaries ou de retenues frauduleuses de vivres au détriment des écoles.

  • Sur le plan éthique,

Il faut souligner les cas de malversations constatés au niveau de certains parents d’élèves, des responsables administratifs et des prestataires de services. Ces actes de corruption et de détournement ont été dénoncés, et sur instructions du Conseil des Ministres, ont fait l’objet des sanctions administratives en attendant les sanctions pénales.

Perspectives

  • inscrire l’alimentation scolaire comme une priorité dans la nouvelle lettre de politique éducative post 2015 en cours de préparation ;
  • créer une agence autonome en charge de l’alimentation scolaire, sous tutelle du Memp ;
  • disposer d’un Plan opérationnel budgétisé de mise en œuvre de la PNAS sur les 05 ans;
  • adopter une approche pédagogique et nutritionnelle des jardins et champs scolaires ;
  • mettre en place un fonds national de solidarité en faveur de l’alimentation scolaire alimenté par l’Etat, le secteur privé et la diaspora;
  • élaborer un plan intégré de communication ;
  • promouvoir la production locale pour l’approvisionnement des cantines scolaires;
  • mettre en place un dispositif d’achat direct de produits auprès de petits producteurs;

Conclusion

Il est évident que le projet de relance du Gouvernement de la rupture, faisant l’objet d’une campagne pompeuse de communication n’est qu’une suite logique des recommandations du deuxième forum sur l’alimentation organisée par le régime du changement.

A ce titre le gouvernement du président Patrice Talon doit passer aux actes et s’abstenir d’ignorer l’héritage des autres régimes. Il doit être humble et arrêter de ternir l’image des autres et d’empoisonner le peuple.Trop c’est trop. Tout ceci c’est l’arme des faibles.

S’il est vrai que le régime de la rupture entend mobiliser 7,2 milliards par an pour l’alimentation scolaire, il n’en est pas moins vrai que le régime de changement avait toujours mobilisé également 7,2 milliards par an avec le soutien des Ptf’s au profit des écoles.

Si ce projet arrive à se concrétiser, il apportera des réponses adéquates aux défis majeurs relevés par le régime du Dr Yayi, notamment : le problème institutionnel au niveau des organes locaux, communaux et départementaux de gestion des cantines scolaires. C’est pour cela que l’approche multisectorielle a été fortement recommandée. Dans cette approche, le Pam était déjà identifié pour assurer la logistique, les producteurs locaux devant être encouragés dans le choix de produits alimentaires pour permettre de promouvoir la microéconomie.

Comme quoi, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Le régime du Dr Boni Yayi avait déjà montré la voie avec des actions concrètes. Les acquis sociaux dans le domaine des cantines scolaires sont perceptibles. Le gouvernement de la «Rupture» doit se mettre au travail pour poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur au lieu de passer son temps dans les promesses non tenues, les discours vides et les engagements vains, créant du coup un dangereux fossé entre lui et les citoyens.

Dieudonné Yékpéhéton,

Conseiller pédagogique à la retraite (Contribution)

Commentaires

Commentaires du site 35
  • Avatar commentaire
    Olyver 4 semaines

    bonne initiative de la rédaction de LNT de mettre à la poubelle les commentaires déplacés inutiles et débiles.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 semaines

    DIEUDONNE YEKPEHETON ….A CETTE ALLURE ON DIRA DEMAIN QUE LE PAG DE TALON EST UNE INVENTION DE YAYI .
    YAYI A ECHOUE.
    SON MERCENNAIRE ZINSOU A ECHOUE .
    LE CHANGEMENT A ECHOUE.
    LA REFONDATION A ECHOUE.
    C’EST LA RAISON QUI A POUSSE LES 65% DE BENINOIS A AMENER TALON .
    OUBLIEZ UN PEU LES ELEPHANTS BLANCS DE TCHAOUROU.

  • Avatar commentaire
    macontribution 4 semaines

    je suis en colère contre des gens qui sont là pour détruire au lieu de construire. Même la France qu’on copie Macron ne peut que continuer ce que francois hollande a fait de bon pour leur pays. C’est à croire que vous ne saviez pas comment un pays se gère. c’est dommage je vous invite respectieusement à vous cacher à jamais Merci

  • Avatar commentaire
    macontribution 4 semaines

    Mr Dieudonné Yékpéhéton conseiller pédagoquique je comprends un frabricant d’ignards d’illéttrés comme Olla Oumar, Aziz c’est leur professeur je comprends maintenant leur niveau de raisonnement. On ne construit pas un pays ave des bons à rien. Dieudonné Yékpéhéton laisse le pays aux jeunes et attend tranquillement que le seigneur t’appelle.

  • Avatar commentaire
    Benin ma patrie 4 semaines

    Arrêter la tofoetisatisation…On fera le bilan en 2021…

  • Avatar commentaire

    Bonjour à tous.
    Cet article a été proposé par un contributeur et non écrit par un journaliste de lnt.
    Merci donc de prendre compte ce détail dans vos commentaires.

  • Avatar commentaire
    Gigo 4 semaines

    Ayez un peu l’humilité, ne serait-ce que pour cet article, et cessez de bloquer les commentaires. La vérité est une comme la fumée. On ne la cache pas longtemps. Laissez les commentaires et faites savoir à tout le monde que vous n’avez pas été honnête ce matin avec cet article, du tout pas.

    • Avatar commentaire

      Les commentaires qui comportent des injures seront toujours effacés.
      Tout comme nous l’avons dit plus haut cet article est d’un contributeur et non de lnt

  • Avatar commentaire
    Gigo 4 semaines

    Je reviens encore, mais cette fois-ci, avec les écris des gens de votre rang qui ont compris que ce n’est pas l’acharnement contre x ou y qui construit la nation “b”. Lisez plutôt!!!

    La haine inexplicable
    By isdeen on 26 juillet 2017 OPINION
    Par : Giscard AMOUSSOU

    Le Bénin étonne et ne cessera d’étonner. Au regard des polémiques sur la santé du chef de l’Etat et sa présence ou non sur le territoire, il est difficile de comprendre ce que chacun veut pour le Bénin. Le seul pays que nous partageons est aujourd’hui menacé par la haine et la méchanceté. Il est regrettable de constater que bien de gens ont pris comme job l’intoxication sur les réseaux sociaux. La haine et la méchanceté sont devenues aujourd’hui la chose la mieux partagée.

    L’avènement des portables de nouvelles générations et les réseaux sociaux constitue un grand atout pour le Bénin que pour les pays développés dont l’usage reste professionnel. Dans tous les coins de rue, intellectuels, étudiants, élèves, maçons, mécaniciens, menuisiers, balayeurs de rue, mendiants, déprimés, cureurs de caniveaux, tous sont déjà entrés dans la nouvelle technologie avec l’utilisation abusive des réseaux sociaux.

    Tous les coups sont permis. Ainsi donc la démocratie béninoise est en danger avec cette forme de communication dépourvue de bon sens. La situation est devenue critique au regard des informations qui circulent en boucle sur les réseaux sociaux. Etant un canal indispensable de communication, il devient aujourd’hui un moyen de destruction nationale.

    Les différents écrits auréolés de haine qui circulent en boucle à travers ces canaux de communication constituent maintenant une menace pour le pays et notre démocratie. Depuis le 6 avril 2016, certains ne sont pas prêt à œuvrer pour le développement du pays. La haine nourrie à travers chaque pas du chef de l’Etat montre combien de fois la culture béninoise s’effrite. Il est important que chacun apporte sa touche pour la construction du pays.

    Inutile de suivre ceux qui ont été à la base de la destruction du pays pour s’engouffrer dans l’ignorance. Aujourd’hui, que nous soyons précurseur ou non de l’élection du chef de l’Etat Patrice Talon, il faut finir avec les vieilles habitudes. Le temps passe et les histoires restent.

    Nourrissons l’amour plutôt que la haine pour préserver les acquis de la démocratie. Que cela soit un malade ou un homme équilibré, il faut l’aider à réussir. Son échec est l’échec de tous. Le bon sens est la chose la mieux partagée dit-on.

  • Avatar commentaire
    Gigo 4 semaines

    Franchement, la lecture de cet article ce matin m’amène à vous dire, le journaliste qui l’a écris, le fameux inspecteur pédagogique que vous avez interviewé,que vous êtes tombé plus que bas. Je n’arrive pas à me contenir quand je vois l’aigreur, la haine dans laquelle vous êtes et vivez. Dites-moi s’il vous plaît, en plus de tous ceux que j’ai sus cité, Boni Yayi n’a t-il jamais emprunté une voie construite par un autre régime dans ce pays? Qui a apporté en 1er les voies pavées dans notre pays? N’avez-vous jamais habité une maison en location avant de construire votre propre maison? Pourquoi tant de haine pour arriérer encore ce peuple? Vous vous chamaillez à longueur de journées, chers journalistes contre les politiciens, mais vous en êtes un malheureusement et pis, vous ne savez pas du tout distinguer le bien du mal. C’est horrible votre article là. Franchement, c’est horrible. On n’a pas besoin d’être fou du roi pour apprécier le roi. C’est mauvais; changez de comportement, s’il vous plaît.

  • Avatar commentaire
    Gigo 4 semaines

    JE NE COMPRENDS PAS, JE NE COMPRENDS PAS TOUJOURS PAS, JE NE COMPRENDS VRAIMENT PAS LE BUT QUE VISE CET ARTICLE. VOS ÊTES L’ESSENCE MÊME DE LA DESTRUCTION. COMMENT POUVEZ-VOUS DIRE OU ALLER SORTIR DES SOTTISES DU GENRE POUR PRESENTER A UN PEUPLE CE MACHIN D’ARTICLE?
    LE GOUVERNEMENT DE BONI YAYI N’A-T-IL PAS RECONDUIT DES ACTIONS DE FEU KEREKOU; Où DONC SE TROUVE LE PROBLEME? VOUS HOMMES DES MEDIAS EN PARTICULIER, VOUS ÊTES NON SEUELEMENT LE 4e POUVOIR MAIS VOUS ÊTES DE VERITABLES TUEURS A GAGE. VOUS ÊTES DE GROS, DE TRES GROS MENTEURS. UNE CHOSE EST DE NE PAS SOUTENIR QUELQU’UN ET UNE AUTRE EST D’APPRECIER LES BONNES ACTIONS DE CELUI-Là. VOUS N’ÊTES PAS OBLIGE D’AIMER TALON, SA FAMILLE OU SON GOUVERNEMENT; VOUS N’ÊTES PAS OBLIGE DE SOUTENIR OU D’APPRECIER SES ACTIONS. MAIS ACHEZ QU’IL Y A UN ADAGE DE CHEZ NOUS QUI TOUT DE MÊME DE FELICITER SON ADVERSAIRE OU ENNEMI QUAND CELUI-CI S’HABILLE BIEN.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 semaines

    à agadjavi et tundé nous disons que les croassements de batraciens de leur espèce ne sauront cacher ce que nous disons nombreux dans ce pays , que Yayi boni en 16 mois de gouvernance à mieux fait que talon l’es.cr.oc , à qui nous recommandons l’élégance et l’humilité qu’il reprend beaucoup de ce que yayi faisait de bien pour le benin .

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 semaines

      Lire : ” l’élégance et l’humilité de reconnaître qu’il reprend …….”

    • Avatar commentaire
      aziz 4 semaines

      poh poh poh..poh..!!!

      Tundé et agdjavi..traités de batraciens..ce beau matin..là

      Si moi j’étais à leur place…je me pends…et on n’en parle plus

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 4 semaines

    A tous ces bou.gres, aigris et ignorants qui viennent criailler sur ce forum que l’Etat est une continuité, je voudrais leur rappeler que la continuité de l’Etat n’est pas sélective, partiale et partielle.

    Elle est et demeure intégrale. Ainsi, quand quelque chose ne vous arrange pas vous le supprimer ou l’annuler. Mais dès que cela va dans votre intérêt de ruptucons, vous vous rappelez subitement et comme par enchantement que l’Administration, l’Etat est une continuité.

    Espèce de ruptucons va.

  • Avatar commentaire
    Retro 4 semaines

    Cet homme oubli que l’état est continuté.griot de yinwê

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 4 semaines

    L’administration est une continuité! le president YAYI a aussi exécuté les projet de SOGLO et de KEKEROU. L’ Echangeur est un vieux projet. Les projets Yinwe de YAYI n’étaient pas tous de ses initiatives.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      Si seulement ce vieux aigri issu des bas-fonds de l’administration publique pouvait vous lire

      • Avatar commentaire
        Clara 4 semaines

        On est tous d’accord avec ça. MAIS POURQUOI QUAND ON DIS QUE TALON RECONDUIT LES PROJETS DE YAYI CA VOUS FAIT MAL? POURQUOI?

  • Avatar commentaire
    Olyver 4 semaines

    je n’arrive pas à comprendre certains commentaires sur des sujets aussi importants pour le pays.
    des commentaires de gens aigris désœuvrés et qui n’ont rien a faire, le problème c’est le béninois lui même c’est malheureux et triste..

    regardez cette vidéo vous allez comprendre

    https://www.youtube.com/watch?v=obK3YKtTcpk

  • Avatar commentaire
    Karl 4 semaines

    Oumar tu peux me retrouver l,ignorant de Beldios qui me traitait dans un post de haineux alors que le haineux et ignorant c,est lui. Qu,il vienne lire cet article et il comprendra que nous parlons de ce que nous savons sur ce forum; le regime Talon n’a jusque là pas encore innové sur le plan social; On rejette d,abord les idées de Yayi et après on fait du tapage pour annoncer les mêmes mesures sociales. De la propagande malsaine

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 semaines

      Karl , mon frère , et on n’aura de cesse de leur rappeler ces ruptu.c.ons , que la gouvernance yayi , à tous points de vue , et surtout en social , est mieux que la leur .
      Bonne journée .

  • Avatar commentaire
    odjé 4 semaines

    mes messages sont bloqués parce que je ne suis pas d’accord avec l’article

  • Avatar commentaire
    macontribution 4 semaines

    Je suis en colère cher journaliste je vous invite à aller faire un tour dans les écoles pour voir dans quelle condition les enfants étudient:cadre éducatif indigne, cantine inexistante ou très sale. Moi lors d’un séjour il y a 2ans j’ai sillonné 3 EPP et 1 CEG j’ai les photos et vidéos j’avais les larmes aux yeux. Et tu viens nous parler de quoi là.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 4 semaines

    Un glapissement creux d’un obscur applaudisseur désoeuvré de la galaxie Yinwêland. Quel mal y a-t-il à poursuivre ce qui s’est fait de mieux? Dans quel pays un nouveau régime met-il l’étiquette “projet déjà existant” sur chaque oeuvre s’inscrivant dans la continuité… Et ça se dit cadre de la République. C’est triste!!
    Ce je ne sais quoi à la retraite ferait mieux d’aller s’occuper des couches de ses petits enfants.

    • Avatar commentaire
      Godefroy BOKO de SOCLOGBO Naturalisé de calavi intérroge ceux que tu défends BOKO Je dis. Merci 4 semaines

      C’est vraiment triste quand tu ne veux pas comprendre que c’est le régime que tu défends qui est auteur de cet état de cyose. La rupture n’a pas deux sens. Et tout le monde s’évertu à aller dans ce sens. C’est dommage. Quand on hérite d’un pouvoir comme celui du changement on doit être humble et lucide. Leçon de vie

  • Avatar commentaire
    aziz 4 semaines

    Je prie..beaucoup..pour que enfin les beninois..comprennent que les rupturiens ne sont en fait qu’une bande d’aigris (abt) de traites et ingrats (pik,mathys,saka,charles gbian,gbadamassi ,chabi sika)…et talon lui meme

    Puisque..donc..tous ont connu des fortunes diverses,des promotions,des avantages..sous yayi boni..

    Il faut tout faire pour salir yayi..par la destruction de ce qu’il a fait .,initié…et nous l’observons…depuis bientot..1 an

    Quant au fameux pag…voilà ce que j’en pense..

    Il y a eu toujours dans ce monde des vendeurs d’illusions..qui manipule..le coté..opportuniste de l’etre humain..sa cupidité..

    En effet..on a vu des gens..des magiciens..qui interpellent quelqu’un..en lui disant..détenir..une important sommes d’argent…de billets..en noir..et qu’il faut..un produit miracle..pour “laver”..ces billets noirs..

    La suite on l’a connait..et à chaque coup les gens se font avoir..

    Eh bien..nous sommes dans ce cas de figure..

    Le pag..bien conçu..fait rever…mais combien de beninois savent…qu’au finish…ils vont se faire niquer…

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 semaines

      Personne n’avait dit que tout était noir sous Yayi. D’ailleurs, on trouvera toujours quelque part de bonnes oeuvres dans le bilan de n’importe quel quidam qui aura passé 10 ans à la tête d’un Etat. Le fait est que Yayi en une décennie aura commis plus de crimes économiques que Kerekou en 27 ans.
      De la part d’un cadre issu des sérails de la Bceao, c’est juste une abomination.

  • Avatar commentaire
    Tundé 4 semaines

    Un cerveau rabougri d’un béninois déconnecté. Ce programme a existé bien avant Yayi et mis en oeuvre par les nations unies depuis des lustres. Le Brésil de Lula la appliqué avec succès et avec un impact pertinent.
    Le lascard Yayi en a fait une ponte de détournement pour ses vuvuzelas.
    Pourquoi ce yekpeheton nous saoule avec cet écrit bidon ? Que viennent chercher la ruse, la rage , le mensonge. ….? Qui a construit le palais ? Le place de l’étoile rouge ? N’a t on pas le droit de les emprunter ? La ferme .

  • Avatar commentaire
    Biglotchemey 4 semaines

    Hum, en quoi cet article va faire avancer notre pays. J’avoue que Boni Yayi était très fertile et accouche de bonnes idées mais n’a pas la méthode d’approche de conduite des projets. Résultats beaucoup de ses projets fortement politisés ont manqué l’atterrissage avec beaucoup de scandales. Cet article relève d’une aigreur inouïe. Nous n’avons plus besoins de cette beninoiserie

  • Avatar commentaire
    Gbemenou 4 semaines

    Mon CP ne rédigez pas pour rédigez. Nous constatons que vous etes deja anti rupture. Yayi aussi avait hériter aussi des actifs de Kerekou et a mis ca a son actif avec tambour et trompette.

  • Avatar commentaire
    Passant 4 semaines

    L’ Etat est une continuité. Laissez des critiques et évoluez.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 semaines

    Instructive contribution exprimée avec clarté et humilité ; que ces ruptu.c.ons tirent des enseignements , rétablissent la vérité, rendent des hommages mérités à Yayi boni pour ce qu’il a fait et donné au benin