Côte d’Ivoire: Radiation de trois soldats suite à des tirs dans des camps militaires

Côte d’Ivoire: Radiation de trois soldats suite à des tirs dans des camps militaires

Le chef d’état major général des armées ivoiriennes a annoncé hier la radiation de trois soldats au lendemain des troubles qui ont eu lieu dans deux camps militaires à Abidjan et Korhogo dans le nord du pays.

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro se rêve t-il en prochain “Emmanuel Macron” ?

Quelques heures plus tard les sanctions sont tombées. Le général Sékou Touré, Chef d’état major général, a annoncé dans un communiqué la radiation de trois soldats de l’armée ivoirienne. Ils seront mis à disposition de la justice. Cette sentence fait suite à la mutinerie du 14 au 15 juillet, dans la commune d’Abobo, quartier populaire d’Abidjan et dans la ville de Korhogo.

Ce n’est pas la première fois qu’il y a des soulèvements du genre en Côte d’Ivoire. Pour rappel en janvier et en mai dernier, la Côte d’Ivoire a fait face à des mutineries d’anciens rebelles intégrés dans l’armée qui exigeaient des primes. Certains ont par la suite eu gain de cause avec une prime de plusieurs millions de francs CFA.

« Dans la nuit de vendredi à samedi, des soldats ont cru devoir exprimer des récriminations en se servant de leurs armes dans la commune d’Abobo et dans la ville de Korhogo », lit-on dans le communiqué.

A l’issue de cette mutinerie, trois personnes sont mortes et trois autre blessées selon certaines sources. Les forces de défense et de sécurité étaient aussitôt intervenues et six ex rebelles ont été interpellés à Korhogo et à Abobo. Les principaux accusés sont les caporaux Fanny Hamidou, Konaté Yanoua et Traoré Abdoulaye. La décision de leur radiation a pris effet à partir du 15 juillet 2017 dernier.

Commentaires

Commentaires du site 0