Drame au Koweit: Décès de deux béninois

Drame au Koweit: Décès de deux béninois

Ce samedi 1er juillet 2017 Soubiha situé à 85 km de Koweït-City, a été le théatre d'un drame qui a touché certains de nos compatriote vivant au Koweit.

Bénin : Les ambassadeurs s’imprègnent de la diplomatie économique du Pag

Selon les informations recueillies, ce sont treize béninois qui sont touchés par ce drame. Lire le message du Ministre Agbénonci

COMMUNIQUÉ

Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération a été informé d’un drame qui frappe notre communauté vivant au Koweït, suite à l’accident survenu, samedi 1er juillet 2017 à Soubiha, à 85 km de Koweït-City, d’un bus transportant des travailleurs béninois vivant dans cet Emirat du Golfe persique

Au nombre des treize (13) occupants béninois de ce bus, deux (2) décès ont été enregistrés, huit (8) compatriotes ont subi des dommages corporels et trois (3) s’en sont sortis indemnes.

L’ Ambassadeur du Bénin près le Koweït, instruit à cet effet est à pied d’œuvre et coordonne, avec les Autorités locales, les mesures d’usage en faveur des victimes de cet accident qui sont pris en charge par les structures koweitiennes compétentes.

Les dispositions utiles sont également en cours afin d’assurer le lien avec les familles au Benin des compatriotes concernés.

Au nom du Président de la République, Monsieur Patrice TALON, je présente les condoléances de l’Etat et du peuple béninois aux familles éplorées et par la même occasion, assure les compatriotes accidentés ainsi que les familles affectées de la compassion de la Nation toute entière et de ce que toutes les dispositions utiles seront prises pour leur apporter l’assistance nécessaire.

Aurélien A.AGBENONCI
Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    G. L 3 semaines

    Pour y travailler, les conditions d examens sanitaires du travail sont déplorable, aucunes hygiène et aucun respect des lors que vous avez la peau un peu mat, ce qui n’est pas mon cas, la conversation changé si vous êtes européen, question de diplomatie si je peux dire. Les “autres” sans faire de jeu de mot, sont traités comme des esclaves, passeport confisqué et ils doivent en plus pays des droits à ceux qui ils leurs ont trouvé un emploi…en plus des habitations insalubre et parfois sans air conditionné. Pour certains, qui fui des pays en guerre ou la famine, c est une issue mais sans vie. Comme dit le commentateur Tchite, espérant que les familles soient indemnisé. Pour des raisons de sécurité , je resterai svp anonyme.

  • Avatar commentaire
    bito 3 semaines

    Je ne sais pas ce que les gens vont chercher dans ces pays du golfe, ils ont l’habitude de traiter les noirs comme des esclaves

    • Avatar commentaire
      Agbonin 3 semaines

      Ils n’ont pas l’habitude, ils le font au quotidien.Mais les gens courent derriere l’argent.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 semaines

    Pourvu que l’essentiel soit fait et que si cela est fait, que les victimes profitent reellement de l’aide a’ eux apportee, et que d’autres (autorite’, ambassade) ne les anarquent pas (ne tirent pas profit de leur malheur). Nous sommes aussi a’ l’etranger.