Côte d’Ivoire : Des ex-rebelles prennent d’assaut les rues de Bouaké

Côte d’Ivoire : Des ex-rebelles prennent d’assaut les rues de Bouaké

Dimanche matin, plusieurs ex-rebelles démobilisés ont montré leur mécontentement en prenant d’assaut la ville de Bouaké.

Côte d’Ivoire: le camp Soro dénonce le tribalisme du camp Ouattara (audio)

Et pour cause, ils réclament des primes non payées au gouvernement ivoirien.

Avant d‘être dispersés par la police à coup de gaz lacrymogènes, les anciens rebelles ont assiégé, dans la matinée d’hier, les rues de la deuxième ville de la Côte d’Ivoire. Une manifestation qui fait suite au non payement de leurs primes à l’instar d’autres anciens rebelles ayant rejoint les rangs de l’armée nationale et ayant reçu de l’argent de l’Etat. « Nous allons continuer si on ne nous donne pas notre argent. », a indiqué un représentant des ex-rebelles démobilisés, Aboudou Diakité, vice-président de la “cellule 39”.

Pour lui, l’Etat ivoirien doit leur remettre 18 millions de francs CFA ; une somme qu’ils auraient dû recevoir depuis un certain temps.

Il faut noter que cette sortie des ex-rebelles n’a pas été approuvée par tous les membres de la “cellule 39”. C’est le cas de Amadou Ouattara, porte-parole national de la “cellule 39”, il a réprouvé le choix de ses camarades. Selon lui, l’acte de ses camarades dirigés par le vice-président de la cellule, est un acte inacceptable. « Nous condamnons cette forme de revendication. Ce n’est pas avec la violence que nous allons obtenir quelque chose de nos gouvernants. », s’est-il indigné.

Commentaires

Commentaires du site 0