Mali : L’armée tue un chef djihadiste au centre du pays

Mali : L’armée tue un chef djihadiste au centre du pays

Dans la soirée d’hier jeudi, un chef jihadiste a été tué par l’armée malienne dans le centre du pays. Le terroriste du nom de Bekaye Sangaré appartient au Front de libération du Macina (FLM), à l’origine de plusieurs attaques contre l’armée régulière.

ONU: Paris milite pour une force africaine au Sahel

Le djihadiste a été abattu par la garde nationale (une unité de l’armée malienne) dans la localité de Mougna, située à 40 km à l’ouest de Djenné, région de Mopti. Rien n’a filtré sur les circonstances de cette opération.

D’après une source militaire,  Bekaye Sangaré avait déjà mené, le week-end dernier, plusieurs attaques dans le centre du Mali. Il avait notamment attaqué les postes de gendarmerie et de douane de Benena, non loin frontière burkinabè.

A proximité de la localité de Djenné, le chef jihadiste avait aussi assassiné un militaire de garde à un poste de gendarmerie. Malgré la poursuite organisée par la France contre les terroristes dans le nord du Mali depuis janvier 2013, les attaques persistent.

Commentaires

Commentaires du site 0