Energie : Le MCA-Bénin s’engage à dépolluer les sites devant abriter les travaux du 2è compact

Energie : Le MCA-Bénin s’engage à dépolluer les sites devant abriter les travaux du 2è compact

Le Millénium Challenge Account Bénin II souhaite agir contre toutes les pathologies liées à la pollution. Les agents commis aux travaux rentrant dans le cadre du programme d’élargissement et de renforcement du réseau électrique seront pris en compte.

Location de groupes électrogènes au Bénin : Dakpè Sossou interpelle le gouvernement

Vendredi dernier à Cotonou, les ministres de l’énergie, du cadre de vie et les responsables du MCA-Bénin ont lancé une étude  d’évaluation des matières dangereuses sur les sites d’exécution des projets de ce deuxième compact.

Travailler dans un environnement sain. C’est l’objectif principal de cette étude  d’évaluation sur les risques de pollution dans le cadre des travaux du MCA-Bénin II exclusivement axés sur l’énergie. D’après Christopher Davis, représentant résident adjoint du Millénium Challenge Corporation (MCC), « Cette étude aidera les travailleurs de la Société béninoise de l’énergie électrique (SBEE) et de la Communauté électrique du Bénin (CEB) à travailler dans des espaces assainis », a relayé l’Agence Bénin Presse.

Faire un diagnostic du degré de pollution

Ladite étude permettra d’identifier le niveau de pollution susceptible d’entraver la réalisation des travaux et surtout la santé des travailleurs sur tous les sites d’intervention du MCA II. Il s’agit de diagnostiquer les différentes formes de pollution et les matières à risque sur les lieux d’intervention.

Dépolluer et décontaminer

Il s’impose alors de prendre des mesures conséquentes. Les autorités envisagent, en fonction des menaces, la dépollution, la décontamination des sites. Car, « les matières dangereuses sont des matières ou des objets qui présentent un risque pour la santé, pour l’environnement et pour la sécurité. », a déclaré le ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou.

Des mesures de protection globale

De l’accord de don accordé par le Millenium Challenge Corporation, il faut noté que le MCC ne va pas investir dans la réalisation de chantiers nuisibles à l’environnement, à la santé ou à la sécurité. Pour le ministre Houssou, les consultants d’Antéa Group-Seat, l’entreprise retenue pour cette étude d’évaluation, il sera question de « déterminer la nature et la portée de la contamination par les matières dangereuses, de caractériser la contamination, d’évaluer les risques associés à cette pollution sur la santé et la sécurité des entreprises, des travailleurs de la SBEE et de la CEB, des riverains des sites de production mais aussi sur l’environnement. ».

A la suite des études, les consultants vont élaborer un plan d’actions pour chaque site.  Notamment, ils proposeront les mesures de décontamination des équipements, la dépollution et la gestion des sols contaminés.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 4 mois

    Au même moment, ils refusent de ratifier le protocole de Kyoto et Trump est en passe de se rétracter de l’Accord de Paris. Ils sont intéressants nos amis yankees.