Bénin – Mcpp-Ng: Mathys Adidjatou octroie des chèques aux bénéficiaires dans l’Ouémé

Bénin – Mcpp-Ng: Mathys Adidjatou octroie des chèques aux bénéficiaires dans l’Ouémé

Dans le cadre de la relance des activités du programme Mcpp-Ng (Micro crédits aux plus pauvres Nouvelle génération), Mathys Adidjatou, est allée au contact des femmes bénéficiaires du Mcpp-Ng du département de l’ouémé.

Bénin: 3 filles sur 10 sont mariées avant 18 ans

Le message phare de cette sensibilisation est le remboursement des crédits octroyés. Elle était assistée pour la circonstance du préfet de l’ouémé, Joachim Akpity. La ministre Mathys Adidjatou a donné hier de la joie au cœur des milliers de femmes bénéficiaires du programme Mcpp-Ng du département de l’ouémé, notamment des communes de Dangbo, Avrankou et Porto-Novo.

C’est dans le cadre d’une tournée de sensibilisation des potentiels bénéficiaires du Mcpp-Ng, qui vise non seulement à sensibiliser les potentiels bénéficiaires, mais aussi à se rendre compte de l’effectivité de la relance des activités du Mcpp-Ng sur le terrain, à travers la mises en place de crédits par les partenaires stratégiques Cpec et Alidé.

C’est sous une pluie battante que madame le ministre du travail de la fonction publique et des affaires sociales accompagnée d’une forte délégation composée de la directrice générale du Fnm, des membres de son cabinet et du directeur général de Alidé, Valère Houssou, a parcouru hier les trois communes précitées. La première étape fût la maison des jeunes de Dangbo en présence du maire Mathias Akowanou.

A la seconde étape à la place publique d’Avrankou centre, la présence du maire Eugène Lonégnon et ses adjoints a été effective. La troisième et dernière étape fût Porto-Novo où on a noté la présence du deuxième adjoint au maire, Dr François Ahlonsou représentant le maire de Porto-Novo empêché.

Il faut dire qu’à chaque étape, le message a été pratiquement le même. Madame le ministre Mathys Adidjatou a fait comprendre à l’assistance qu’après un bilan fait par le gouvernement, il y a plusieurs milliards d’impayés. Mais à la suite de ce bilan, le gouvernement a décidé de marquer une pause et de mettre en place des stratégies pour recouvrer ces impayés.

Mais en attendant, la ministre a fait comprendre aux potentielles femmes bénéficiaires que le gouvernement a décidé de la reprise de l’octroi de micro crédits parce que ce ne sont pas tous les bénéficiaires qui sont de mauvaise foi. « C’est la raison de la tournée de sensibilisation pour expliquer aux femmes les raisons de cette suspension, parce qu’il y a beaucoup d’intoxications autour », a déclaré Mathys Adidjatou.

Cette dernière mettra suffisamment l’accent sur le remboursement du prêt qui leur sera consenti, afin de permettre la pérennisation du programme. Pour terminer, la ministre a expliqué à l’assistance que le gouvernement n’octroie pas directement le prêt aux bénéficiaires. Il passe par des structures de financement décentralisées appelées Fsd.

Dans un appel qu’elle a lancé hier, Mathys Adidjatou a laissé entendre que le gouvernement fait bien du social, mais avec un peu de prudence par rapport au bilan du passé (de nombreux cas d’impayés qu’il s’évertue à recouvrer actuellement). Aussi, précise telle qu’un prêt n’est pas un don, car il faut toujours travailler à son remboursement. Précisons qu’à Dangbo, deux chèques de 2.000.000 FCFA et 2.500.000 FCFA ont été respectivement remis aux groupements de femmes Mawoudo et Gbénonkpo. A Avrankou, deux autres chèques ont été remis à deux groupements de femmes à savoir Affossogbé qui a reçu 1.500.000 FCFA, et Djro-Mahouton qui a reçu 4.000.000 FCFA.

Enfin à Porto-Novo, deux autres groupements de femmes, Nonvigbè et Ifèlodoun, ont bénéficié respectivement d’un chèque de 2.500.000 FCFA et 1.500.000 FCFA.

Commentaires

Commentaires du site 0