Autorité du Bassin de la Volta (ABV): Dona Jean-Claude Houssou installe la nouvelle Direction exécutive

Autorité du Bassin de la Volta (ABV): Dona Jean-Claude Houssou installe la nouvelle Direction exécutive

Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a accueilli la cérémonie de passation de charge entre les Directions exécutives sortante et entrante de l’Autorité du Bassin de la Volta.

Bénin : La location de groupes électrogènes préoccupe les députés

C’était le vendredi 30 juin 2017 au siège de l’organisme sous-régional en présence du ministre béninois en charge de l’Eau et des autorités burkinabé.

«Je tiens tout particulièrement à remercier en notre nom à tous, le Président du Faso, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV), Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré. Si nous sommes réunis ici aujourd’hui, c’est grâce à son leadership, sa volonté, son soutien et sa détermination », a dit d’entrée le Président du Conseil des Ministres de l’Autorité du Bassin de la Volta, Dona Jean-Claude Houssou.

Pour lui, le Chef de l’Etat béninois, Son Excellence Patrice Talon, tient également à la présence et à la participation effective et qualitative du Bénin aux activités des institutions sous-régionales et régionales auxquelles il appartient. Mieux, il a précisé que son pays honore et va continuer d’honorer ses engagements dans tous les domaines.

Avant de remettre solennellement aux nouveaux Directeurs exécutifs les décisions des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’ABV qui avaient validé leur recrutement par un appel international à candidatures lors 2e Sommet tenu le 04 juin 2017 à Monrovia, il a rassuré les uns et les autres.

« Je vous exhorte à exercer vos fonctions en toute responsabilité, en toute confiance et en toute détermination pour le bien-être des populations du bassin de la Volta ».

Allier richesse et social

Le nouveau Directeur Exécutif de l’ABV, Robert Yaovi Dessouassi, jouit d’une parfaite connaissance des concepts de la Gestion intégrée des ressources en eau et bénéficie d’une expérience solide du management des organismes de bassin. Par conséquent, il compte faire de son institution une référence en matière de développement durable et de lutte contre la pauvreté.

« L’eau du bassin de la Volta doit produire de la richesse à travers ses aménagements », s’est-il engagé. Son mandat sera ainsi placé sous le signe de l’innovation et du management participatif pour motiver et fédérer l’ensemble de ses collaborateurs vers l’objectif commun. La mission de l’ABV étant de promouvoir la concertation permanente et le développement durable pour un partage équitable des bénéfices en vue de la réduction de la pauvreté et d’une meilleure intégration socio-économique.

Pour Samuel Yao Atikpo, Directeur exécutif adjoint sortant, il n’y a pas de doute sur la capacité de la nouvelle direction. « Nous connaissons bien les nouveaux directeurs et nous pensons qu’ils ont l’expérience et la compétence nécessaires pour réussir leur mission », dit-il

Le Ministre burkinabé de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, a assuré la nouvelle équipe du soutien de son département et des autorités du Faso afin d’accompagner efficacement l’institution dans l’atteinte de ses objectifs stratégiques.

La charte de l’Eau bientôt disponible

Profitant de son séjour au Burkina Faso, le Président du Conseil des Ministres de l’Autorité du Bassin de la Volta est allé constater l’évolution des travaux sur l’Etude portant sur l’élaboration de la Charte de l’Eau du Bassin de la Volta. Dona Jean-Claude Houssou s’est félicité des échanges francs et des conclusions et recommandations pertinentes de l’atelier validées à l’unanimité. Pendant deux jours, des participants représentant, entre autres, les points focaux nationaux, le bureau d’études, les partenaires techniques et financiers ont été informés sur le processus, et ont validé le rapport de démarrage de l’étude. Les différentes étapes dureront deux ans.

La Charte de l’eau étant élaborée dans le cadre du projet de mise en œuvre du Plan d’action stratégique du Bassin de la Volta, l’étude portant sur son élaboration a été financée par la Banque Mondiale et le Fonds pour l’Environnement Mondial. Elle a pour but de renforcer le mandat de l’institution.

Il s’agit également d’un instrument juridique qui définira les principes directeurs pour la gestion des ressources en eau, les rôles et les responsabilités des pays riverains en matière d’utilisation et de protection des ressources en eau.

Portée sur les fonts baptismaux le 19 janvier 2007 à Ouagadougou au Burkina Faso, l’ABV a pour vision le partage du bassin par des partenaires « mus par une bonne volonté et un esprit de coopération, gérant les ressources en eau de manière rationnelle et durable pour leur développement socio-économique global ».

Rappelons qu’en marge de la passation de charges, Dona Jean-Claude Houssou a été reçu au Palais du Kosyan par Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso et Président en exercice du Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’ABV. Il en est ressorti très édifié puisqu’il y a reçu des instructions concernant la Passation de charges, et surtout des Orientations Post Second Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement tenu à Monrovia le 04 juin 2017.

Commentaires

Commentaires du site 0