Nouvelle politique de la France en Syrie: Macron prend le contre-pied de François Hollande

Nouvelle politique de la France en Syrie: Macron prend le contre-pied de François Hollande

Sur le dossier Syrien, Emmanuel Macron s’est affranchi totalement de la politique de son prédécesseur François Hollande. Pour lui, le changement de régime en Syrie n’est plus une priorité.

France: Hollande rappelle Emmanuel Macron à l’ordre

S’exprimant sur le dossier syrien lors de la clôture du G20, Emmanuel Macron a confirmé ce qu’il avait insinué en Juin dernier.

Même s’il confie ne pas soutenir la Russie sur ce dossier, Macron estime que le changement de régime en Syrie n’est pas forcement la solution au problème syrien. Pour soutenir son argumentaire, il s’appuie sur la situation qui prévaut en Syrie et en Lybie.

«On peut avec les meilleurs principes dire “Je vais remplacer tel ou tel ou tel dirigeant”, nous l’avons déjà testé en Irak et en Libye, on se réveille 5 ou 10 ans plus tard avec une situation qui est encore pire» lâche Emmanuel Macron qui relève l’échec de la politique menée par ses prédécesseurs.

Néanmoins, il assure que la France réagira si des armes chimiques sont utilisées par le pouvoir en Syrie. Ce changement radical sur le dossier syrien a surpris plus d’un.

Des inquiétudes du côté de l’opposition syrienne

Même si Macron affirme ne pas soutenir le régime de Bachar el-Assad, ce changement soulève des inquiétudes du côté de l’opposition syrienne et dans l’opinion nationale.  Le 03 Juillet dernier, une lettre ouverte intitulée «Monsieur le Président, maintenir Assad, c’est soutenir le terrorisme» était publiée dans les colonnes de Libération par des intellectuels Syrien et français. L’Elysée a quelques jours plus tard réaffirmée son soutien à l’opposition syrienne dans un communiqué.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    denis 4 mois

    FUCK OFF

  • Avatar commentaire
    denis 4 mois

    Facile de faire différent, difficile de faire bien ! Déjà ne pas donner d’argent à un dictateur ou ne pas le recevoir serait honnête ! Qu’en est il des 100 millions d’euro donné au dictateur du Cambodge l’irrévérencieux Hun Sen, sorte de Roi soleil, mafieux en chef au pouvoir depuis 31 ans qui clame : La France a du sang sur les mains et a fait tuer un journaliste et matraquer 2 députés de l’opposition entre autre… Car la liste serait trop longue !
    Bref ! Combien Francois le Mollusque, c’est mit dans les poches peu de temps avant de quitter son quinquina. Pauvre France, pauvre monde… Des pourris ici, des salauds la-bas

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 mois

    Au moins la raison et le bon sens prennent le dessus dans l’analyse de la situation en Syrie à Paris.
    Sur ce coup, l’arrogent Macron n’a pas perdu de lucidité.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 mois

    donald trump fut le 1er a deplorer la mort de khadaffi et celle de sadam hussein .
    NE DONNEZ PAS TROP D’IMPORTANCE A CE QUE MACRON DIT .
    LES FRANCAIS NE SONT PAS TROP SERIEUX .
    JE PREFERE A CE QUE L’ON LOUE TRUMP QUI EST PLUS REALISTE QUE MACRON .
    MAIS COMME LE MONMDE EST IMBUE DE HAINE ANTI – TRUMP , ON PREFERE LA POLITIQUE DE L’;AUTRUCHE .

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 4 mois

    lui ; il a une lucidité

  • Avatar commentaire
    Rachid El Celeb 4 mois

    Enfin, un peu de raison et fin d’un dogmatisme imbécile et borné. Depuis le début, il était certain que JAMAIS les russes n’abandonneraient le gouvernement syrien légal, et il n’est pas besoin de faire sciecne Po pour le comprendre, simple question de raison et de réalisme…

  • Avatar commentaire
    Kotché 4 mois

    En tout cas il était temps

  • Avatar commentaire
    driss 4 mois

    Réaliste