Projet Call-Shop au Bénin : Un nouvel espace de diffusion de spectacles à distance

Projet Call-Shop au Bénin : Un nouvel espace de diffusion de spectacles à distance

L’association Katoulati du Bénin en collaboration avec l’association Pool d’Allemagne innove, à travers le projet Call-Shop, en alliant la technologie aux arts de l’oralité.

Bénin: Des vérités de coulisses des compétitions artistiques mises sur planches

Grâce à des dispositifs techniques installés dans les deux pays, un nouvel espace de diffusion est créé pour les acteurs sans qu’ils n’aient à quitter leur territoire.

Des séances de répétition ont commencé avec les acteurs depuis le 11 juillet 2017, au Bénin et en Allemagne, pour la concrétisation dudit projet.

Diffuser des spectacles au Bénin et en Allemagne sans se déplacer, est désormais possible grâce au projet Call-Shop. Ici, la technologie est associée aux arts de la scène, à partir d’une ligne téléphonique (+229/+49), pour permettre aux acteurs des deux pays de diffuser des performances auditives.

A travers cette connexion téléphonique entre Cotonou et Hambourg, les artistes et les spectateurs seront interconnectés, et ce dans trois salles aux caractéristiques techniques identiques dans les deux villes. Depuis le mardi 11 juillet 2017, les artistes ont démarré une formation d’une durée d’un mois au Bénin comme en Allemagne, pour mener à bien ledit projet.

Intitulé « XO‘DO-ALLÔKAN-NÙ » en langue Fon et « DAS WORT AM ENDE DES HÖRERS » en allemand, ce projet est une innovation des associations « Katoulati » du Bénin et « Pool » d’Allemagne. Il vise à minimiser les complications politico-administratives auxquels sont souvent confrontés les acteurs avant d’aller jouer à l’extérieur. Entre autres complications on peut citer : l’octroi des visas, la discrimination faite aux artistes africains et l’exclusion de leurs ‘’œuvres d’esprits’’ dans les espaces européens.

A présent, l’avènement du projet Call-Shop favorise l’existence d’un nouvel espace de diffusion pour les spectacles comme le conte et le slam. Aussi, permet-t-il aux artistes d’exprimer leur talent tout en augmentant leur chance de signer des contrats pour une meilleure situation économique. Tout ceci, en restant dans leurs pays respectifs. Les spectacles seront suivis de façon simultanée avec l’interactivité des artistes et des spectateurs des deux villes. Le dispositif technique installé dans les salles équipées pour le projet, peut être également utilisé pendant des heures de la journée, comme un canal téléphonique Cotonou – Hambourg, pour des rencontres programmées ou aléatoires.

Il faut rappeler qu’après les séances de répétition, une performance va se dérouler du 11 au 27 août 2017, avec 11 séances de programmées

Commentaires

Commentaires du site 0