Bénin / Sit-in: Les jeunes volontaires en colère, le ministre Homéky rassure

Bénin / Sit-in: Les jeunes volontaires en colère, le ministre Homéky rassure

Les volontaires d’expertise professionnelle du Bénin, promotion 2015 réclament de vive voix les arriérés d’allocations que le gouvernement leur doit. Ce matin, ils ont tenu un sit-in devant le ministère de la jeunesse et des sports.

Bénin: 1ère journée de la ligue 1 / Requins Fc # Uss Kraké 1-1

Ils sont très fâchés. Le gouvernement doit plusieurs mois d’allocations aux jeunes volontaires d’expertise professionnelle déployés dans les services publics et privés. Et ceux-ci réclament le paiement intégral de tous les arriérés de leurs allocations forfaitaires de même que le payement régulier les mois à venir.

Les jeunes volontaires exigent le payement de leurs primes de démobilisation en fin de contrat.  Pour eux, il n’est pas exclu qu’ils soient pris en compte par le ministère de la fonction publique, comme promis par le gouvernement.

L’ultimatum

« Attention ! », ont-ils menacé le ministre. Les volontaires donnent un ultimatum de quelques jours au gouvernement. En cas de non satisfaction de tous leurs points de réclamations, les volontaires d’expertise professionnelle promettent de durcir de le ton.

Le ministre Homeky rassure

Le ministre de la jeunesse Oswald Homeky a reçu le message des volontaires. Mais, il a tenu à expliquer aux jeunes que le retard du paiement de leurs allocations n’est pas synonyme d’un manque de volonté de la part du gouvernement. Il s’agit d’un problème de mobilisation de ressources. Homeky rassure les volontaires. Ils rentreront bientôt en possession de leurs droits, seulement, il faut qu’ils accordent du temps au gouvernement.

Toutefois, le ministre de la jeunesse interpelle les volontaires. Ils ne remplissent pas convenablement leur part du contrat, a-t-il dénoncé. Il fustige notamment le retard et l’absentéisme récurent observé concernant certains volontaires. Sur ce, Oswald Homéky reste ferme.

« Nous ne pouvons pas continuer à payer des personnes qui ne travaillent pas. Ça, c’est très clair. ».

Commentaires

Commentaires du site 0