Tchad / Lutte anti-terroriste : Les étrangers soumis à des contrôles

Tchad / Lutte anti-terroriste : Les étrangers soumis à des contrôles

La police et la gendarmerie ont mené  une opération de contrôle de routine, en vue de dénicher d’éventuels étrangers en situation irrégulière dans le pays.

Afrique du sud : “vous appelez vos propres frères africains des étrangers et un Blanc, un investisseur” Julius Malema

La journée de dimanche dernier a été tracassante pour bon nombre d’expatriés au Tchad. 

Ils sont 262 étrangers à être interpelés dimanche au Tchad. Près de la moitié ont recouvré leur liberté dans la journée, a annoncé rfi. A l’origine, les autorités tchadiennes ont voulu s’assurer que les étrangers sont tous enregistrés dans leurs ambassades et consulats respectifs et détiennent leurs papiers.

Parmi les personnes interpelées, figuraient des Sénégalais, Camerounais, Centrafricains, Nigérians et Burkinabè. La rafle menée conjointement par la police et la gendarmerie a surpris certains de ces expatriés très tôt dimanche. Les 262 personnes ont été gardées dans les locaux de la police et de la gendarmerie.

Après le contrôle d’identités, plus d’une centaine ont été libérées. En majorité, ils sont de petits artisans, des manœuvres ou encore des prostituées, informe rfi. Cette vague de libération a été aussi effective grâce à l’intervention des consuls et ambassadeurs.

Dirigée pour prévenir et lutter contre le terrorisme au Tchad, cette opération de routine qui dure déjà près d’un an, est régulière, selon les forces de l’ordre.

Commentaires

Commentaires du site 0