Affaire Léhady Soglo : le PCB critique Toboula, Djogbénou et Talon

Affaire Léhady Soglo : le PCB critique Toboula, Djogbénou et Talon

Après les derniers événements qui ont tourné autour du maire de Cotonou, Lehady Soglo, plusieurs personnalités s'étaient exprimés. Le Parti communiste du Bénin n'est pas resté longtemps silencieux. Découvrez ci-dessous le communiqué officiel du parti.

Bénin: Serge Prince Agbodjan explique et analyse le rappel à l’ordre de Djogbénou par la Cour

Acharnement de Talon contre Lehady Soglo : Déploiement de l’arbitraire et escamotage de la véritable lutte contre la Corruption et l’impunité

Le peuple et l’opinion internationale ont assisté, presqu’en direct, tout au long de la journée du vendredi 28 juillet 2017 au déploiement de l’acharnement du pouvoir de Talon contre Léhady SOGLO :

Le moins que l’on puisse dire, c’est la précipitation et l’enchevêtrement des événements tant sur le plan administratif que sur le plan policier et judiciaire contre un même individu, sans parler des actes de division politique entrepris et en cours contre lui au sein de son parti “La Renaissance du Bénin”.
Les explications cafouilleuses du ministre DJOGBENOU le lendemain matin, 29 juillet 2017 n’ont fait que confirmer les desseins du pouvoir.

L’acharnement et l’arbitraire apparaissent de façon flagrante. Et l’indignation de tous les démocrates et de leurs organisations, de tous ceux qui n’émargent pas dans les coulisses du nouvel autocrate Patrice Talon est légitime. Le peuple se rend de plus en plus compte que TALON veut se soumettre tout le monde et réprimer tous ceux qui osent lui faire obstacle.

Que la gestion de la mairie de Cotonou pose problème, personne n’en disconvient et il n’est qu’à se référer à toutes les récriminations des Cotonoises et des Cotonois. Mais une véritable lutte contre la mauvaise gestion exige des procédures qui ne portent pas suspicion de règlements de compte politique.

Or, le gouvernement de TALON, son préfet TOBOULA, son ministre DASSIGLI et son “Cissé”, Olivier BOCCO sont tous impliqués dans des affaires mafieuses diverses. Tous les audits sur les gros scandales sont, soit soigneusement cachés, soit ne couvrent que la période 2012-2015, période où TALON et ses amis, KOUPAKI, Sacca LAFIA et autres n’étaient plus directement aux affaires.

Les auteurs des scandales sont soumis au chantage : soit, ils se soumettent et se rallient à la politique de l’autocrate et ils sont absous, (cas de Sacca LAFIA dans Maria-gléta où TALON a décidé de ne pas regarder dans le rétroviseur, cas de Barthélémy KASSA et autre Rock NIERI, pour lesquels un non-lieu a été prononcé, cas de OKOUNLOLA dans l’affaire Machines agricoles avec Olivier BOCCO, etc…), soit, ils s’opposent et ils sont harcelés.

L’arbitraire dans le cas de la mairie de Cotonou apparaît de façon d’autant plus flagrante, lorsqu’on le compare au cas de la mairie de Porto-Novo. Là-bas, le maire Emmanuel ZOSSOU, impliqué dans un scandale financier de 250 millions de francs cfa et épinglé par la Brigade Economique et Financière n’est pas « suspendu », mais au contraire est toujours libre et peut être en compagnie des membres du gouvernement de TALON pour lancer des travaux. En effet, parce membre du PRD d’Adrien HOUNGBEDJI que TALON déclare être son mentor.

Au total, les actions de TALON ne visent nullement la lutte contre la corruption et l’impunité. Au contraire, elles escamotent et sabotent cette lutte exigée par le peuple. D’ailleurs, TALON est incapable de cette lutte, sa fortune étant le fruit de la corruption et sa gestion actuelle pue la corruption et la magouille par tous les pores. Son objectif, c’est éliminer tous ceux qui au sein du peuple et de la haute-bourgeoisie lui font ombrage pour asseoir son pouvoir dictatorial et autocratique.
C’est pourquoi le Parti Communiste du Bénin est d’accord avec le Front pour le Sursaut Patriotique pour dire « Le peuple béninois doit se lever pour arrêter la dérive….La Patrie est en danger ! »
Enfants du Bénin debout !

Cotonou, le 31 juillet 2017
Le Parti Communiste du Bénin

Commentaires

Commentaires du site 34
  • Avatar commentaire
    Morel Guidi 3 mois

    Mon cher @Sonagnon
    Vous perdez votre temps à vouloir expliqué à @Amaury un français simple et limpide. Il a fait son choix de rester dans la mauvaise foi.
    J’ai arrêté de lui expliqué car son cas est désespéré.
    La loi en son article 77 parle d’assentiment de la personne chez qui la perquisition doit se faire. L’assentiment n’est pas synonyme de mandat . L’officier doit juste se présenter et donner la raison de la perquisition et trouver 2 témoins en présence de la personne concernée. Le MANDAT DE PERQUISITION n’est pas une OBLIGATION ET NON PAS DU TOUT dans le code de procédure pénale au BÉNIN.
    À mon humble avis c’est quand la personne s’oppose à la perquisition que l’officier revient en force avec un mandat du procureur pour le forcer.
    Mais quand il est question de vie ou de mort je ne crois pas qu’un policier attendra un mandat pour defoncer votre portail et rentrer chez vous.
    Mais ici nous sommes juste dans le cas d’une perquisition simple et claire.
    C’est désolant de voir que les gens refusent de voir la vérité.

    • Avatar commentaire
      Amaury 3 mois

      @Morel,

      Cest votre cas qui est désespéré car vous tentez de justifier la forfaiture d’un gouvernememt à la dérive.
      Répondez aux questions que j’ai posées à @Sonagnon : dans quel cas je peux m’opposer vu que la loi a prévu mon consentement et dans quel cas je dois m’y plier sans broncher?

      • Avatar commentaire
        Morel Guidi 3 mois

        Mon cher @Amaury
        Nous y voilà encore une fois de plus.
        Une simple lecture est quand même suffisant pour comprendre à moins d’être de mauvaise foi, mais bon plus rien ne me surprend venant de vous.
        Je ne justifie rien du tout on parle de droit et rien que sa.
        La loi est claire et limpide.
        Relisez les articles et plus précisément le Numéro 77. On demande juste l’assentiment.
        Le mandat de perquisition n’est pas obligatoire j’insiste.
        Maintenant la loi n’a pas prévu de cas précis dans lequel un individu peu s’opposer à une perquisition, vue qu’il est censé s’y plier.
        Alors nous n’allons pas nous lancer dans des hypothèses car il y en aura des milliards.
        Logiquement et très souvent c’est quand les gens se reprochent des choses qu’ils s’opposent à une perquisition d’un officier de police judiciaire, en l’obligeant à revenir avec un mandat , et comme cela ils ont le temps de faire disparaître les preuves de leur forfait.
        Car dans 100% des cas ils savent qu’il y a une enquête en cours contre eux Donc l’effet “je ne suis pas au courant ” ne marche pas.
        Merci

        • Avatar commentaire
          Amaury 3 mois

          @Morel,

          Relisez vous et vous allez voir ce qui ne va pas fans le cas de Lehady.
          Je vous défie de me donner un seul cas où les policiers se déportent chez vous pour dire qu’ils veulent perquisitonner alors même que vous n’êtes même pas convoqués, vous ne savez même pas qu’il y a une procédure ouverte contre vous.
          Dans tous les cas, trop parler donne gouatre comme disent nos frères ivoiriens (rire !). La cour suprême et le tribunal connaîtront le cas Léhady et on va rigoler.

          • Avatar commentaire
            Jojolabanane 3 mois

            Rire !
            Réfléchissez Monsieur Amaury, les cas que vous exigez sont 70% des cas traités par la police pour faire fonctionner l’effet de surprise. Rien de nouveau et de surprenant. Elle n’est surprenant qu’à ceux qui mélangent comme vous, le droit à la morale.

          • Avatar commentaire
            Morel Guidi 3 mois

            Merci @jojolabanane
            Moi j’en ai terminé avec @Amaury , sa mauvaise foi est légendaire et son ignorance n’est plus à démontrer.
            Bonne chance à vous mon cher

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    @Sonagnon,

    Vous m’étonnez parlant de perquisition. La loi n’a jamais dit qu’il ne faut pas de mandat alors qu’elle a clairement dit que je peux refuser d’être perquisitionner. Conclusion : la perquisition doit être autorisée par une autorité judiciaire pour ne pas être contestée.
    Je suis d’accord que les voleurs payent mais conformément à la loi sans qu’on ne dise qu’il s’agit d’un règlement de comptes politique.

    • Avatar commentaire
      sonagnon 3 mois

      Mon cher ami Amaury!!!
      A aucun moment le code de procédure pénale du Bénin, que je viens de consulter à nouveau ne prévoit une quelconque autorisation dans le sens que vous parlez.

      Les articles 50 et 53 autorisent la perquisition de jour comme de nuit, pour un certains nombre de crimes: Article 53″(…) Il en est de même en matière d’enquêtes et de recherche d’informations relatives aux infractions à caractère économique et financier, au terrorisme, au trafic de drogue, à l’enrichissement illicite et à la pédophilie”.

      Il est vrai que l’article 77 parle d”assentiment de la personne chez qui la perquisition a lieu, mais les articles, 50 et 53 n’en parlent pas du tout, mais autorisent tout simplement en énumérant les cas.

      Article 50 : Si la nature du crime est telle que la preuve puisse en être acquise par la saisie des papiers, documents ou autres objets en la possession des personnes qui paraissent avoir participé au crime ou détenir les pièces ou objets relatifs aux faits incriminés,l’officier de police judiciaire en informe le procureur de la République et se transporte sans désemparer au domicile de ces dernières pour y procéder à une perquisition dont il dresse procès-verbal”.

      Conclusion, personne ne délivre un mandat pour une perquisition, le code en vigueur au Bénin ne le prévoit pas en tout cas, et au regard des articles 50 et 53, la perquisition sans mandat est légale, et l’assentiment de la personne chez qui elle se déroule n’est même pas obligatoire.

      • Avatar commentaire
        Amaury 3 mois

        @Sonagnon,

        Vous interprétez le code comme vous l’entendez.
        Question: dans quel cas je peux dire non et dans quel cas je suis obligé de m’y plier sans broncher ?

        • Avatar commentaire
          Jojolabanane 3 mois

          Non M. Amaury
          Il interprète à juste titre la loi.
          Mandat de perquisition relève des films hollywoodiens ou de colombo

          L’officier de la police judiciaire n’a besoin d’aucun mandat, il a simplement besoin d’aviser le parquet……la perquisition relève des seules initiatives de l’OPJ

        • Avatar commentaire
          Jojolabanane 3 mois

          Mieux M. Amaury

          Lorsque la police se présente tôt le matin pour perquisitionner un suspect en brisant sa porte d’entrée, elle est munie d’un mandat d’amener délivré par un juge d’instruction qui a autorisé l’arrestation et la perquisition…..c’est différent dans une enquête préliminaire dans laquelle la police judiciaire à pouvoir de décider de lui-même de mener une perquisition…dans ce dernier cas, il a simplement besoin d’aviser le parquet.

          L’assentiment du suspect est souvent interprété par sa présence lors de la perquisition, il a très peu de chance de s’y opposer. Si jamais par extraordinaire l’intéressé refuse la perquisition suivant l’article 77, là l’opj demande au parquet un mandat formel…….

          Léhardy n’a jamais opposé un refus, il a simplement pris la clé des champs en toute méconnaissance de ses droits…..

          • Avatar commentaire
            Amaury 3 mois

            @jojo,

            Je suis en phase avec avec votre avant dernier paragraphe. Et pour éviter que l’individu ne profite pour dissimuler des choses, il faut prendre une autorisation avant de débarquer ou prendre le soin de le convoquer pour qu’il sache qu’on lui reproche des choses qui obligent a aller perquisitionner chez lui.
            Lehady n’avait pas opposé d’oppositon mais ses avocats l’ont fait à sa place ce qui a obliger les policiers a aller chercher un mandat d’amener. Bizarre non ?

          • Avatar commentaire
            Jojolabanane 3 mois

            Monsieur Amaury
            Nous parlons droit ici et non la morale
            Il y a dicernément en application de la loi et non la morale en application de la loi, c’est ce que vous ignorez.
            Apportez nous l’extrait du code de procédure pénale qui fait obligation à la police de convoquer le suspect avant de procéder à la perquisition de son domicile et l’extrait du code pénal qui autorise les avocats à répondre en lieu et place du suspect ou à opposer leur rejet d’une perquisition dans une enquête préliminaire de la justice…..l’obstruction à la loi est très chèrement réprimandée par la loi.

            Encore une fois M. Amaury, on s’en fou de la morale dans l’application de la loi.

            À vous entendre parler, il faut prévenir les dealer de drogue que la police s’apprête à venir perquisitionner leurs domiciles !

            Notez cher Monsieur que l’effet de surprise est l’arme fondamentale de la réussite d’une enquête policière.

          • Avatar commentaire
            sonagnon 3 mois

            Mr Amaury,
            Mr Jojolabanane vient de tout dire!!!

            On peut bien faire l’objet d’enquête policière sans le savoir, et une perquisition surtout en matière criminelle en est la manifestation.

            Et n’attendez pas que l’OPJ demande votre assentiment pour agir, lorsque la police soupçonne que des terroristes cachent des armes dans un domicile.

            Alors qu’au Bénin les infractions à caractère économique et financier, de drogue de terrorisme etc… sont au même au rang au regard de l’article 77 du code de procédure pénale.

      • Avatar commentaire
        Gombo offline 3 mois

        @Sonagnon
        Non seulement l’accord du proprio est obligatoire, il doit obligatoirement etre inscrit au Pv de perquisition (art 65)
        L’epouse de LVS etant co-proprietaire a le droit de s’opposer a une perquisition de la police meme si son mari est absent

        • Avatar commentaire
          sonagnon 3 mois

          Mr GOMBO et Amaury, je crois que le débat est clos à ce sujet, assentiment ou non, une perquisition est bien possible au Bénin, il appartient à l’OPJ d’apprécier.
          En cas de crime, n’attendez pas que l’OPJ ait votre assentiment, il fera son travail, au besoin par la force.

          Et dans le cas de Léhady SOGLO, c’est une suspicion de crime, alors tout est légal.

          En somme, l’assentiment stipulé a ses limites dans le cadre d’une enquête préliminaire relative à certains crimes, dont les crimes économiques. Si non ce serait trop facile!!!!

  • Avatar commentaire
    Goudjo 3 mois

    Les communiste n ont jamais dis de voter pour talon inh, et aussi tout se qui se passe a Cotonou c est paerce-que lehady ne veux pas suivre bêtement talon dans ces désordre, mais se que talon oublie il est entrain de faire lehady le Dieu de Cotonou car les cotonoire n aime pas ces acharnement

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    Gont Gont . TU DOIS ETRE LE PERE FONDATEUR DE LA NIAI.SERIE .
    AS-TU JAMAIS VU DEPUIS LA CONFERENCE NATIONALE , LE PCB APPELER A VOTER POUR UN PARTI QUELCONQUE ?
    AVEUGLE PAR LA MAL INFORMATION ET LA MAUVAISE FOI , TU DEVRAIS TE RESAISIR , HOMME AU NEZ RABOU.GRI.
    LEHADY VAINCRA CAR DIEU N’AIME PAS L’INJUSTICE .
    VIVE LE PCB.
    VIVE LES SOGLOS !

    • Avatar commentaire
      Gont Gont 3 mois

      Mort de rire Franck Makon. Merci pour le compliment de mon nez.

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 3 mois

    Je suis désolé de l’écrire mais le PCB ne peut pas venir aujourd’hui nous dire que Patrice Talon est ceci ou cela.

    C’est dans ce même pays le Bénin que vous avez appelé à voter pour lui parce que refusant la Françafrique et ses sbires.

    Vous saviez qu’il était et pourtant vous avez battu campagne pour lui.

    Je n’aime pas l’homme mais je regrette, vous dirigeants du PCB, êtes mal placés pour venir ravaler vos vomissures. Circulez, il n’y a rien à voir.

    • Avatar commentaire

      avez vous une declaration du PCB appelant a voter Talon ?
      je serais curieux de la lire…
      si ma memoire est correcte, le pcb a appeler a ne pas voter Zinsou, mais je n’ai pas le souvenir d’un appel positif (voter Talon)…

      • Avatar commentaire
        Gont Gont 3 mois

        Grand Frère Gombo,
        Évitons de faire de la circonlocution. Évitons de tourner autour du pot.
        Nous sommes en face de deux candidats. Lorsque j’appelle à ne pas voter pour tel candidat, implicitement je demande de voter l’autre puisqu’il faut de toutes les façons choisir un quelqu’un.

        Donc je considère que le PCB a opté pour Talon.

        Mieux, des dirigeants du PCB ont battu campagne pour le compte de monsieur Talon. Les images lors des campagnes électorales à la télé en témoignent.

        • Avatar commentaire

          La rumeur dit que le PCB a oppose une fin de non recevoir a Talon quand celui ci cherchait des soutiens avant d’entrer en campagne…
          Je ne sais quel dirigeant du PCB vous avez vu battre campagne pour Talon …
          Mieux quand Talon a nomme Agbahoungbata, le PCB a publie une déclaration pour clairement dire que Agbahoungbata n’était plus membre du parti depuis belle lurette et qu’évidemment il ne représentait pas le parti dans le pouvoir de la rupture..
          Certes le PCB et Soglo père étaient dans le front anti wahallah ( ou qqch comme cela) mais de la a dire qu’ils ont appelé a voter Talon est un pas difficile a franchir…
          Personnellement j’étais contre la candidature de LZ, mais dans le même temps, j’ai dit que Talon etait un vo-leur et imposteur et que la fortune d’Ajavon faite dans une activité illégale posait problème…
          La vie n’est pas binaire, et on ne peut pas gommer les nuances dans les positions des gens…

          • Avatar commentaire
            Tundé 3 mois

            Réponse d’un apparatchik du PCB. Les anarcho-gauchistes ont repris du service. Ils recherchent une mèche pour aller à leurs assises nationales.

            Ce PCB me fait rire jusqu’aux oreilles . De vrais indécrottables . L’action communiste est eteinte partout dans le monde, le PCD, notre parti cabine téléphonique, continue de rêver pouvoir prendre le pouvoir.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 mois

    Pour moi il n’y a pas de délicatesse à avoir pour un prédateur de denier public.
    Encore que la loi ne prévoit pas de mandat pour une perquisition.

    Cette fois ci je ne partage pas le point de vue des communistes.

    Pour ce qui concerne les conditions de suspension, Talon et son équipe ne restent aucune procédure réglementaires dans leur gouvernance. Ils ne sont pas à leur premier coup. Mais nous n’allons pas pleurer les malheurs d’un prédateur de deniers publics.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 3 mois

      @ Sonagnon,

      Si la loi ne prevoit pas de mandat pour une perquisition, c’est un vide qu’il faudra combler le plus vite que possible.Ne trouvez-vous pas?

      Partout dans les Etats respectant les principes de l’état de droit, Le domaine privé des gens est sacré. L’Etat n’a rien à y voir sauf sur mandat de la justice.

      On ne peut pas d’un côté admettre le droit à l’inviolation du domicile privé par les agents de l’Etat et de l’autre côté laisser la possibilité ouverte pour que le pouvoir exécutif sur des accusations inventées puisse à tout moment infiltrer le domicile et l’intimité des gens pour les humilier.

      En tout cas s’il arrivait que moi je recevais de telle visite, je ne vais pas me cacher, mais je vais les descendre un à un. La liberté n’a pas de prix.

      Savez-vous pourquoi, aux Etats Unis chacun est autorisé à porter une arme de defense? C’est pour être à égalité avec les forces de l’ordre en cas de violation délibérée du droit et de la liberté par les agents en cas d’usurpation et d’abus de pouvoir.

      “Talon et son équipe ne respectent aucune procédure réglementaire” comme vous dites, mais vous ne voulez pas pleurer les malheurs d’un prédateur de derniers publics.

      Quel juge, Quelle chose jugée a indiqué Lehady Soglo comme prédateur de derniers publics comme vous affirmez?
      Dans la République, ce n’est pas Talon (lui-même grand prédateur de derniers publics) qui va indiquer la culpabilité des gens pour que l’on puisse y croire. Celle-ci est prononcée par les instances judiciaires.

      Le pouvoir exécutif accuse et fomente des faits pour détruire un adversaire politique. Nous devrons savoir distinguer cela des faits pouvant se raprocher d’une procédure réglementaire et surtout tenir à cela, si nous aimons les victimes des fausses accusations ou pas.

      Aujourd’hui nous savons que sous la gouvernance de Talon tout est faux et il ne peut pas y avoir une procédure engagée dans les règles de l’art.

      Car ce n’est pas en mélangeant les genres que nous ameneront la Population à respecter l’ordre et les lois.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 3 mois

        Mr Napoléon 1, ne faites pas de confusion.
        Une enquête préliminaire est est bien règlementée par le code de procédure pénale au Bénin. Et ce code a été voté, déclaré conforme à la constitution et promulgué.

        C’est la loi du Bénin.
        Si vous voulez vivre au USA allez y!!!
        Nous n’avons pas voulu Talon président, mais on dit que le peuple a voté Talon. On n’a plus le choix, nous allons notre partition, lutter pour que ça avance.

      • Avatar commentaire
        Tundé 3 mois

        Même au USA, quand l’agent de police estime qu’il y a le risque de danger pour des personnes dans une maison où un risque de destruction de preuve d’un crime,il accède au domicile privé pour une perquisition sans un mandat du juge. SeulS les avocats et leurs cabinets qui sont blindés par la loi.

        Les gens racontent du n’importe au Benin parce qu’ils se servent de la politique comme bouclier pour commettre les crimes.
        Ajavon qui n’est pas un élu du pays , s’est aussi servi de son rang de 3eme aux élections pour ne pas pouvoir se soumettre à la justice du pays.
        Je comprends de plus en plus, l’engouement des gens à investir le champ politique. Ils n’ont aucune motivation pour servir le peuple mais plus tot, ils se positionnent pour dilapider les fonds publics en toute impunité.
        Je serai partisan de la terreur sur les indélicats. La peine de mort doit être rétablie pour punir les crimes économiques en Afrique. Ils sont des milliers , ces indigents qui pétrissent par manque d’eau, d’éducation , de soins et d’hygiène. Donc, il faut la loi du talion, Les pilleurs tuent indirectement des milliers de pauvres , il faut les pendre en retour. Aucune loi ne doit protéger les gestionnaires de fonds publics. CE sera une condition préétablie et ils devront les accepter avant de renter en fonction . Je suis certains qu’ils seront peu nombreux à postuler et se libérera d’une bonne partie de la racaille.
        Dites moi comment Lehady qui n’a jamais été employé nulle part ailleurs que dans le sérail, peut justifier son train de vie ….

        • Avatar commentaire

          Tunde invente des pratiques de son Talon Land…
          Il y a une difference entre arreter un crime qui est en train de se commettre et une perquisition…

          LVS a t-il un crematoire chez lui y bruler des pieces compatables?
          Vous etes ridicule dans votre attitude de griot invetere !!!

          La police n’est autorisee a penetrer un domicile -sans mandat-( y compris une voiture) que si un crime est en train d’etre commis et que l’intervention de la police permet d’arreter le crime!!!

          Dites nous le crime qui etait en cours au domicile de LVS ?
          Faut pas nous prendre pour des idiots comme le Djogbenou qui vient raconter n’imoorte quoi a la tele !!!

          De quelle justice parlez vous enfin ?
          Ou est la plainte du parquet ???

          C’est du delire mafieux!!!

    • Avatar commentaire

      @Sonagnon
      Il faut qu’on soit sérieux dans ce pays !

      1- La loi ( art 65 du code de procédure pénale) prévoit qu’on peut refuser la perquisition. Ça veut qu’elle ne peut être imposée que sur la base d’un acte émis par une autorité judiciaire et s’imposant a tous ( mandat)

      2-vous dites que LVS est prédateur. Peut être…Mais a ce jour, vous et moi n’en savons rien. le seul acte qu’on a, après de nombreux audits répétés,ce sont les accusations portées par l’arrêté de Dassigli.
      Ces accusations si elles sont fondées -ce qu’un débat contradictoire au tribunal doit prouver- pourraient indiquer une mauvaise gestion de la mairie ( relation maire – conseil municipal, montants de primes démesurés, etc…), mais pas le vol ou le détournement.
      En quoi un salaire de 5 millions a Toboula serait légitime et 2 millions au maire la seule ville du département serait illégitime ? Pour moi les deux sont démesurés, mais personne n’a accuse Toboula et son patron Talon de prédateur -qu’ils sont par ailleurs- a cause de cela.
      On peut estimer a juste titre que 10 millions de frais de représentation sont démesurés eu égard a la misère des populations de Cotonou. Mais a combien s’élèvent ces indemnités pour les ministres et le président ?

      Le problème auquel nos faisons face ici, ce n’est pas la mauvaise gestion de la mairie de Cotonou, mais la machination politique pour abattre un adversaire ou concurrent.

      Cela est INACCEPTABLE

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 3 mois

        Mr Gombo, la classe politique béninoise est spécialisée en machinations et intrigues.
        Je ne perdrai pas mon temps pour chercher à faire la part des choses.
        Un prédateur est pris, appliquons lui la vindicte populaire!!! C’est tout!!!

        L’argent du contribuable qu’on utilise pour s’enrichir c’est ça mon problème.
        Alors que les ressources dont nous disposons ne sont pas si importantes,plutôt que de les utiliser rationnellement pour le développement du pays, ils les utilisent pour s’enrichir!!!

        C’est quoi la politique??? Pour moi c’est servir le peuple, mais voilà qu’ils se servent et refusent d’assurer leurs missions.

        Que ce soit Talon et son équipe, Léhady, c’est les mêmes.
        Commençons par mettre hors d’état de nuire le maillon le plus faible. C’est pourquoi il faut taper sur Léhady jusqu’à ce qu’il ne puisse plus revenir aux affaires.

        Quand l’occasion se présentera pour Talon, on fera de même, et avec la plus grande adversité.

        • Avatar commentaire
          Gombo 3 mois

          En approuvant les methodes mafieuses de Talon et son clan, vous rendez plus difficile la lutte contre l’impunite, car vous renforcez les esc-rocs, contribuez a affaiblire les librrtes democratiwues necessaires pour mener ce combat…
          Objectivement vous devrnez complice de l’impunite…
          Desole de vo us le dire…

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 3 mois

    Nous attendons avec impatience les réactions de l’ex-maire de Cotonou Nicephore Soglo. Chacun doit savoir que la politique n’est pas un JEU d’enfant !

  • Avatar commentaire
    leo 3 mois

    ca va commenser bientot . ce serait le debut de la fin de talon