Affaire Léhady Soglo : Les membres du Cdcc relèvent beaucoup d’irrégularités

Affaire Léhady Soglo : Les membres du Cdcc relèvent beaucoup d’irrégularités

Les membres du Conseil départemental de concertation et de coordination (Cdcc) du Littoral, étaient face à la presse vendredi dernier dans l’enceinte de la mairie de Cotonou, suite à l’audition suivie de la suspension du maire Léhady Soglo.

Renaissance du Bénin : Les structures de base de Cotonou soutiennent Léhady Soglo

Ils ont souligné plusieurs irrégularités dans la procédure et parlent d’«une fausse et grossière manipulation». «La procédure observée le vendredi 28 juillet 2017 est entachée de beaucoup d’irrégularités et de suspicions. La procédure pose problème et ne permet pas d’atteindre les objectifs de bonne gouvernance.» C’est la conclusion à laquelle sont parvenus les membres du Conseil départemental de concertation et de coordination (Cdcc) du Littoral dans leur analyse sur l’audition, puis la suspension du maire Léhady Soglo.

Dans leur déclaration lors d’une conférence de presse le même jour dans l’enceinte de la mairie de Cotonou, ils ont, en rappelant les faits, mentionné qu’«au sujet de l’invitation à prendre part à la session extraordinaire du conseil vendredi dernier, aucun motif clair n’a été mentionné ». A les en croire, « c’est sur insistance au cours de la séance que les membres du Conseil tout comme le Maire ont eu connaissance des faits reprochés au Maire, par le biais d’un questionnaire en 10 points ».

« Sur les 21 membres du Conseil, 20 ont demandé un report de séance afin de permettre au Maire d’apporter des réponses au questionnaire à lui soumis. Mais l’ensemble du Conseil s’est vu opposer un refus catégorique par le Préfet qui a poursuivi son audition sans tenir compte du souhait des 20 autres membres du Conseil. Les membres ont estimé qu’ils n’étaient pas en mesure de se prononcer parce que n’ayant connaissance d’aucun dossier », indiquent-t-ils.

Une décision du ministre de la décentralisation sans fondement

Suite à cette méconnaissance du dossier exprimée par ces 20 conseillers, « il n’y a donc eu ni de délibération ni de recommandation du Cdcc le vendredi dernier», d’après la déclaration. Il ne saurait alors y avoir d’arrêté de suspension venant du ministre de la décentralisation ce vendredi, car selon la loi 97-028 du 15 janvier 1999 portant Organisation de l’administration territoriale en république du Bénin, «le Cdcc connait des fautes lourdes reprochées aux maires et aux conseils communaux, et ses délibérations donnent lieu à des recommandations des préfets ».

En l’absence d’une délibération, les membres du Conseil se disent «étonnés et surpris que le ministre de la décentralisation vise une supposée recommandation du Cdcc comme suit: ‘’Vu les recommandations du Conseil départemental de concertation et de coordination réuni en sa séance extraordinaire du 28 juillet 2017, laquelle a connu de l’audition du Maire de Cotonou sur les faits et irrégularités relevés contre lui par des missions d’audit, des plaintes de conseillers municipaux et des mentions de l’autorité de tutelle’’.

« Cet avant dernier visa est une fausse et grossière manipulation» affirment les conseillers. Prêts pour n’importe quelle contradiction, ils invitent le Ministre de la décentralisation à rendre public lesdites recommandations

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    KOFFI 3 mois

    C’est bien dommage les agitations de ce gros porc qui vont biaiser la procédure et permettre à Léhady de s’en sortir. Ou, ils font exprès pour qu’il échappe à la justice. Un dossier devant les tribunaux après 4 audits et on s’empresse de le suspendre de manière cavalière. Tout le monde sait tous les milliards dilapidés depuis 14 ans sans aucun résultat à Cotonou avec des faits bien connus de détournement et ce gouvernement est incapable de le coincer. Où a t il travaillé pour avoir autant de richesses? et son ancien directeur financier milliardaire lui aussi, parti se cacher à l’assemblée sous les couilles du Prégo avec le soutien au PAG en couverture.

  • Avatar commentaire
    sonagnon 3 mois

    Pour moi la suspension de Léhady n’est pas du tout réglementaire, on peut ouvrir une information judiciaire à son encontre, faire une perquisition, même le garder à vue pour les nécessités de l’enquête….

    Nous avons vu des maires en détention sans perdre leur mandat au Bénin!!!

    Pourquoi TALON cherche à humilier les SOGLO????
    Toute la question est là. Sur ce point, personne ne peut ignorer le rôle joué par Maman Rosine SOGLO dans l’échec de la révision de la constitution. Je me rappelle de sa brillante lettre au Président de l’assemblé, c’est pourquoi je l’appelle aussi désormais maman!!!

    Mais pour moi, rien n’excuse une mauvaise gestion de la mairie, si quelqu’un a les mains sales, la justice s’en occupera, même Patrice TALON.

    C’est pourquoi, je souhaite qu’aucun député, ministre ou Président de la République ne puisse être à l’abri d’une enquête judiciaire pour des fait de corruption et de malversation.

    La corruption et les malversations sont les principaux maux qui empêchent le développement de nos pays, alors adaptons nos lois pour lutter contre ce maux à la racine, du moment où ceux qui sont à la base de la grande corruption et des grandes malversations, ce sont les ministres, les députés et les Présidents!!!

    Je me demande comment on pouvait efficacement lutter contre la corruption endémique et la dilapidation de nos maigres ressources, en protégeant les plus grands malfaiteurs, et en tapant seulement sur ceux qui ne font que des larcins????

    • Avatar commentaire
      Ac 3 mois

      Bien dit! C’est une justice sélective. Les kassa, olivier bocco et rock nieri sont peinard et pourtant les affaires dans lesquelles ils sont impliqués portent sur plusieurs milliards de nos franc. Idem pour le maire de portonovo qui lui n’a pas été suspendu.

  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI 3 mois

    lorsque les zozos sont en erreurs, ils utilisent la ruse et la rage pour se défendre.

    Ce même Toboula qui s’est toujours agité dans sa vie privée ainsi que celle professionnelle, n’a plus de boussole pour être suivi dans ses agissements.

    Voilà un donneur de leçon qui a été lui-même vers la fin 2015 parmi ceux qui ont eu à faire usage de fausse attestation, usage d’attestation falsifiée et d’escroquerie, qui veut aujourd’hui se comporter comme un citoyen digne de foi.

    Il a toujours pensé que la confiance que son mentor a placé en lui en le nommant Préfet du Littoral, lui donne la carte blanche d’agir comme il veut et comme il entend.

    Pourquoi ne pas être modéré et tempéré dans sa vie alors qu’il porte comme prénom MODESTE?

    Voilà qu’aujourd’hui nous sommes en face des zozos ou des rupturecons qui ne cessent de le défendre dans ses bavures, sans chercher à mener un débat objectif, mais toujours dans leur partisanerie. Oh que les Klébés de Talon sont trop bornés!

    Comme les trois audits effectués n’ont jamais satisfaits leurs attentes, cette fois-ci, ils ont, pour la 4ème fois en espace de 12 mois, usé de leur pouvoir pour retrouver des poux sur la tête du chauve Maire de Cotonou Lehady Soglo.

    Et maintenant qu’ils ont réussi à trouver les poux recherchés depuis des lustres, au lieu d’adopter des procédures telles que prescrites par les textes, non ils ont voulu sauter de force sur leur proie, avec leur ruse et leur rage.

    Le pouvoir n’est pas éternel, Patrice Talon doit le savoir et Toboula doit aussi garder à l’esprit qu’un poste politique est bien différent d’un poste électif.

  • Avatar commentaire
    AHO 3 mois

    Je crois que le Conseil n’a qu’un avis consultatif. Donc silence.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    UN AUTRE NIAIS VIENT DE S’ALIGNER DANS LA LONGUE LISTE DE CE FORUM REMPLI DE NIAISARDS : [ JOJOLABANANE ] TOUT DEBUT A UNE FIN ET SACHEZ QUE TALON A TORD SUR TOUTE LA LIGNE .
    HIER DEJA SOGLO PERE A BIEN ET COPIEUSEMENT HUMILIE TALON EN RESTANT ASSIS POUR LE SALUER A LA PLACE DE L’ETOILE ROUGE , AU MOMENT OU LES [ NIN.KOUNON ] SE SONT LEVE .
    EN AFRIQUE , C’EST UNE MALEDICTION .
    SOGLO A SPIRITUELLEMENT ENLEVE LA GLOIRE A TALON .
    JOJOLABANANE POURRIE , TU PEUX JACASSER .
    TON TALON EST VOMI !

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane 3 mois

      Jojolabanane ne défend pas Talon, il n’a jamais voté Talon non plus. Il ne défend que l’état de droit en rejettant l’Anti Talonisme primaire institué par les corrompus du système.

      • Avatar commentaire
        FRANCK M MAKON 3 mois

        tant pis ! TANT PIS ET TROIS FOIS TANT PIS .
        ON S’EN FOU DE TON ETAT DE DROIT !
        TALON ET SON ETAT DE DROIT , ON S’EN FOU !

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 3 mois

    C’est devant un tribunal qu’on démontre l’irrégularité d’une procédure et les supposés non fondement des décisions d’un ministre. Ce n’est en se cachant dans les maquis qu’on défend une bonne foi.

    J’invite les donneurs de leçons à s’abstenir d’absurdité médiatique et à livrer Léhady afin qu’il prouve son innocence !

  • Avatar commentaire
    Ac 3 mois

    Nous sommes tout simplement dans une dictature. On a dilligenté 4 missions d’audit qui n’ont trouvé aucune irrégularité dans la gestion du maire. Et comme il fallait absolument faire tomber le maire on est allé inventé des fautes imaginaires. C’est une dictature à la ERDOGAN.

  • Avatar commentaire
    Samuel 3 mois

    C’EST UN SEUL CONSEIL QUI A PARLE!