Alcool et réjouissances lors des cérémonies au Bénin : des détails sur la proposition de loi

Alcool et réjouissances lors des cérémonies au Bénin : des détails sur la proposition de loi

(La consommation d’alcool interdite, seule l’eau autorisée) Une loi vient d’être proposée par le député Nazaire Sado, pour désormais réglementer sur les lieux de réjouissance (décès et mariages), la consommation abusive d’alcool.

Loi pour encadrer les cérémonies : « Il faut combattre l’exhibitionnisme des riches… » dixit Nazaire Sado

Si votée, cette proposition de loi viendra bouleverser les anciennes habitudes qui s’observent régulièrement sur les lieux de réjouissance, lors des mariages ou des décès.

Cette loi qui n’est en réalité qu’une réactualisation de l’ordonnance N° 11 PR/MJL, publiée au Journal Officiel du 15 Mai 1967, vient désormais encadrer les cérémonies ruineuses. Elle tend à réprimer les dépenses excessives à l’occasion des cérémonies familiales au Bénin.

En effet, cette proposition de loi dispose en son article 2, qu’en cas de décès « le montant total des dépenses en denrées, boissons et services de toute nature (achat de fosse, de cercueil, habillement de la personne décédée, frais de morgue…), effectuées tant par l’organisateur que par les participants, ne peut être supérieur à 500.000 Fcfa ».

Pour ce qui est du mariage, le montant des dépenses ne saurait excéder 600.000 Fcfa. Aussi, la consommation d’alcool en ces circonstances sera strictement interdite, puisque seule l’eau sera autorisée. Une autre disposition de cette proposition de loi précise par exemple que « les décès et inhumations ne peuvent donner lieu à aucun rassemblement autres que ceux prescrits par les rites religieux ou tendant à manifester l’affliction causée par la disparition du défunt. Tout rassemblement ayant pour effet des réjouissances à cette occasion est donc interdit. La consommation de boissons alcoolisées au cours des rassemblements autorisés ou non autorisés est strictement interdite ».

Autrement dit, les béninois gagneraient à commencer à changer leurs habitudes, au risque de se faire rappeler à l’ordre par la loi bientôt en étude au Parlement. Une loi qui fera beaucoup de mécontents, puisque plusieurs filières relatives à la location de plats, de fourchettes, à la sonorisation disparaîtront.

Des contrôles et sanctions prévus par la loi

Le non respect de cette loi induira des sanctions parfois lourdes. Selon l’honorable Nazaire Sado, initiateur de cette proposition de loi, les sanctions vont du paiement d’une amende de cent milles (100.000) Fcfa à un 1 million de Fcfa, et un (01) mois à six (06) mois d’emprisonnement.

Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre de cette loi, une fois adoptée, un contrôle rigoureux sera mis en place. « Une simple dénonciation d’individu suffit pour que la police se déploie sur le lieu pour constat » prévoit la loi. Pour ce faire, les chefs d’arrondissement et de quartiers pourront être aussi interpellés s’ils autorisent ces réjouissances sur leur territoire, sans prendre des mesures idoines.

Précisons enfin que dans cette proposition de loi les longues visites de soutien sont également proscrites. L’une de ses dispositions stipule « Les personnes dont la présence n’est pas indispensable aux proches parents du défunt ne peuvent séjourner plus de vingt quatre heures consécutives après l’enterrement dans la maison mortuaire ou dans ses dépendances ».

Commentaires

Commentaires du site 42
  • Avatar commentaire
    charles lebon BOKO 1 mois

    c’est très bien comme proposition. les dépenses autorisées sont même trop. ils faut que se soit l’Etat qui fournit le nécessaire surtout pour le décès. et que c’est la municipalité qui dirige sous l’œil de la police. Vivement qu’elle soit votée. nous attendons les députés sur ce terrain.
    Mais c’est pas sur qu’ils voterons par ce que ces choses leurs servent de ma tu vu ( la propagande).

    • Avatar commentaire
      aziz 1 mois

      pourquoi l’état ne va pas nous fournir..des papiers toilettes..quand on chie..

      pauvre bete et cretin ignare

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    Les beninois..que nous sommes..pensent à tort…etre le peuple le plus inteligent de l’afrique..
    A la fin du mandat..de talon..nous seront surpris d’étre les plus cretins..de la’frique..

    Ecrivez le..quelque part..et dire que c’est le sultan qui l’a dit

    Talon n’a qu’un dessein dans sa vie..qu’il soit déclaré l’homme le plus riche de l’afrique

    Talon..n’a jamais pu avoir un deug en math…et qu’est ce qu’il va en faire..puisque son étoile..à lui…le dispense…

    Mais j’ai du respcet pour le personnage

  • Avatar commentaire
    Franck Barra 1 mois

    Soyez sérieux messieurs les béninois ! Moi je connais quelqu’un qui est mort de misère et de faim et la famille a cotisé 5 millions pour l’enterrer.
    Et si on lui avait cotisé 500 mille francs pour ouvrir une cafétéria comme il leur avait demandé jusqu’à sa mort dans la misère ?
    Vous êtes orgueilleux et méchants au Bénin.

  • Avatar commentaire
    alain guinikoukou 2 mois

    en dépit de ce que disent certains béninois, cette loi est la bien venue à mon avis en ce sens elle permet le développement. sinon comment comprendre qu’après le déces d’un proche, d’un etre cher qui peut etre de son vivant n’a jamais eu la possibilité de dormir sous climatiseur ou d’avoir un cadeau de 100 000 f cfa, on s’endette sur des mois, voire des années pour exposer sous climatiseur le corps du proche qui pour paraitre devant les amis et voisins, qui pour suivre bettement une tradition qui nous ruine à la fin. pourquoi ne pas valoriser la vie ? pourquoi ne pas mettre nos proches parents à l’aise de leur vivant et nous attendons leur mort pour démontrer notre puissance financière ? une femme qui accouche est passée entre la vie et la mort et cette naissance à mon avis doit etre célébré. jai vu des couples se marier chichement a la demande de la famille et pendant 9 mois ont continuer à rembourser des prêts alors que ca n’allait pas tres bien dans la chambre. ces sous dépensés anarchiquement aurait pu servir à d’autres investissements qui seront utilies pour les enfants. seulement, le cout de vie est élevé. le montant de 500 000 f pour les enterrements me paraissent trop justes. ils peuvent aller a 1 000 000 f et 1 200 000 f pour le mariage. au dela, des sanctions doivent tomber.

  • Avatar commentaire

    en dépit des gens qui sont contre cette loi, je considère qu’elle est tres pertinante en ce sens qu’elle favorise le développement. sinon comment comprendre que du vivant d’un parent, on ne lui a jamais tendu 100 000 Fcfa, mais à sa mort, on met la peinture à toute la maison, lit mortuaire climatisé alors que le parent de son vivant n’a jamais dormi sous climatiseur ; les gens vont s’endetter qui pour paraitre puissant devant les invités, qui pour suivre une tradition malsaine qui ruine des parents déja frappé par la mort d’un être cher et proche. et parfois des gens mettent des mois et des années à rembourser ses sous. vraiment, nous devons grandir et évoluer au Bénin. nous devons valoriser la vie plutot que la mort. nous devons mettre à l’aise les parents de leur vivant ou célébrer les naissances. une femme qui accouche est passée entre la vie et la mort. pourquoi ne pas célébrer cela ?

  • Avatar commentaire
    Naomie 2 mois

    Cette loi a toute son importance, mais dommages que des travaux de recherche bien spécifiques n’ont pas été fait avant la fixation des sommes à ne pas dépassées. Le coût de la vie évolue.

  • Avatar commentaire
    Vosenfants 2 mois

    C’est à croire que nos honorables n’ont plus de têtes à réfléchir. N’y à t’ Il pas mieux à faire. Le contrôle de la gestion de l’ exécutif la bonne gouvernance et la corruption surtout au sommet de l’État.les affaires PPA2; l’assemblée inachevée;Et consorts tout ce dont vous trouvez à dire la fécondité de la femme, la consommation de l’alcool pendant que, sous d’autres cieux la réflexion est très pointure la vie dans les 50ans à venir.réveillez vous les intellectuels tarés.
    Que dites vous l’éducation bancale des apprenants et de l’ accompagnement des PME et de l’intégration sur le plan socio-culturel et administratif. La fragmentation de l’Afrique ne vous dit rien? Vous pugnez de la gueule. Le développement du monde ne vous dit rien?

  • Avatar commentaire
    AKOBAAA 2 mois

    Drôle de députés béninois, le pays éprouve d’énormes difficultés à amorcer son développement du fait de la mauvaise gestion caractérisée, la corruption etc… bien organisées au sommet de l’Etat par nos hommes politiques qui n’ont de conviction que pour leur poche et ventre.
    Messieurs les députés
    Proposez-nous plutôt des lois qui permettent à chaque citoyen de justifier ses réalisations à travers ses revenus
    Proposez-nous des lois qui sanctionnent les fausses déclarations de biens des autorités occupant les hautes politiques, administratives etc
    Proposez-nous des lois qui empêchent la transhumance des députés
    Proposez-nous des lois qui empêchent les prévaricateurs de trouver refuge à l’hémicycle.
    Honte à vous déshonorables députés béninois

  • Avatar commentaire
    Romuald 2 mois

    Je salue cette proposition de loi et je comprends ceux qui ne sont pas d’accord. La loi me semble tres bonne si elle etait limitee seulement aux funerailles parce que je ne comprends pas que je sois en deuil et c’est comment faire pour nourrir les gens qui serait ma préoccupation. Une analyse de cette situation me fait dire qu’au lieu de pleurer le parent mort, beaucoup pleure pour les dépenses et vont s’endetter inutilement. Cette loi je pense qu’elle vise le bien etre des beninois encore qu’il reste des points a preciser et a clarifier.
    Pour les mariages et autres réjouissances on peut permettre à ceux qui le peuvent de dépenser suivant leur possibilité et non faire une concurrence qui conduirait a faire des prets inecessaires. Merci a tous

    • Avatar commentaire
      Juc 1 mois

      Je suis du même avis, que cette interdiction soit limitée aux funérailles. Mais ils doivent revoir la somme à ne pas excéder comme dépense car le coût de la vie s’augmente de jour en jour.

      • Avatar commentaire
        sonagnon 1 mois

        Donc il va falloir interdire la pratique des cultes Egoungoun, Oro etc… dans le cadre des funérailles alors!!!

        Savez vous combien il faut pour que Egoungoun par exemple se fasse dans le cadre des funérailles ?

        Il faudrait bien réfléchir avant de faire des lois, car ce serait bien ridicule qu’on fasse une loi inapplicable en raison des réalités culturelles sur lesquelles on ne pourra jamais revenir!!!

        • Avatar commentaire
          aziz 1 mois

          Sonagon..tu m’étonne beaucoup..

          Qu’est ce que les égugoun,les oros..et toutes les inepties du genres,les fétiches…nous rapportent..dans notre pays

          Toutes ces histoires multi millénaires ne font que nous arriérés…

          Il faut en finir avec ça

          Le christ et mahomé et bouda…sont plus utiles pour nous…que ces croyances moyennageuses…idiotes..et qui nous retadent mentalement

          • Avatar commentaire
            sonagnon 1 mois

            C’est des réalités béninoises mon cher!!!

            La constitution du 11 décembre 1990 garantit la liberté des cultes,et la majorité des béninois sont des animistes.

            Alors cette loi sera caduque, si elle n’est pas déclarée anti constitutionnelle.

          • Avatar commentaire
            aziz 1 mois

            Sonagnon…eh bien il faut modifier cette const…et nous permettre de vous islamiser..de gré ou de force..n’est ce pas

            Votre animisme..a rapporté quoi au benin et à l’afrique…???

          • Avatar commentaire
            sonagnon 1 mois

            Mon cher AZIZ, tu veux qu’on enterre un africain comme un chien tel que le font les musulmans???

            Et tu veux qu’on modifie notre constitution pour islamiser tout le monde!!!!
            Permet moi de ne pas te répondre, car si je devrais dire mon opinion sur l’Islam,je risque de choquer beaucoup de bon musulmans qui n’ont pas besoin de l’Islam pour faire partir du peuple élu.

          • Avatar commentaire
            aziz 1 mois

            Sonagnon..tu veux taper un gros coup..en nous traitant de terroriste..n’est ce pas

            Les terroriste ne sont pas des musulmans..

          • Avatar commentaire
            sonagnon 1 mois

            AZIZ, nous savons tous que la plus part des terroristes sont des musulmans, je n’ai plus rien a ajouter dans ce rubrique.

            Je m’interroge sur certaines pratique de l’Islam envers les hommes en général fautifs quelques fois , et les noirs en particuliers, dans des pays comme l’Arabie Saoudite, la Libye, l’ Algérie etc… Et je me demande si vrai votre est le même que le Dieu des chrétiens???
            Et s’il est vraiment le Clément et le Miséricordieux dont vous parlez souvent!!!

      • Avatar commentaire
        aziz 1 mois

        qu’on enterre les gens..4 heures apres leur décès..un point c’est tout

        le gar est déjà mort..tout ce que vous faites c’est du n’importe quoi

        C’est une occasion…de vous goinfrer,vous remplir..la panse..et d’étaler vos hypocrisies…

        Qui vous a dit..qu’un mort a besoin..de ces conneries et inepties..

        donnez à la personne morte..tout ce que vous dépensez ..de son vivant..

        Il pourra bien manger du bon pkété..allez au pute et boire du vin…kébir

  • Avatar commentaire
    Louise 2 mois

    Du vent, cette proposition de Loi. Si pour un décès, on peut le leur concéder, encore dans la tradition, l’alcool est présent pour dans les cérémonies; on ne saurait l’accepter lors des mariages.
    je suis libre de faire sabler le champagne lors de mariage de parents (puisque je l’ai déjà fait lors de mon mariage).
    L’honorable, ancien douanier, qui voudrait faire porter son nom à une Loi, sait-il que rien que l’habillement des conjoints peut atteindre ce plafond? Dois-je m’abstenir de boire le vin ( dont la consommation modérée est recommandée par les cardiologues) lors de la réception organisée entre les familles autour des mariés?
    Merci de mériter votre salaire, cher honorable, en faisant des propositions de loi qui vont dans le sens du développement du pays. je crois, humblement, que ce n’est pas ce dont souffre aujourd’hui notre pays le Bénin, mais plutôt de manque d’intégrité, de conviction et de sincère patriotisme

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      il va falloir..faire un travail de colonisation..à l’envers..c’est dire nous les gens du nord..on va vous islamiser de gré ou de force…

      Ainsi…donc..l’alcool…sera haram

      • Avatar commentaire
        aziz 2 mois

        Je sais que celà sera difficile..quand on sait que jelejure,agadjavi,tundé,toffa et franck..trouvent toujours des occasions..pour aller chaque week end..à abomez…se seouler…comme des polonais…disons…comme au port d’amsterdam..de jacques brel

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 2 mois

    Rien ne peut empêcher un adulte qui a simplement envie de dépenser son argent comme bon lui semble s’il est en possession de toutes ses facultés tant que cela ne met pas en péril l’ordre public. Cette loi risque de créer un problème majeur car elle pose un affront idéologique entre universalisme et liberté de dépenser son agent comme bon lui semble. La libre jouissance en usufruit de ce qui vous appartient ou de ce que la loi vous donne droit d’user relève aussi des principes fondamentaux des libertés individuelles qu’aucune loi ne saurait restreindre.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Cette loi..sera inapplicable…si on ne chicotte pas…les adeptes..de agooh..et ses conséquences.

      Je profite..pour décreter..que la consommation de l’alcool est prohibée..

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane 2 mois

        Interdire la consommation de l’alcool ne pose pas de réel problème juridique. Un pays comme les Philippines vient de mettre en application l’interdiction de la consommation de cigarettes dans les espaces publics ( rues inclus) sur le plan national, Cette même loi étant déjà en vigueur dans la ville de Davao city et avait été bien accueillie.

        Ce qui pose le problème dans la proposition de la loi béninoise est le plafonnement des dépenses qui à mon sens enfreint les libertés individuelles.

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 1 mois

          Chez les philippins, celui qui a interdit la cigarette dans les espaces publics doit certainement fumer du Green grass.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 2 mois

    C’est plus qu’une Fatwa de l’Etat Islamique. Sado devrait nous épargner de ses étourderies.

  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI 2 mois

    C’est vous qui ne voyez pas encore la vision de ses députés et principalement celle de l’auteur de cette proposition de loi.

    Vous verrez d’ici le jour du vote de cette loi, les sous que ces députés vont empocher de la part de tous promoteurs indexés ou touchés directement ou indirectement par cette proposition de loi (la sobebra, les promoteurs de location des accessoires de fêtes et manifestations, les promoteurs de bars, buvettes, boites de nuit, de certains consommateurs, etc).

    Illustration: pour un mariage par exemple, la salle de fête est louée à 500.000 fcfa, le service traiteur 1 million, nous sommes déjà au dessus de la norme requise ou prescrite par cette proposition de loi et s’en suivront les autres dépenses. C’est pas évident hein

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 2 mois

      Je me demande si l’initiateur de ce projet de loi une idée des dépenses incompressible liées à enterrement en mai lieu urbain avant de vouloir limiter à 500 milles le totale des dépenses?
      Si c’est hommes avec des idées comme ça qui décident pour le développement du pays, on comprend bien pourquoi notre pays est encore si en retard, malgré les cv à vous donner des envies qu’ils présentent.
      Mais dans la pratique, ils ne sont pas en mesure de présenter des projets réalistes.
      Qu’ils abandonnent cette comédie, le pays a des problèmes plus sérieux.
      Débarrassez nous des prédateurs, c’est votre mission première, ils sont sous vos nez, et vous choisissez de faire les sourds et aveugles!!!

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 2 mois

        Lire: si c’est des hommes comme ça qui décident…

  • Avatar commentaire
    Robin des bois 2 mois

    Les vrais problemes qui mine le Benin sont laissés,et cést des futilités sans nom qu’on se permet d’amener a l’assemblé,comment de telles personnes peuvent siegé a notre auguste assemblé? C’ est une honte pour notre beau pays;c’est quoi meme? Une restriction de liberté? Ou c’est Daesh aveC ses restrictions?

  • Avatar commentaire
    STERN 2 mois

    C’est une bonne nouvelle.

  • Avatar commentaire
    AGOSSA Emayo Dagbégnon Exausé 2 mois

    Mes chers c’est une très une bonne loi qui va permettre de faire l’économie.

  • Avatar commentaire
    Bossouko 2 mois

    cette loi va créer un soulèvement populaire; ce n’est pas opportun .

    • Avatar commentaire
      Alex B. 2 mois

      C’est ce qu’il faut pour que notre pays avance

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 2 mois

      Bossouko , soulèvement populaire pour les ” afoudoutos ” et ” agoman ” comme vous ; vous ferez mieux d’allez cultiver vos champs

  • Avatar commentaire
    Karl 2 mois

    bien dit Oumar; encore que la loi existe dans ce sens, mais les deputés mêmes la violent violamment par les achats massifs de conscience; ils n’ont rien à faire oui SDK.

  • Avatar commentaire
    SDK 2 mois

    Vraiment si vous n’avez rien a dit a assemblée pardon retourner dormit a la maison les députés paresseux ..gaout Moncton excrot

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Bien ridicule cette proposition de loi , ces deputés n’ont qu’à s’occuper avec plus de serieux des dépenses effectuées lors des différentes campagnes présidentielles et autres , plutôt que de venir distraire ici les beninois

    • Avatar commentaire
      FOLKLORE 1 mois

      J’attendais la réaction de mon ami OLLA OUMAR et j’y ai retrouvé la pertinence que j’attendais. Que reste t-il de la vie privée si c’est la loi qui doit déterminer le montant des dépenses qu’on peut faire en cas de deuil! Nos députés qui sont pour la plupart des analphabètes croient rendre service en proposant des lois sinon inapplicables du moins attentatoire à la vie privée. Le rôle de l’Etat dans une telle configuration est de faire de la sensibilisation, des campagnes d’information sur l’inutilité et le ridicule de telles dépenses. Sinon, tant qu’on y est qu’on propose également une loi contre les cons !