Bénin : D’importantes décisions politiques et économiques prises

Bénin : D’importantes décisions politiques et économiques prises

Le 2 août dernier, le conseil des ministres s’est tenu avec à la clé d’importantes décisions au plan politique et économique. La dernière rencontre hebdomadaire des ministres en date du 2 août dernier, a statué sur un certain nombre de questions politiques et économiques.

Bénin – Affaire BBCOM : Issa Salifou dénonce une cabale contre sa personne

Comme une suite logique des dernières vagues de l’actualité relatives à la situation à la mairie de Cotonou, le conseil des ministres a pris connaissance du dossier grâce au rapport à lui fait par le ministre de la décentralisation. De ce rapport, il ressort que l’audition du maire Léhady Soglo convoquée par le préfet du Littoral, ferait suite à un audit, couplé d’une plainte collective de dix-huit conseillers en plus du constat propre du préfet.

En évoquant entre autres la vente ou l’aliénation abusive des biens domaniaux, la dilapidation des ressources financières, la violation des règles de déontologie administrative, le conseil des ministres a décidé de la révocation du maire de Cotonou, conformément aux dispositions de l’article 54 de la loi n°97-092 du 15 janvier 1999. Sur le même registre, le conseil a instruit le garde des sceaux, ministre de la justice, en vue des poursuites judiciaires contre les supposés auteurs, co-auteurs et complices des infractions relevées dans la gestion du maire, de même que les auteurs de l’obstruction à la perquisition chez lui.

Plusieurs milliards disparus au Fnm

Le conseil des ministres a pris également connaissance du rapport d’audit organisationnel, comptable et financier du Fonds national de la micro finance (Fnm), au titre des exercices 2013 à 2016. Il a été relevé des irrégularités relatives à la gestion des fonds et la gestion du portefeuille de crédit. Soit respectivement 40 milliards de Francs Cfa et 20 milliards de Francs Cfa. Aussi, y-a-t-il eu des marchés de gré à gré à hauteur de 202 millions de Francs Cfa, auxquelles s’ajoutent des pratiques collusoires sur des marchés publics évaluées à 197 millions. Le compte-rendu du conseil des ministres a cité nommément les anciens directeurs du Fnm, Komi Koutché et Jean Panti. Des poursuites judiciaires sont envisagées contre eux ainsi que leurs complices.

Convention d’exploitation de Bell Bénin révoquée

Le réseau de téléphonie mobile Bell Bénin a vu sa convocation d’exploitation retirée à l’issue du conseil des ministres du 2 août dernier. Cette décision prise par l’Arcep et dont le ministre de la communication a rendu compte au conseil des ministres, a été entérinée.  Rafiatou Monrou a présenté un tableau noir de la situation de Bell Bénin, qui a manqué plusieurs fois à ses obligations prévues au cahier de charges. L’opérateur doit plusieurs milliards l’Etat pour la contrepartie de sa licence et pour les redevances dues au titre de sa licence, sans compter les dettes fiscales et les dettes envers les abonnés

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Et si on nous parlait un peu de la poutre dans les yeux de ces ruptu.c.ons , en particulier de leur chef ?

    • Avatar commentaire
      K Thomas 2 mois

      Entre “l’ange” de la continuite et le “gang.ster” de la rupture, les beninois ont choisi… croyant naivement que le gang.ster etait repenti et converti… Erreur, le voila bien installe aux commandes, aussi actif et implaccable qu’auparavant pour ses propres aff…et traquant sans aucune finesse ts les autres bri.gants…