Confiscation de l’économie et liquidation des acquis démocratiques: Gerddes Afrique accuse le régime Talon

Confiscation de l’économie et liquidation des acquis démocratiques: Gerddes Afrique accuse le régime Talon

(Lire la lettre d’accusation au Bénin, à l’Afrique et au Monde en Français et en Anglais) La gouvernance Talon commence à essuyer ses premières désapprobations. La toute dernière vient du Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique (Gerddes-Afrique).

Bénin : La société civile se réveille enfin

Dans une lettre adressée au Bénin et à la communauté internationale, l’organisation non gouvernementale accuse un régime tourné vers l’affairisme, l’accaparement des leviers de l’économie nationale et la liquidation des acquis démocratiques. Trois grandes accusations y figurent. En somme, c’est un sévère réquisitoire contre un régime qui multiplie les frasques et les pratiques peu orthodoxes.

LETTRE D’ACCUSATION DU GERDDES –AFRIQUE AU BENIN A L’AFRIQUE ET AU MONDE

C’est avec une profonde tristesse et une détermination sans faille que le GERDDES-Afrique veut faire partager aussi bien à l’opinion publique nationale qu’internationale les reculs démocratiques et la mauvaise gouvernance économique qui engendrent au Bénin une crise économique et sociale sans précèdent. Très rares sont les familles qui arrivent à pouvoir prendre deux repas par jour et à faire face aux besoins de santé primaire et d’éducation de leurs membres. La misère a même été érigée par le gouvernement en mode de gouvernance normale. La preuve : le  slogan gouvernemental « serrez encore la ceinture pour 2 ans »n’est que le prolongement d’un slogan identique qui a pris fin après un an de propagande infructueuse ; alors que la corruption, les conflits d’intérêts, la gabégie et les traitements inhumains sont les lots quotidiens des populations. Cette situation oblige le GERDDES-Afrique à lancer pour la première  fois ces accusations historiques afin que la postérité n’en ignore.

I- LE GERDDES –AFRIQUE ACCUSE LE GOUVERNEMENT TALON DE LIQUIDER LA GOUVERNANCE LOCALE.

La gouvernance locale, laborieusement mise en œuvre depuis  deux décennies, a été enterrée par le régime autocratique du “nouveau départ”. Des Maires confortablement élus qui tardent à faire allégeance au régime ont été destitués à la faveur de changements de majorité suggérés et sponsorisés.
Lorsque les conseils municipaux résistent, les Maires sont suspendus puis révoqués en un clin d’œil  sans le moindre égard pour les garde-fous savamment organisés par les textes en vigueur. Dans ces cas de révocation réels ou en cours de gestation, nul ne sait le sort  extra légal que les princes réservent à ces Maires  comme si la révocation n’était pas une vengeance suffisante.

II- LE GERDDES-AFRIQUE  ACCUSE LE GOUVERNEMENT TALON DE CONFISQUER A SON PROFIT PERSONNEL L’ECONOMIE NATIONALE.

La confiscation de l’économie nationale par le Prince et les membres de sa cour a fini de provoquer des licenciements massifs et des fermetures d’entreprises. Les opérateurs économiques sont découragés par des incriminations fantaisistes, imaginaires et provoquées  dans l’unique but de s’approprier leurs activités d’import-export.
Comment comprendre qu’après que le Prince eut pris en main les principales sources de revenus de l’Etat au profit de ses entreprises y compris par confiscation (coton, PVI, dépouillement du CNCB de sa substance….), par attribution de marché par la procédure de gré à gré, (contrairement aux dispositions constitutionnelles sur les conflits d’intérêts),il puisse après plus de 20 mois de ces pratiques illégales,  venir interdire les pratiques du “gré à gré” sans aucunement remettre en cause ses propres faits accomplis, contraires aux dispositions du code des marchés publics.

III-  LE GERDDES-AFRIQUE ACCUSE LE GOUVERNEMENT TALON DE LIQUIDER LES ACQUIS DEMOCRATIQUES DU BENIN ET  D’INSTRUMENTALISER LA JUSTICE

Le mépris affiché pour la Constitution, la bonne gouvernance et la transparence de gestion s’accompagne du mépris pour les droits élémentaires des citoyens pourtant garanties par la Constitution.

Ces mépris conduisent les nouveaux princes à n’avoir aucun égard pour les décisions de la Cour Constitutionnelle et bientôt, il ne sera pas surprenant que les organes indépendants de gestion des élections soient conjugués au passé. Alors que des sources dignes de foi indiquent qu’un marché de gré a gré est déjà en mouvement pour une votation électronique ‘’tropicale’’.
Le nouveau Ministère de l’intérieur est probablement en voie d’être sollicité pour, après les déguerpissements sauvages et autres confiscations de biens et médicaments de première nécessité sur les marchés, organiser des élections de nouvelle génération pour le “nouveau départ”.

Les princes, sous le prétexte de lutte contre la corruption, se passent des services publics de contrôle de gestion des entreprises publiques, préférant s’en remette à des ‘’audits’’ privés  plus influençables pour faire des enquêtes sélectives et partisanes  et non contradictoires afin d’engager des poursuites contre les insoumis, instrumentalisant ainsi la justice à des fins politiques. A tout le moins, on espère ainsi réduire ces insoumis au silence.

La volonté de réduire au silence les insoumis  comme Sébastien AJAVON, Léhady SOGLO, Komi KOUTCHE véritables menaces pour les législatives de 2019 et la présidentielle de 2021 à travers toutes sortes d’entraves est manifeste ; elle ne s’arrête pas malheureusement à ces insoumis.

Les princes  se sont déjà engagés à interdire aux avocats d’assister leurs clients lorsque ces derniers se trouvent sous une menace d’arrestation ou de poursuite sans mandat au risque pour ces derniers d’être poursuivis pour obstruction à la justice. Les droits fondamentaux sont désormais ignorés par les nouveaux princes du Bénin.

Toutes ces violations contraignent le GERDDES-Afrique à accuser solennellement le gouvernement TALON de mauvais traitements envers son peuple.

Le GERDDES –Afrique, en appelle à un sursaut patriotique et à une solidarité internationale pour mettre fin à ces dérives.

Le Vénézuela n’est pas la seule dictature qui affame son peuple. La dictature du ‘’nouveau départ’’ du Bénin est pire que celle du Vénézuela.

Voilà pourquoi le GERDDES-Afrique accuse……..

Et enfin, c’est en raison de tout ce qui précède que pour le GERDDES-Afrique, le Gouvernement Talon doit s’engager dans la voie d’un dialogue national sans exclusive pour sauver le Bénin et sa démocratie.

Délivré à Cotonou le 15 Août 2017

ACCUSATION LETTER FROM GERDDES-AFRICA TO BENIN TO AFRICA AND THE WORLD

It is with deep sadness and unwavering determination that GERDDES-Africa wants to share with national and international public opinion the democratic setbacks and poor economic governance that are causing an unprecedented economic and social crisisin Benin.

As a result of this crisis, very few families can afford two meals a day and meet primary health care and education needs of their members.

Poverty has even been erected by the government as a normal way of governing. As evidence, the government’s slogan “fastenyour belt for 2 more years” is only the continuation of an identical slogan that ended after a year of unsuccessful propaganda; while corruption, conflicts of interest, chaos and inhuman treatments are daily fates of the population.

This situation has obliged GERDDES-Africa to launch for the first time these historical accusations so that posterity does not ignore it.

I- GERDDES –AFRICA ACCUSES TALON’S GOVERNMENT OFKILLING LOCAL GOVERNANCE.

Hardly implemented for two decades now, local governance has been buried by the autocratic regime of the “new departure”. Comfortably elected mayors who were not coming forth to swear allegiance to the regime were deposed by the change of the majority suggested and sponsored of municipal councils.

When the municipal councils resist, the mayors are suspended and then revoked at a glance without any regard for the safeguards judiciously organized by the texts in force. In these cases of dismissal, whether actual or in preparation, no one knows the extra legal fate which the princes reserve for these Mayors as if the dismissal is not sufficient revenge.

II- GERDDES-AFRICA ACCUSES TALON’S GOVERMENT OF CONFISCATING NATIONAL ECONOMY FOR HIS OWN BENEFIT.

Confiscation of national economy by the Prince and members of his courtyard ended up causing massive redundancies and company closures. Businessmen are discouraged by fictitious, imaginary and provoked incriminations with the sole aim of snatching their import-export businesses.

How can we understand that after the Prince has taken control of the main sources of government revenue for the benefit of his own enterprises, including by confiscation (cotton, PVI, stripping CNCB of its substance …),giving contract by mutual agreement (Contrary to constitutional provisions on conflicts of interest), he can, after more than 20 months of these illegal practices, forbid”mutual agreement” practices without questioning his own actions which are contrary to provisions of the Public Procurement Code.

III-  GERDDES-AFRICA ACCUSES TALON’S GOVERNMENT OF KILLING DEMOCRATIC GAINS OF BENIN AND USINGTHE JUDICIARY AS A TOOL.

Disregard for the Constitution, good governance and transparent  management are followed by disregard for citizens’ basic rights, which are guaranteed by the Constitution.

This disrespect leads the new princes to disregard the decisions of the Constitutional Court and it’s not surprising that the independent electoral management bodies will soon become past event. While credible sources indicate that a mutual agreement contract is already in motion for a tropical electronic vote.

The new Ministry of Interior is likely to be called upon to organize next generation elections for the “new departure”, after savage clearing off and other confiscation of goods and essential drugs on markets.

On the pretext of fighting corruption, without public control units for public companies, the princes prefer to rely on more influential private auditing to conduct selective and non-contradictory investigations in order to prosecute the rebellious, thus using justice for political purposes. At least, they hope to reduce these insurgents to silence.

The will to silence the insurgents such as Sébastien AJAVON, Léhady SOGLO, Komi KOUTCHE, real threats for 2019 legislative election and 2021 presidential election, through all kind of obstacles is obvious; unfortunately, it does not stop to these insubordinates.

The princes have already committed themselves to forbid lawyers to assist their clients when they are under threat of arrest or prosecution without a warrant, at the risk of being prosecuted for obstruction to justice. Fundamental rights are now ignored by the new princes of Benin.

All these violations force GERDDES-Africa to solemnly accuse TALON’s government of ill-treatments of his people.

GERDDES –Africa, calls for patriotic reawakening and international solidarity to put an end to this abuse.

Venezuela is not the only dictatorship that starves its people. Dictatorship of the ‘’new departure’’ in Benin is worse than that of Venezuela.

These are the reasons why GERDDES-Africa is accusing……..

Finally, that’s why Talon Government  should  engage national dialogue with no exclusion in order to save Benin and its Democracy. . .

Done in Cotonou on August 15, 2017.

Commentaires

Commentaires du site 53
  • Avatar commentaire
    virgile 4 mois

    Mr ALAO a été toujours un déstabilisateur. Souvenez vous qu’en 1996 il a soutenue la coalition qui a fait revenir Kérékou au pouvoir. A la fin les résultats sont là. Le GERDES Afrique ne doit pas être à l’image de ALAO. Certes les avocats sont ce qu’ils sont mais ALAO de nature est un faux.

  • Avatar commentaire
    XXX 4 mois

    Le peuple a été avisé et malgré cela, il a choisi Talon. C’est le moment d’assumer!!!

  • Avatar commentaire
    Alexjosel 4 mois

    MR ALAO, VOUS ETES UN DES VALETS LOCAUX DE L’IMPERIALISTE DONT PARLAIT FEU, LE PRESIDENT MATHIEU KEREROU.
    J’AI RELU VOTRE ARTICLE, QUE DE DECLARATION D’UN JEUNE MILITNT ET ASPIRANT ETUDIANT EN SCIENCES POLITIQUES.

    DE GRACE, COMBIEN DE LIVRES VOUS AVEZ ECRITS VOIRE PUBLIES? AH LES BEAUX INTELLECTUELS IMBUS DE LEUR STATUTS… PAUVRE INTELLECTUEL TARE

    COMPAREZ LE BENIN AU VENEZUELA…

    LIZEZ CECI:

    “Venezuela : La Rébellion des Riches
    08 Jul 2017 LA TABLA

    Ce lundi, le banquier Fortunato Benacerraf Saias, directeur de la banque « 100% Banco » a été arrêté et mis en examen pour ses liens avec deux autres entrepreneurs dans le cadre de l’enquête sur le vaste sabotage informatique contre le Conseil National Électoral pour saboter l’élection de l’Assemblée Constituante du 30 juillet prochain. Cet exemple rappelle qu’au Venezuela la rébellion est celle des riches.

    Benacerraf, leader en vue d’une famille de trois générations de banquiers, s’ajoute à une liste croissante de chefs d’entreprises de divers secteurs de l’économie qui ont participé activement et directement aux déstabilisations visant à renverser le gouvernement de Nicolas Maduro, élu président de la république en 2013.

    Bien que la grande bourgeoisie vénézuélienne et ses opérateurs politiques, associés en une coalition complexe de partis appelée « Plateforme de l’Unité », ont toujours tenté de maintenir un voile discret sur leurs représentants, ils n’ont pu occulter le rôle opérationnel des premières fortunes d’un pays où le secteur privé contrôle 80% de l’économie.

    Le banquier dont l’arrestation est annoncée aujourd’hui, est lié à Aristides Moreno et à Roberto Picon accusés de programmer une attaque cybernétique contre le réseau de l’organisme électoral, dans le but d’empêcher l’élection des participants à l’Assemblée Nationale Constituante prévue pour le 30 de ce mois. Moreno est le PDG (CEO) et le fondateur d’un conglomérat de services financiers : Inversur. Il est aussi président d’une compagnie de distribution de gaz pour les particuliers à Caracas : Domegas. De plus il appartient à la direction d’une autre enseigne de commercialisation de produits d’hygiène et de services de fumigation : Fuller de Venezuela. Picon, lui, est directeur et sociétaire d’une entreprise dans le domaine des technologies de l’information : Consultores e Ingenieros (Consein) ; celle –ci opère au Venezuela et au Panama et est le principal allié commercial de Microsoft. Dans cette dernière entreprise, le principal actionnaire est Isaac Saias Eseyeg, de la famille du dit Fortunato Benacerraf, et directeur de « 100% Banco ».

    Notons que dans les médias privés, majoritaires au Venezuela, Moreno et Picon ont toujours été présentés comme conseillers de la MUD (plate-forme de l’opposition de droite) sans que jamais on nous informe sur leur fonction de patrons, sans doute dans le but de réduire l’impact public de ce renseignement.

    Une des actions les plus importantes des groupes économiques pendant l’étape la plus violente de la confrontation a été l’apport de fonds pour financer ce type d’activité. Pour cela, ils ont organisé des programmes de collecte de dons sur des pages internet spécialisées et les réseaux sociaux.

    Une analyse des trois initiatives les plus marquantes qui, en dix jours, ont réussi à collecter près de cent mille dollars, pour l’achat de casques, boucliers artisanaux et produits médicaux pour les manifestants, révèle la participation de jeunes héritiers de familles fortunées résidant dans des villes des Etats-Unis comme New York et Miami. C’est le cas de Hector Castro Gaspard, résident à Miami, de Aurora Kearney Troconis et Nelly Guinand, établies à New York.

    On remarque aussi l’existence d’une bande organisée qui a attaqué au mortier de type bazooka les installations de la base aérienne La Carlota. Les frères Ricardo et José Gabriel Adib Yatim, propriétaires d’entreprises, de fabriques de meubles par exemple, y ont agi en collaboration avec Andrés Sena Pereira, représentant d’une entreprise d’importation de produits alimentaires qui a reçu, en 2014 seulement, plus de 10 millions de dollars préférentiels de l’Etat vénézuélien. De même, l’un des hommes qui a participé au lynchage du jeune Orlando Figuera, brulé vif le 20 mai à Altamira, est Enzo Franchini Oliveros, 32 ans, sociétaire et administrateur d’une compagnie de la construction liée au géant brésilien Odebrecht.

    Il existe d’autres histoires au sujet de la participation de membres des classes aisées, dans ce cas agraire ; par exemple celle d’un grand propriétaire de Barinas qui a prêté une machine excavatrice pour faciliter les pillages et destructions de bâtiments publics dans la ville de Socopo. Cependant que dans l’état de Mérida, des informations ont été réunies sur les agissements d’un éleveur qui a financé avec nourriture, boissons alcoolisées et armes ceux qui pratiquaient la violence dans la municipalité de Obispo Ramos de Lora.

    Ces exemples confirment que la supposée « rébellion démocratique » au Venezuela est réellement dirigée et mise en œuvre par une partie des dirigeants d’entreprises qui ont vu leurs intérêts menacés par les politiques d’inclusion sociale et de redistribution de la rente pétrolière développées par le président Hugo Chavez et continuées par l’actuel chef de l’état, Nicolas Maduro.

    Traduction : Marie-Claire Richard”

  • Avatar commentaire
    Helian 4 mois

    Je viens de parler à un ami bien placé qui m’a demandé comment serait perçu la prise de pouvoir par l’armée? Avez-vous des idées? Moi je suis contre les coups d’états et plus pour le respect de la constitution.

  • Avatar commentaire
    Alexjosel 4 mois

    “Présentation de Gerddes – Afrique

    Le GERDDES-Afrique (Groupe d’Etudes et de Recherches sur la Démocratie et le Développement Economique et Social) est une OING panafricaine non partisane créée en 1990 par des cadres et intellectuels africains d’horizons divers (avocats, juristes, économistes, professeurs d’université, fonctionnaires internationaux, ingénieurs etc.).
    Son siège est à Cotonou (BENIN). Il se distingue des GERDDES Nationaux dont il fait la promotion dans les Etats africains. Il est présent dans 32 pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et du Sud. Son ambition est de couvrir tout le continent avant la fin du siècle. Il compte plus de 2.000 membres.
    Il jouit au Bénin de certains privilèges dans le cadre de l’accord de siège signé avec le gouvernement béninois. Le GERDDES-Afrique a été en outre agréé par le Conseil Economique et Social des Nations Unis au titre des OING de la catégorie II en juin 1995.
    Le GERDDES-AFRIQUE-CIRD est un Mouvement Démocratique Non Partisan (MDNP), c’est-à-dire qu’il n’est ni un parti politique, ni la négation des partis politiques. Il a été créé bien avant que Léo TINDEMANS, ancien Premier Ministre belge, déclare, lors de l’assemblée paritaire ACP/CEE qui s’était tenue à Luxembourg en septembre 1990, ce qui suit : « Afin de cultiver les valeurs dont l’Afrique a besoin pour son prestige, sa réputation, son épanouissement et son développement, les Africains les plus clairvoyants, les pionniers ne pourraient-ils pas lancer un mouvement populaire luttant pour plus d’honnêteté dans la société, plus de justice, non seulement contre la misère mais aussi contre les abus et les exactions ? Le monde entier admirerait le courage de ces Africains et j’en suis convaincu, les aiderait à faire triompher leurs idées. La jeunesse y trouverait un stimulant et une source de fierté justifiée ».
    Le GERDDES-AFRIQUE-CIRD, en faisant la promotion de la démocratie au service du développement économique et social a une perception du développement qui se rapproche de la définition qu’en donne Bernier (1984) : « C’est un processus par lequel une société se donne les moyens de mobiliser ses forces productrices dans la transformation de son milieu en vue d’améliorer les conditions de vie et de bien-être de ses membres. Bref, un processus global incluant l’ensemble des aspects de la vie (milieux bio physiques, activités de production et d’échanges, comportement de consommation et culture) et impliquant la participation des collectivités locales tout autant à la prise de décision qu’à la réalisation des activités de développement » (nous insistons particulièrement sur cette phrase).
    Ainsi envisagé, le développement réside moins dans un résultat atteint que dans un ensemble d’activités réalisées selon les attentes des collectivités concernées avec leur accord et leur participation. C’est aisé de constater qu’un tel développement n’est possible que sous un régime démocratique – la Démocratie se définissant comme un régime politique ou une organisation de la société dans lequel ou laquelle la souveraineté des décisions appartient à l’ensemble des citoyens. Le développement ainsi perçu se rapproche ou se confond avec le concept du développement durable que le Rapport BRUNDTLAND définit comme une dynamique de changement qui répond de façon équitable aux besoins fondamentaux des populations actuelles en s’appuyant sur leur participation active et sur le maintien et l’amélioration des écosystèmes planétaires dans le respect des générations futures. Ce n’est donc pas par hasard si parmi les principes éthiques et les exigences de la réalisation du développement durable, il y a la participation active des populations par un véritable système démocratique. Une démocratie sans laquelle il ne peut y avoir un développement véritable, viable, soutenable.
    C’est ce qu’a compris le GERDDES-AFRIQUE et son Président Fondateur, Directeur Général du CIRD, Me Sadikou Ayo ALAO, dont le souci est de sortir notre continent du sous-développement par la promotion de la démocratie.
    Signalons que notre OING est le premier Mouvement Démocratique Non Partisan panafricain. Le succès que rencontre cette OING – il suffit de jeter un regard sur son actif après seulement 4 ans d’existence – témoigne de la volonté des Africains de bâtir leur continent.
    Si le GERDDES est l’organe politique du Groupe, avec son Assemblée Générale et son Bureau, le Conseil d’Administration et le CIRD (Centre International de Recherches sur la Démocratie et le Développement) en sont les organes de gestion, d’exécution et de mise en œuvre de ses programmes. A ce titre, ils occupent en permanence une vingtaine d’agents ayant à leur tête un Président Fondateur et Un secrétaire Exécutif.”

    MR ALAO,

    VOUS ETES A L’IMAGE DE CES SOIT DISANT ‘INTELLECTUELS’ AFRICAINS FRANCOPHONES PAS TROP SERIEUX, IMBUS DE LEUR PERSONALITE ET SURTOUT IGNORES PAR LEUR MASTER, LA FRANCE.

    PRIMO, LA PRESENTATION DE VOTRE ORGANISATION EST TRUFFEE DE FAUTES, UN INTELLECTUEL RIGOUREUX ET TRAVAILLEUR MAIS COMMERCANT COMME VOUS. ALORS MR ALAO, AVOCAT DE PROSESSION ( TENEZ, VOUS AVEZ BESOIN DE CLIENTS POUR VIVRE. VOUS ETES TOUT SAUF UN INTELLECTUEL ET SURTOUT UN PHILANTROPE.

    SECUNDO, VOTRE ORGANISATION EST DECRITE COMME UNE ONG PANAFRICAINE ET IMPARTIALE…NOUS CROYONS REVER, VOUS ETES PARTISAN DE YAYI BONI ET SURTOUT ACTIVISTE PARTIAL ET DEBRIDE NE PROPOSANT RIEN DE REALISTES AU GOUVERNEMENT DE TALON. WE NEED ACTIONS NOT VAIN WORDS

    TERTIO VOTRE ACCUSATION RESTE UNE ACCUSATION VAINE, ETHNICISTE ET REGIONALISTE CAR VOUS NE POUVEZ PAS SUPPORTEZ LE PDT TALON UN FON REUSSIR LA OU YAYI BONI UN YORUBA/ NAGO COMME VOUS ONT LAMENTABLEMENT REUSSI. NON VOUS NE DEFENDEZ PAS LE BENIN MAIS VOUS ETES A LA CHERCHER DE CLIENTS POTENTIELS A QUI SOUTIRER DE L’ARGENT, LEQULE ARGENT CERTAINEMENT SERAIT VOLE AU PEUPLE SOUVERAIN BENINOIS POUR NE PAS DIRE DAHOMEEN

    QUARTO VOUS ECRIVEZ EN FRANCAIS ET ANGLAIS POURQUOI CES DEUX LANGUAGES? VOUS AURIEZ DU AUSSI ECRIRE DANS VOTRE LANGUE MATERNELLE YORUBA OU NAGO POUR VRAIMENT NOUS PROUVER VOTRE PANAFRICANISME MAIS HELAS QUE DU VENT! VOUS PARLER SANS CHIFFRE NI DONNE SCIENTIFIQUE, SANS AUCUNE DOCUMEMTATION, SANS ANALYSE BASEE SUR UNE ETUDE APPROFONDIE DIGNE D’UN INTELLECTUEL…AVOUONS LE AVEC HUMILITE, MR ALAO, VOUS ETES UN OPPOSANT DEMAGOGUE REMUNERE MAIS QUI REFUSE DE S’ASSUMER COMME TEL …QUE DIANTRE, VOUS ETES UN MINABLE AVOCAT AU ‘QUARTIER LATIN DE L’AFRIQUE…VOUS CONNAISSEZ LA SUITE’

    QUINTO, POURQUOI METTEZ VOUS LEHADI SOGLO/KOMI KOUTCHE ET AJAVON DANS LE ROLE DE VICTMES EXPIATOIRES DU GOUVERNEMENT DU PDT TALON…

    AU NIVEAU DE LA DECENTARATION, LEHADI SOGLO FERAIT MIEUX DE S’EXPLIQUER DEVANT LA JUSTICE QUE DANS LES MASS MEDIA.

    KOMI KOUTCHE SEVERAIT DONC PRESIDENT AVEC QUELLE EXPERIENCE POLITIQUE ET EXPERIENCE DE LA VIE…VOILA UN MONSIEUR QUI A ETE BOMBARDE DIRECTEUR DES MICRO CREDITS ET MINISTRES DE COMMUNICATION ET PUIS MINISTRE DES FINANCES PAR YAYI BONI PLUS POUR LEUR MUTUELLE APPARTENANCE ETHNIQUE NAGO ET AFFINITE REGIONALISTE QUE SON VALEUR INTELLECTUELLE ET INTRESINQUE.
    ALORS QUE MR KOUTCHE SE PRESENTE A LA JUSTICE POUR SE DEFENDRE DE QUOI IL EST ACCUSE
    QUANT A AJAVON, TOUT LE MONDE QUI IL EST, MR TALON DEPUIS QU’IL EST PRESIDENT CONNAIT TOUT ET MIEUX QUE MR ALAO. MR TALON A MAINTENANT ACCES A TOUTES LES INFORMATIONS POSSIBLE SUR QUI FAIT QUOI, DIT QUI ET SURTOUT CE QUI ETAIT TRAME CONTRE LUI LORS DU FEUILLETON D’EMPOISDENEMENT SOUS LE GOUVERMENENT YAYI BONI

    ET POUR FINIR, MR ALAO, A QUI PROFITE TOUS VOS AGISSEMENTS INDIGNES? A QUI?
    PAS AU BENIN?
    DITES LE A QUI CELA PROFITE VOS SORTIES IRRESPONSABLES DANS LES MEDIA?
    NON MR MR ALAO VOUS ETES UN ‘INTELLECTUEL’ TARE, DE BAS ETAGE A L’ANALYSE EMOTIONNELLE ET PARTISANNE DENUEE DEVFONDEMENT SCIENTIFIQUE. DONC PAS SERIEUX…’The dogs bark and The caravan moves on’.

    PAUVRE BENIN OUI HELAS PAUVRE AFRIQUE!!!

    • Avatar commentaire
      Attinta 4 mois

      Regardez-moi celui-là..si Me Alao est un intellectuel de bas étage, qu’est-tu toi? Un minable écrivaillon? un affamé? Un esclave de l’argent? Ou un pauvre con…

  • Avatar commentaire
    Big 4 mois

    Talon héééloouuu hééé
    Tu vas pas dépouiller et mélanger ce pays et t’en sortir facilement. Je te souhaite le sort de kadafi !!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 mois

    Eh djah ! Jojo-zinzin est un gros menteur , ” les investisseurs arrivent de plus en plus ” c’est jojo-zozo qui l’écrit , et il est le seul à les voir ;
    On les connaît ruptu.c.ons , les voici qui deviennent ruptu-aveugles

  • Avatar commentaire
    Jojo 4 mois

    *OPPOSANTS BÉNINOIS ! MAIS QUE VEULENT-ILS AU JUSTE ?*

    S’il y a un héritage que le processus démocratique est en train de laisser aux Béninois, c’est la guerre que livre quotidiennement son opposition au régime en place. Les opposants béninois adorent les combats perfides. Ils oublient le Bénin naturel, le laissent de côté et livrent farouchement bataille à leurs **.

    L’opposition de mon pays ne sachant plus à quel Saint se vouer, use de la stratégie de la diversion politique : empêcher les populations de s’intéresser aux actions louables du régime *Talon* est leur souci. Ils détournent les Béninois des connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la lutte contre la pauvreté, la corruption. Ils préfèrent garder l’attention du citoyen béninois distraite, loin des véritables préoccupations sociales, captivée par des sujets sans importance réelle.

    Ceux qui se réclament de l’opposition au régime TALON, se comportent plutôt en détracteurs. Ils utilisent des stipendiés pour déblatérer sur le président de la République sur les réseaux sociaux notamment. Heureusement que le président, comme feu le général Mathieu KEREKOU, prend beaucoup de hauteur et ne cède pas à la tentation de certains de ses collaborateurs de le voir intenter des procès contre les auteurs des calomnies et autres offenses qu’il subit quotidiennement.

    Après avoir espéré que rien ne marcherait sous TALON, après avoir exploité les premières mesures drastiques mais nécessaires prises par son gouvernement pour le traiter de tous les noms, ses adversaires et détracteurs voient les effets positifs de sa politique faite de rigueur, mais aussi de social bien organisé et dépouillé de tout populisme. Au lieu de se réjouir de cela pour le peuple, ils en sont remplis d’amertume et de crainte. Crainte car, pour eux, le président ne doit pas réussir.

    Tous ces pseudos avocats du peuple pensent occulter leur gestion lorsqu’ils étaient des barons du régime passé. Ils pensent aveuglement que les citoyens ont une mémoire de sot. Et que le peuple est incapable de se remémorer leurs actions lorsqu’ils ont occupé des portefeuilles ministériels et qu’ils n’ont produit aucun résultat digne du nom si on scrute bien le bilan accablant de *10 ans* de gestion du régime qu’ils ont cautionné.

    Oui, le peuple béninois a besoin d’un renouvellement de la classe politique, mais pas avec ces dinosaures désenchantés s’ils ne remplissent les conditions d’exprimer au peuple une confiance républicaine par des actes de vérité, des actes responsables, d’informations visant à permettre un environnement social adéquat.

    Nos abuseurs avérés d’hier, sont devenus les défenseurs aguerris de ceux qu’ils ont affaiblis durant une décennie.

    Ils se répandent en montages et mensonges grossiers, ils inventent et caricaturent des situations qui n’ont plus cours au Bénin depuis la fin de la Révolution, même s’il y a eu quelques résurgences sous Yayi Boni. Comme ils voient bien que leur haine ne prospère pas, que leurs metteurs en scène n’assument pas, ils essaient de plus en plus de se rapprocher de groupes organisés (syndicats), associatifs, religieux, pour leur faire croire que tout ce que le gouvernement fait a été initié par le régime précédent. Toutes les bonnes actions en cours, il le doit à l’ancien régime !!!

    Ces politiciens apprentis sorciers espèrent faire croire au monde que le Bénin est tout sauf un pays démocratique, que des méthodes dignes d’une autre époque y ont cours. Mais on imagine bien leur objectif ultime : sachant que le PAG est fondé sur le PPP, ils espèrent décourager les investisseurs qui arrivent de plus en plus. Et tout cela montre bien qu’ils n’ont pas grand-chose à reprocher au président TALON.

    Nos abuseurs avérés d’hier, opposants occasionnels au régime Talon, utilisent une méthode, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, , souvent proche du débilitant. Comme si le peuple était un handicapé mental.

    Ils jouent avec leurs émotions… Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des Béninois, maintenir le peuple dans l’ignorance et la bêtise.
    Le peuple ne doit pas s’interroger sur ses droits *(limitation des mandats, répartition équitable des richesses du pays, respect de la Constitution, combat contre la corruption, contre le détournement des deniers publics)*.

    Il faut remplacer le sentiment de raison par les récriminations vaines et l’apitoiement de soi. En faisant croire au citoyen lambda qu’il est le seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, voire de ses efforts.

    Les opposants béninois sont extraordinaires. Ils adorent dénigrer, vilipender, peindre en noir les actions de *Patrice Talon* et n’y arrivent toujours pas. L’heure de s’accorder sur l’essentiel, s’entendre et se donner à ce qui peut être bénéfique pour le Bénin a sonné.

    *Patrice Talon étant béninois jouit aussi du droit de travailler et dresser une vision pour le Bénin. S’oublier personnellement, travailler à la beauté du Bénin, ferait certainement de nous, de bons citoyens.*

    *Et c’est de cela que mon Bénin a besoin. C’est possible !*

    *IDJIWA*

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Si quelqu’un a compris ce jojo-zinzin , qu’il me fasse signe .
      Lui même ne doit rien comprendre à ce qu’il écrit , surtout quand il parle de PAG-PPP , est ce qu’il a vu depuis le patronat ou la chambre de commerce et d’industrie jusqu’ici dans leur PAG-PPP , peut-être qu’ils n’y comprennent rien ,ou n’y croient pas du tout comme la majorité des beninoises et des beninois .
      – Budget de 2010 milliards , grand FLOP ,même agadjavi ne pipe mot .
      – PAG nu autre FLOP en gestation
      On vous aurait prevenus que talon , l’es.c.roc est aussi un menteur , pilleur ,vo.leur

  • Avatar commentaire
    Jojo 4 mois

    Il a même trouvé traducteur interprète pour ses diffamations calomnieuses.

    Comme quoi il faut insister sur le mensonge au risque de faire pression pour convaincre !!!

    Restez zen et simple pour être compris !

    A force de surcharger la réalité, vous faites du surplace !

  • Avatar commentaire
    Tundé 4 mois

    Avocat du regime de yayi boni contre Talon , puis de Ajavon, de Lehady, il n’est plus crédible pour des avis neutres et impartiaux sur la situation politique du Benin.

    Il détourne l’opinion en utilisant Gerddes-Afrique pour masquer son engagement politique d’opposant. Il était malhonnête, il est malhonnête et restera malhonnête ce monsieur Alao.

    Ce machin de gerddes n’a pondu aucun communiqué sur les déchéances du régime Yayi. Pas un mot sur ICC service , le désastre financier et l’escroquerie royale de tous les temps en Afrique
    Rien de gerddes sur la disparition corps et âme du Sieur Dangnivo et de toute la saga . Et pourtant c’est un assassinat politique !!
    Alao et son Gerddes sont restés silencieux sur les KO des Yayi Boni, les CENA, les Cos-Lepi avec les milliards grugés et brûlés, pourtant nous étions dans le champ de compétence de gerddes.
    Cette malhonnêteté est honteuse .

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Tundé , où en êtes vous sur les affaires ICC , dagnivo etc depuis près de 2ans que vous êtes arrivés par effraction aux affaires ? Bonimenteurs scrognegneux

      • Avatar commentaire
        Jojo 4 mois

        Pourquoi voulez vous qu’en un an tout soit résolu ?

        Pendant 10 ans vous vous êtes tus et soudain vous êtes devenus des plaignants …

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR 4 mois

          Eh! Jojo-zinzin , presque deux ans , tu ne sais pas compter ou quoi ?
          Yayi boni en moins d’un an faisait construire des échangeurs à cotonou et d’autres bonnes choses pour les beninois

          • Avatar commentaire
            Chrystelle 4 mois

            toi tu ne jure que pqr Yayi Boni. Il t’a donné combien? parceque tu n’a plus de l’argent de la présidence que tu es aigri? Pauvre de toi.
            Refléchi Oumar un président Docteur en économie et regarde comment il a géré ce pays comme si il n’a pas vraiment le diplome de doctorat
            Un brouillon sans m’thode sans ligne
            c’est honteux
            et tu n’as pas honte de lui
            tu m’inquiète

          • Avatar commentaire
            OLLA OUMAR 4 mois

            Christelle, si je ne jure que par Yayi jusqu’ici , c’est parce que jusqu’ici y a rien de mieux en face ; et comme le dirait les ivoiriens , ” en face c’est maïs ”
            Yayi est peut-être brouillon , mais il a une méthode et une ligne qui sont : œuvrer pour le bonheur et le bien-être de son peuple , point de honte en celà

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 4 mois

      @ Tundé,

      mon cher Tundé, rien à faire, 90 % des populations jugent la Situation telle que l’auteur la décrit.

      Ou bien vous admettez que désormais chaque Président élu puisse de sa plume décaisser des milliards pour lui-même et ses héritiers Sous prétexte de dette que L’Etat lui devrait. et cela sans qu’une instance de contrôle ne les lui reconnaisse.

      Ce vole perpétré par Talon au vu et au su de tout le peuple finira par lui casser le cou. Nous y travaillons de ferme ardeur.

      • Avatar commentaire
        Jojo 4 mois

        Yayi soglo et kerekou sont arrivés au pouvoir sans le sous à part celui de salaire de cadre et de militaire.

        Talon est arrivé les bourses pleines en tant que homme d’affaires qui a réussi dans le monde des affaires.

        Il n’à rien à envier à la caisse dégarnie et dévalisée du trésor public.

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR 4 mois

          Jojo pas jojo mais plutôt zozo ou zinzin .
          Si talon avait les poches si pleines que ça , pourquoi il se fait virer illico aussitôt arrivé , plus de 40 milliards sur les comptes de ses sociétés , et avec ruse et rage il dépouille l’état des sociétés au profit de sa famille et amis ?
          Jojo est zinzin et le restera avec ce raisonnement

          • Avatar commentaire
            Tundé 4 mois

            Olla prouvé encore ses limites . Vous êtes d’une nullité déconcertante.
            Parlons de vos 40 milliards.

            J’adopte votre hypothèse de vos chiffres de 40 milliards.
            Imaginons que Talon n’ait pas injecté ces milliards : le coton allait flanger avec des milliers de cotonculteurs en faillite. Donc comme conséquence des paysans plus pauvres. Moins de recette pour l’état et la perte de la seule filière de production agricole existante au pays.
            C’est totalement idiot de penser cette façon et véritablement irresponsable.
            De toute façon, nul ne peut gèrer le Bénin (Talon y compris ) en marge de la première fortune qui fortuitement appartiendrait à Talon.

            Donc, vos agissements sont de vils soubresauts sans lendemain. Napoléon1 vous accompagnera dans ses délires. Le Bénin est plus sûr dans des mains assez rassasiées qu’avec le bouvier et sa clique d’affamés

          • Avatar commentaire
            OLLA OUMAR 4 mois

            Tundé , touché mais pas encore coulé comme un certain sauvy qui a lui depuis disparu de ce forum .
            Les coton-culteurs vivaient certainement mieux du temps de yayi boni , étaient considérés et honorés que du temps de l’es.c.roc de talon , allez faire l’enquête , et puis c’est vous seul qui comprenez le sort fait au 40 millards arrachès par ruse et fait du ” prince ” alloués à l’une de ses nombreuses sociétés .
            Talon l’es.c.roc 1 ère fortune par pillage , vol , ruse , sans jamais avoir initié ou inventé le moindre produit marchand , pas de quoi être fier

        • Avatar commentaire
          Napoléon1 4 mois

          @Jojo

          Alors pourquoi a-t-il volé 47 milliards de nos Sous dès sa prise de fonction. Ne vivez-vous pas au Bénin. Ou bien vous ne savez pas de quoi vous parlez.

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Démocratie,pays inventeur de la conf nationale,quartier latin de l’afrique et quoi encore..

    La vérité,les faits..prouvent.. que celà ne concerne qu’une bande d’initiés,sangsues,qui se comprennent…et qui se partagent tous avantages et privilèges de façon incestieuse…

    faites un tours…dans au moins 50 villages réculés de notre pays…et posez leur la question…sur les institutions de la république…

    Vous verrez…que 99%.des beninois n’en font pas leurs affaires..mais ils ne comprennent que dalle

    Les institutions…c’est la pluie,les bonnes récoltes…un point c’est tout

    Et pourtant…tout le monde…aprle en leur nom

    Quelle imposture…n’est ce pas

    Et croyez vous que celà va durer longtemps…..?

  • Avatar commentaire
    Helian 4 mois

    C’est un diagnostic sans appel. Aujourd’hui, nous n’avons plus de choix. Il faut dégager ce gouvernement. Nos aînés ont trahi nos rêves de démocratie et de développement. J’ai toujours été contre les coups d’état. Un ami bien placé et au coeur du système m’a dit que la solution à la situation est l’armée.Comment en est-on arriver là?
    Qui de nos hommes politiques à la crédibilité? Il faut une nouvelle génération pour le Bénin. Peut-être devrions-nous passer par une nouvelle transition démocratique?

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      hélian..tu seras crédible si tu cites le sultan aziz

      • Avatar commentaire
        Helian 4 mois

        Aziz, celui qui m’inquiète est que dans l’opinion publique les gens commencent à souhaiter une intervention de l’armée.

        • Avatar commentaire
          aziz 4 mois

          C’est la preuve…que nos posts..dans ce forum…cassent des briques..

          L’armée réussira..à condition..d’arreter, d’alpaguer..un certains nombres d’entre nous..à commencer..par allomann…et les autres que je ne nomme pas.

          Un accord d’extradition en bonne et du forme..entre l’allemagne et le benin…et la france…permettra de mettre hors d’état de nuire…napo et olatundji…les deux yoruba…qui se melent de nos affaires…

          ainsi donc..aziz ,ollah..gsm..amaury..peuvent vivre tanquillement

          • Avatar commentaire
            Napoléon1 4 mois

            @ aziz,

            j’ai bien ri.

            Savez-vous, la loi fondamentale interdit à l’Allemagne d’extrader ses nationalités à d’autres Etats.

            Vu dans ce sens, je suis protégé en béton.

            Nous sommes en Allemagne dans un Etat de droit.

    • Avatar commentaire
      Alo 4 mois

      La dernière fois que l’armée a pris le pouvoir, cela a conduit le Bénin dans le gouffre (assassinats, tortures, suppression des libertés individuelles, salaires non payés,…). Seuls ceux qui n’ont pas connu cette période peuvent rêver du retour des militaires au pouvoir.
      Qu’est-ce qui vous croire que les militaires sont plus honnêtes et plus compétants que les civils ?
      En général, ce ne sont pas les étudiants les plus brillants qui choisissent la carrière militaire.

      • Avatar commentaire
        aziz 4 mois

        Alo..

        C’est que l’instant t…il n’existe aucune structure,un homme politique…capable,et crédible de nous sortir

        Nous sommes dans le gouffre présentement..avec une bande de profiteurs, qui..comme un boa…s’entoure sur nous..nous étouffe méthodiquement..économiquement,financierement..avec en arriere plan..pour nous en dormir,nous faire rener..avec un pag…irréalisable…qui se résume…en propagande,tournée..marche de soutien…et autres

        Quand on est élu..a t on besoin de demander,les soutiens,..les cmapagnes de sensibilisations pour appliquer son programme…?…c’est la preuve que c’est du faux..

        On veut nous vendre…un charoganard..à la plce..d’un aigle c’est celà la verité

        Les symposiums,les ateliers,les campagnes de sensisibilisations…comme au temps de yayi..avec les guignoleries de marches ,de prières…ne sont que l’étallage…d’une forme d’incompétences et d’incapacités

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Quand..on se permet d’analyser,de mettre bout à bouts..les données et les parametres..en fonction du temps,de la sociologie et de la mutations des hommes….on peut conclure…que mathématiquement on s’achemine…vers une révolution sociale..

    Une révolution..sociale…donnera..la légitimité aux bidasses de prendre leurs responsabilités…par la force…et ce cas de figure n’arrange personne

    La seule solution..est d’anticiper…puisque comme je le dis..ne nous faisons plus d’illusions…tout est foutu…on est au bout d’une expérience..et tous les hommes sont usés…et n’ont plus aucune crédibilités

    On a tout vu ici depuis..90

    Des gens sérieux,des guignols..des faiseurs de miracles..des marabouts,meme le dieu…lui meme…est venu à gbadamé….

    Et alors..???

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 4 mois

      Le sultan dans ses recitations de Coran matinales…Ca ne casse pas les briques n’est-ce pas???

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 4 mois

    Du pipi de chat…. comme dirait l’autre….

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Tu seras bientôt surpris

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji 4 mois

        Qu’est-ce qui va se passer et qu’on a pas déjà vu dans ce pays. Encore un pipi de matou.

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR 4 mois

          Un gros matou alors dont les griffes vous feront détaler à plate couture , et cette fois-ci pas cachés dans le coffre d’une voiture

    • Avatar commentaire
      GSM 4 mois

      Agadjavi un peu de respect pour le sultan sinon……. je commande les pistolets de Boukombé (somkpaka).

  • Avatar commentaire
    Eclaireur 4 mois

    C’est le president de l’ONG qui parle ou l’avocat de lehady sogle.

    • Avatar commentaire
      Alo 4 mois

      Excellente question !
      On peut douter de l’objectivité de ce monsieur.

      • Avatar commentaire
        Tundé 4 mois

        Heureusement, il y a encore des gens sensés et lucides sur ce forum. Alao raconte des balivernes

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 mois

    Ce n’est pas parce que nous n’aimons pas la personne de Me Alao que nous irons à l’encontre de ses dénonciations des maux dont souffrent notre pays sous le faux nouveau départ de Talon.
    Le diagnostic de Me Alao à travers le Gerddes mérite une réflexion collective.
    Ce qui est inquiétant dans mon pays en moment ; c’est cette pensée unique des hommes politiques qui clament par calculs politiciens et surtout du ventre que point d’opposition à Talon.
    Une situation attristante pour notre pays. Nous ne pouvons que saluer des positions discordantes pour éclairer le peuple de ce pays.
    C’est une dictature mafieuse qui ne dit pas son nom.
    Vous vous réveillerez un matin les larmes aux yeux.
    Talon est un prédateur. Pauvre de nos enfants et de la génération future.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 4 mois

      Lisez: en ce moment

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      L’erreur…que nous commettons..ici et ailleurs c’est de croire qu’un homme dit politique..est un homme de conviction,de foi,..etc..

      Ils ne sont pas faits pour ça..et c’est meme contre leurs postures…

      Tenez..

      Gbada..qui nous disait ici..etre pret à prendre les balles destinées à yayi….

      Houdé valentin..plus fin qu’un renard…hier jurait que sur ajavon..il est avec qui aujourdhui..

      Pik,saka ,charles gbian,mathys…la liste est longue..sont avec qui aujourdhui.

      On a entendu ici..yayi papa bonheur…ceci et celà…

      Ne vous étonnez pas..que les memes demain…nous montre..un autre visage..dès lors..que l’étoile de talon va commencer à sombrer..

      Si aziz…apres analyse…dit..que la seule..solution..réaliste…c’est de tout stopper pour dix..et de façon consensuelle..on remette le pouvoir aux bidasses…avec suspensions de toutes les institu….

      Remettre le compteur à zéro..

      Car..en effet…je cherche…mais je ne trouve…pas celui…là…en qui faire confiance

      Sommes condamnés..par le destin..à ce ping pong…perpétuel…ou les uns viennent détruire..par vengeance..ce que les autres…ont construit..avec l’argent public..que payeront nos enfants..

      La const de 90…a montré ses limites..

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 4 mois

        @ aziz,

        D’accord Avec vous sur le constat des comportements versatils de ces politiciens que vous avez nommés.

        Mais pour ma part je ne suis pas acquis à cette idée des bidasses au pouvoir.

        Ceux-là ne savent rien faire.

        La preuve, ceux que vous appelez “les bidasses” ont eu pendant près de17 ans dans ce pays l’opportunité de prouver leur capacité en matière de gouvernance du pays.

        Ils ont conduit la Nation dans la ruine et dans la misère qui perdure encore et perdura longtemps.

        La solution n’est pas l’armée. La solution c’est le soulèvement de toutes les populations comme un seul homme pour détruire cette classe politique puante qui bloque l’avancement du pays.

        Ce que le peuple de Burkina tout près de nous a fait.

        A vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

        a un mpment donné, le peuple doit cesser de larmoyer. Il doit Poser des actes concrèts avec détermination dans un élan de sacrifice.

        • Avatar commentaire
          aziz 4 mois

          Un soulevement populaire….sans leaders,éclaireurs, patriotes…est plus néfaste…qu’autre chose..

          L’exemple du burkina..est éloquent..

          yacoubou sida…n’a t il pas..malicieusement..récupéré..cette révolution..?

          En moins de quelques mois…n’a il pas abusé de ce pouvoir..

          N’est il pas en fuite…?

          Autrement dit….il n y a personne au benin..capable de nous sauver..

          Les communistes…ne sont que des réveurs..

          Aujourdhui…seule..l’armée constitue…la seule entité légitime,organisée…et acceptée de tous..

          Si non…je ne vois personne…ni aucune entité…crédible..?

          Les juges et magistrats…?…non…c’est un corps aussi pourri..

          Les syndicats…alimentaires non..plus…

        • Avatar commentaire
          aziz 4 mois

          Le vrai probleme aujourdhui…le boulet de notre peuple…c’est la soi disante démocratie,les inepties de droit de l’homme…et les divers institu…

          C’est une perversion…qui nous enferme..dans le dilatoire,des histoires de procédures…

          Quelqu’un chie..on veut voir…si il a chier…de façon réglémentaire…ou si c’est constitutionnel…

          Le vrai peuple…les 90%..des beninois n’ont rien à foutre…

        • Avatar commentaire
          aziz 4 mois

          Mon mot de fin..

          La vie d’un pays,d’une nation et d’un peuple..et de son destin…tient sur deux piliers fondamentaux…tres liés..puisque l’un ne va pas sans l’autre..

          Les contradictions internes..qui sont les manifestations..de la dialectique des choses sociales..et autres..d’une part..

          De l’autre..la geopolitique régionale,et internationnale..

          La révolution..burkinabé..de sankara..que nous avons..tous saluée…n’a t elle pas échoué dans le sang…parce que justement…le deuxieme.pilier l’a remporté sur le premier..

          Je crois que l’histoire..est pleine d’enseignements que seul…le discernement..permet de comprendre

    • Avatar commentaire
      SM 4 mois

      Il était ou ce Mr ALO sous le régime passé(ICC SERVICE , Machine agricole , Assemblée nationale en chantier depuis 2010 , DANGNIVO ,etc….et oui la bouche qui mange ne parle pas. Now il ne trouve plus son compte .

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 4 mois

    Il appartient au gouvernement de répondre point par point à ces accusations. Cela permettra aussi au peuple beninois de savoir ce qui a été réellement fait pour lui depuis l’accession de Patrice Talon au pouvoir.

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      Doyen..!!!

      Le gouvernement..va se lancer dans le dilatoire,dans les contorsions sémantiques..

      Maitre alao..a été tres pertinent….

      De mon point de vue…celà ne servira à rien…puisque les beninois…en confiant leur destin..savaient ce qu’ils faisaient..

      “qui cherche trouve…et qui trouve supporte”…n’est ce pas

      Ceci étant dit..en forme d’alternative…que propose sadikou…?

      Yayi boni…?..celà m’étonnera beaucoup…vu les casseroles…en scandal..laissé par ce dernier…

      Lz…?…c’est à voir

      Mais attendant.continuons à chier du sang

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 4 mois

        Aziz à force de chier du sang sous le règne des ruptu.c.ons , tu finiras par y laisser ta peau .
        Donc lève toi et bats-toi

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 4 mois

        Certains parmi ceux qui avaient voté Talon ne savaient pas vraiment ce qu’ils faisaient. Le débat Talon-Zinsou leur avait donné l’impression que Patrice Talon est “un vrai fils du pays”, sincère à qui ils pouvaient faire confiance les yeux fermés, mais depuis, ils ont beaucoup appris. Aux prochaines élections présidentielles ils feront plus attention et ne croiront plus un certain profil de candidats !