Nucléaire en Afrique: la Russie veut aider à construire des centrales dans ce pays

Le Mali et la Russie entament des pourparlers concernant la mise en place de centrales nucléaires et solaires, dans le but de diversifier le mix énergétique du pays. Cette démarche ambitieuse a été révélée par le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, lors de sa visite à Moscou et de ses rencontres avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, le 28 février dernier.

Selon les déclarations du ministre malien, il est envisagé de construire des centrales nucléaires à moyen terme pour répondre aux besoins croissants en énergie du Mali. Cependant, dans un premier temps, le pays compte mettre en place deux centrales solaires pour pallier ses besoins énergétiques immédiats. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un protocole d’accord signé en octobre entre le géant nucléaire russe Rosatom et le Mali, visant à coopérer dans le domaine de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques.

Publicité

Outre les aspects énergétiques, le Mali cherche également à renforcer ses relations économiques avec la Russie. Le ministre Diop exprime le souhait d’aligner la coopération économique avec le niveau des bonnes relations politiques existantes, et même de les élever au niveau de la coopération militaire et sécuritaire. Cette vision illustre la volonté du Mali de créer un partenariat solide et mutuellement bénéfique avec la Russie.

Dans cette optique, une délégation russe est attendue au Mali dès la semaine prochaine pour discuter des modalités de mise en œuvre des projets communs. Cette rencontre pourrait marquer le début d’une collaboration fructueuse entre les deux nations, non seulement dans le domaine de l’énergie, mais également dans d’autres secteurs économiques et sécuritaires.

Le Mali, confronté à des défis énergétiques et économiques, voit dans ce partenariat avec la Russie une opportunité de développement et de renforcement de ses capacités nationales. La diversification de ses sources d’énergie et le renforcement de ses relations économiques internationales pourraient contribuer à la croissance et à la stabilité du pays dans les années à venir.

5 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Les réacteurs nucléaires, connaissez-vous les effets de leur mal fonctionnement? Avez-vous lu au sujet de Chernobyl? Les idiots, imbéciles ou toquards qui n’ont pas terminé le cours primaire et se trouvent aujourd’hui habillés de treillis, voulant glorifier leur putsch sur la technologie étrangère risquent bien de mettre en péril leur pays et les pays voisinants.

    1. Avatar de Sylvain Agbodan
      Sylvain Agbodan

      Vous êtes l’archétype du **** qui pense qu’il n’a pas droit
      aux technologies et au bien – être économique. Nous n’avons pas tous le même paradigme, « monsieur qui a fini ses études ».

      1. Avatar de The Atlantean
        The Atlantean

        C’est évident que nous n’avons pas le même paradigme, et ça se lit à travers nos posts. Aucune personne bien sensée n’ira prôner une révolution misant sur la technologie étrangère. Cette révolution serait un succès foudroyant si elle est issue des fils et filles du pays avec leur connaissance dans la technologie, l’économie, auto-suffisance, « le Savoir Faire » etc, etc. Voilà donc mes points-clefs que tu sembles ne pas comprendre.

  2. Avatar de Yass
    Yass

    Russie et Maroc, les nouveaux colons de l’Afrique

  3. Avatar de Affivi
    Affivi

    C’est ce genre de coopération qui est utile pour nos pays. Les français vont tout faire pour saboter le projet en prétextant de risque nucléaire, mais il faut s’accrocher pour amener les choses à une bonne fin. Les types qui ont pris le pouvoir au Sahel veulent être utiles à leurs peuples. Que le Ciel soit dans leur camps.
    Au Bénin, je ne vois aucun projet industriel structurant. Le ligne de chemin de fer promise se fait toujours attendre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité