Bénin : le secteur de transhumance des bêtes bientôt assaini selon Aurélien Agbénonci

Bénin : le secteur de transhumance des bêtes bientôt assaini selon Aurélien Agbénonci

Les mécanismes de gestion de la transhumance seront renforcés dans les jours à venir. Les problèmes de violence liés à la transhumance vont être réglés sous peu. L’annonce a été faite dans la commune d’Abomey par le ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci.

Ministère des Affaires étrangères au Bénin: Limogeage controversé du Sg Hermanne Araba

Le ministre Aurélien Agbénonci, a la faveur d’une séance d’échange avec les populations de cette commune du département du Zou a fait savoir que la question de la transhumance est une préoccupation pour le gouvernement de la rupture et du nouveau départ.

Ce phénomène qui concerne plusieurs communes du Bénin, a déjà fait plusieurs victimes par le passé, raison pour laquelle, le gouvernement travaille pour assainir le secteur selon l’autorité ministérielle. Dans ses explications, le ministre a fait savoir que le gouvernement n’a jamais baissé les bras pour trouver des solutions appropriées aux conséquences désastreuses du phénomène.

Agriculteurs et éleveurs doivent jouer leur partition

Les responsabilités de ce phénomène doivent être partagées entre les acteurs de ce phénomène, afin chacun évolue dans son couloir. Au vu des dégâts causés chaque année par le phénomène, le ministre après avoir fait le diagnostic de la situation, a promis que les mesures réglementaires vont être renforcées pour pallier les actes de violence parfois macabres entre éleveurs et agriculteurs.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Ce ministre Facebook est-il ministre de l’intérieur ou de l’agriculture et élevage , pour venir l’ouvrir sur un domaine qui concerne ces deux ministères sectoriels ?
    Bon , il fait la diplomatie des bœufs et des vaches plutôt que celle des états et des hommes , peut-être qu’ici il récoltera plus de réussite

  • Avatar commentaire
    Abedi 2 mois

    L’état doit protéger les agriculteurs et réprimander les éleveurs, ces éleveurs ne nous apportent absolument rien, leur activité est rudimentaire ça a resté la même depuis des millénaires,c’est à dire, une vache donne qu’un seul veau , une vache pour quelques petits litre de l’ait par jour , ils n’ont pas pu anticiper. Si c’est ces éleveurs de batailles qu’ on attend pour se nourrir au bénin on va grever de faim. Les Adjavon et les Stavichi sont la pour nous assurer tous les viandes et du lait. Les hollandais sont en quelque sorte les éleveurs de l’Europe depuis des millénaires ils ont su anticiper leur activité,une vache peut donner jusqu’à 100 litres de lait par jour, une vache peut peser jusqu’à une demi tonne .les soit disant éleveurs africains qui ne veut pas changé d’activité se transforment en coupeurs de route la nuit et éleveurs le jour. Ils ne sont plus utile pour l’humanité . Le gouvernement doit bannir cette manière de faire l’élevage de bétail et protéger les agriculteurs..le meilleur des solutions est de les envoyer dans leur pays d’origine et on aura la paix au bénin….

    • Avatar commentaire
      hum 2 mois

      ”coupeurs de route la nuit et éleveurs le jour” yeuuh lol

  • Avatar commentaire
    Madampol 2 mois

    N’importe quoi! Il n’a rien compris au problème. Tant que ce type d’élevage itinérant sera pratiqué, il y aura des conflits entre agriculteurs et éleveurs.
    La seule solution est, à mon avis de passer à un mode d’élevage sédentaire. Ça prendra du temps.
    Et le Bénin seul ne réglera pas le problème

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Aucun pays n’a pas trouver une solution…à ce probleme

      C’est depuis la nuit temps..

      Le caractère tétu,libre,indomptable,jamais soumis et rebels…de nous les peulhs…en est la cause fondamentale

      Or donc..la liberté du peuhl d’aller..ou bon lui semble en fonction des paturages..pour ses betes…sa raison de vivre…dis est non négociable

      C’est pas pour rien…que les peulh sont les seuls..à ne pas reconnaitre les frontiere…depuis toujours..jusqu’aujourdhui

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 2 mois

        Tiens Aziz , c’est peut-être parce que tu es le seul peuhl en Allemagne , qu’on trouve les vaches en pâturage libres dans les prairies allemandes .
        Dites plutôt que vous êtes indisciplinés chez vous oui , tiens si on vous envoyait toboula !

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    On doit penser aussi a la Transhumance politique pendant qu’on y est. Ca nous fait plus de mal dans ce pays que celle des betes.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 mois

    Encore du bavardage et de discours superflu sans que l’on n’explique vraiment ce que l’on veut faire.

    Quelle affinité a-t-il un ministre des affaires étrangères avec la transumence des bêtes. Cela fait-il aussi partie de la diplomatie, ou est-il plutôt en Mission de propagande dans son milieu natal?

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 2 mois

      CA cree des tensions entre Etat donc impacte la diplomatie.

      Mais il y a mieux a regler dans ce pays.
      -Bcp de beninois residant a l’etranger ont du mal a renouveler ou a se faire etablir un passport.
      -Les frais de visa ne sont pas harmonises a travers nos ambassades
      -la duree des visa non plus.
      -le traitement des beninois a double nationalite n’est pas pareil dans toutes nos ambassades. Ceux de la France sont privilegies
      -etc…