Congrès du PSD aile Ebo : Bruno Amoussou et autres appellent à une réforme du système partisan

Congrès du PSD aile Ebo : Bruno Amoussou et autres appellent à une réforme du système partisan

Les travaux du congrès extraordinaire tant attendu du parti social-démocrate ont effectivement démarré il y a 2h à la salle des fêtes Saint Chabel de Akpakpa Dodomè. Les 450 délégués ont tous répondu à l'appel.

Bénin : « Nous avons à la tête du pays un régime qui manipule la ruse et la rage » selon Azatassou

Et c’est autour de 11h que la cérémonie d’ouverture a démarré sous l’œil vigilant du président fondateur du PSD Bruno Ange-Marie Amoussou et du président intérimaire du parti, Clément Houinou Ebo. A l’entame de la cérémonie et selon de préséance, c’est le président du comité d’organisation Nicolas Dandoga qui a ouvert le ball des allocutions.

Il a félicité et salué la présence massive des congressistes et des partis amis et alliés du PSD. Il n’a pas manqué de rappeler à l’assistance, l’importance de cette rencontre dans la vie des socialistes du Bénin, notamment après les soubresauts. Il a invité les participants à contribuer efficacement à la réussite des assises de Saint Charbel.

A sa suite, plusieurs responsables ou représentants de partis politiques amis et alliés, invités pour la circonstance se sont succédés au pupitre pour délivrer des messages de soutien. Parmi les intervenants, on peut noter pêle-mêle, Raphaël Akotegnon du Prd, Antoine Idji Kolawoké de l’Union fait la nation, Nassirou Bako-Arifari de l’Alliance Amana, Christelle Houndonougbo du Cpp, Jean-Michel Abimbola du Rnd, André Okounlola de l’Uff, etc.

Tous dans leurs interventions ont insisté sur le fait qu’il est plus que jamais important pour le Bénin de revoir son système partisan. Ils estiment qu’il faut travailler à la mise sur pieds de grands regroupements politiques. Ce n’est que de cette façon que le pays pourra se faire une place au concert des nations.

Les allocutions du fondateur du PSD et du président intérimaire du parti Bruno Amoussou et Clément Ebo ont mis fin à la cérémonie d’ouverture de ce congrès extraordinaire. Les travaux se poursuivent actuellement à la salle des fêtes Saint Charbel à Akpakpa. A l’issue du congrès, un nouveau bureau exécutif national (Ben) sera élu et de grandes résolutions seront aussi prises pour la redynamisation du PSD afin qu’il retrouve sa place sur l’échiquier politique national. Nous y reviendrons.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    #Aziz, j’étais absent du forum depuis samedi,en raison de l’instabilité d’Internet au village. C’est dire que je suis plutôt allé me ressourcer…au lieu de prendre part à ce que je considère comme une lutte fratricide préjudiciable à ma vision de grands et veritables partis politiques que nos population appellent de toute urgence. Je compte des amis dans les deux camps,ce qui justifie mon récent appel à la médiation sur ce forum…Vivement que des doyens du genre Akindes nous indiquent les voies possibles pour une éventuelle conciliation. …..Je ne suis pas au Polit Bureau..ni du clan de Golou, ni des affidés de Amoussou. Je suis un idéologue repenti…(rires)

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    Allomann…qui a du quitté dakar..pour venir au congres du psd…voulait nous blaguer…en nous parlant..des origines des regimes de bananes..et autres..

    On n’est pas des gaaous…n’est ce pas

    J’attends..les noms..du poli bureau du comité central..du soviet supreme..version..amoussou

    Chers forumistes..celui qui va occuper..le poste de la commission diaspora..ou le andré gromiko..monsieur niet…c’est allomann..c’est clair

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    C’est quoi cette histoire ? Bruno AMOUSSOU étant dans les bonnes grâces de Pata, Lafia l’a laissé tenir son congrès rebelle. Comment c’est possible qu’il y ait deux congrès pour un même parti par deux groupes différents ?

    On aura tout vu dans ce pays nommé Bénin.