Conseil des ministres : Le directeur général de la gendarmerie limogé

Conseil des ministres : Le directeur général de la gendarmerie limogé

Le conseil des ministres en sa séance du mercredi 2 août 2017, a décidé du limogeage du directeur général de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Antoine Dansou.

Police républicaine au Bénin : La gendarmerie et la police bientôt fusionnées

Nommé en conseil des ministres du 25 mai 2016 en remplacement d’Emile Elomon, Antoine Dansou était inspecteur technique de la gendarmerie nationale.

Il vient de perdre son poste après un peu plus d’un an de service. Cette mesure intervient juste au lendemain de la célébration du 1er août, mais surtout dans un contexte de disparition de la gendarmerie nationale.

La fusion de la gendarmerie nationale et de la police étant prévue pour janvier 2018, ce n’est plus évident qu’un autre directeur de la gendarmerie soit nommé avant cette échéance. On retiendra juste que le lieutenant-colonel Antoine Dansou est le dernier directeur général de cette unité, dont la police républicaine veut sonner le glas

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 2 semaines

    DITES AUX CONSEILLERS DE TALON COMMENT ONT FINI LES PRESIDENTS SUIVANTS ET QUE TALON FACE UN EXAMEN DE CIONSCIENCE :
    DADDIS CAMARA
    MOBUTU
    EYADEMA PERE
    BOZIZE
    BOKASSA
    COMPAORE
    IDI AMIN DADDA
    MENGISTU HAILE MARIAM
    ET AUTRES ROITELETS AUX CRA.NES VIDES COMME TALON .
    LA FUSION GENDARMERIE – POLICE EST UNE ERREUR DU SIECLE .
    PATIENTEZ ! LE FUTUR PRESIDENT AU BENIN DOIT CORRIGER CETTE ERREUR !

  • Avatar commentaire
    olyver 2 semaines

    Talon risque de vivre un coup d’état que j’espère sanglant, comment comprendre un corps qui est considéré prestigieux dans le monde entier, exemple la gendarmerie française et celle de la gendarmerie royale canadienne, se fusionne à la police souvent folklore et pour celle du bénin corrompu qui peut racketer un zem pour 100 ou 200 ffca…..
    Antoine Dansou est contre une fusion gendarmerie police……

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      qu’il s’appelle dansou..et colonel..ou quoi encore…nous on s’en fou…

      Il a choisi..d’obéir..et bien payé pour ça..de ce fait…son avis ,son point de vue…et ses humeurs…on s’en fou

      Chacun doit jouer son role…n’est ce pas..

      Les bidasses,les pandores et les limiers..ont choisi…d’obéir..à l’executif…et on ne leur demande..jamais leur état d’ame..

      On décide..ils executent..un point c’est tout

  • Avatar commentaire
    GIBO 2 semaines

    Je pense que dans ce cas d’espèce on ne peut pas parler de limogeage et je préfère la mise à disposition d’un officier ” ministère du tutelle” et après tout c’est un militaire et partout besoin sera.